Si au début les avis sur Windows 8 étaient avant tout concentrés sur les changements que ça allait procurer, depuis quelques semaines, on entend de plus en plus de critiques qui se concentrent sur ce qui ne va pas et si ça ne va pas au bout de 4 mois, c’est que ça commence à être vraiment embêtant.

Windows 8

Quand ce sont des analystes qui se plaignent, on peut prendre ça avec un peu de distance en se disant qu’ils ne sont peut être pas totalement sincères mais quand ce sont des constructeurs, c’est déjà plus embêtant. Samsung a fait ce type de déclaration. On sait que le constructeur sud-coréen va arrêter Windows RT parce que ça ne marche pas. Mais Jun Dong-Soo, responsable de la division mémoire chez Samsung a ajouté que Windows 8 n’avait pas parmi de stimuler le marché du PC ou de le redresser et qu’au final, Windows 8 ne fait pas mieux Windows Vista (un système largement décrié à sa sortie à cause de ses bugs et ses incompatibilités). 

L’histoire derrière Windows 8 est différente. Le système n’est pas exempt de défauts mais disons que cela tient plutôt du changement d’habitudes que de problèmes de finitions du code. Si le public n’adhère pas, cela vient peut être d’une ambition trop grande de Microsoft ou d’un manque de pédagogie ou encore de prix trop chers des ordinateurs alors que les tablettes se développent et sont plus attirantes à prix égal ou inférieur à celui d’un PC.

Toujours est-il que ça doit chauffer du côté de Microsoft d’autant que l’entreprise a généralement beaucoup de mal à réagir rapidement pour s’adapter. On attend par exemple toujours que Windows 8 puisse fonctionner sur des tablettes 7 pouces ou que les applications de base du système soient plus fluides (quoi que ça, ça va un peu mieux) mais surtout plus complètes car derrière la belle interface, elles sont souvent pauvres en fonction. On attend aussi que le Windows Store soit un vrai hub complet d’application et pas un désert mal fichu dans lequel il est difficile de trouver de belles choses. Bref, il y a des choses à faire mais comme d’habitude chez Microsoft, ça prend du temps et on ne dit rien en attendant sur ce qui se passe. Sauf que les gens ne sont plus prêts à attendre et peuvent se passer de Windows alors que c’était moins le cas avant.

Source (crédit image)