Chaque année, les entreprises cotées à la bourse américaine doivent remplir un document destiné à la SEC (l’autorité de régulation des marchés financiers) pour faire un état des lieux de l’entreprise et indiquer quelles sont les menaces potentielles auxquelles elles pourraient faire face.

Surface Phone

Dans ce document, certains petits malins ont découvert que Nokia a fait une allusion au Surface Phone et pour la première fois, l’entreprise reconnaît que c’est un risque pour son business. Jusqu’à maintenant, Stephen Elop avait plutôt dit des choses positives sur le Surface Phone en indiquant que cela pourrait permettre d’étendre le marché des Windows Phone.

Dans ce document, Nokia a indiqué que le plus gros risque pour Nokia serait que Microsoft agisse sans concertation avec le finlandais. Si le géant de Redmond réduisait ses investissements dans Windows Phone, Nokia serait tout de suite impacté. Pire, si Microsoft sortait un Surface Phone, cela se traduirait par une moindre importance des autres constructeurs et donc de Nokia avec pour conséquence moins de visibilité, moins de ventes et donc moins de revenus.