Si on a été très surpris de voir que Samsung a été le premier à présenter un smartphone Windows Phone 8 à l’occasion de l’IFA à la fin de l’été 2012, on a jamais su expliquer ensuite le peu d’entrain du constructeur à l’égard de la plateforme de Microsoft. En effet, le Samsung Ativ S n’est disponible que de façon sporadique et confidentiel et c’est le seul modèle du constructeur sur la plateforme (même si aux US, il existe aussi un modèle spécifique à l’opérateur Verizon qui remplace l’Ativ S).

Samsung et Windows Phone 8

On peut comprendre que Samsung ne soit pas trop engagé sur Windows Phone 8 puisque le gros de son succès est entièrement lié Android et qu’il prépare son propre système, Tizen. Selon Jeff Johnston du cabinet d’analyse Detwiler Fenton jouerait en fait un double jeu à l’égard de Microsoft.

Samsung profiterait des investissements de Microsoft consenti à l’égard des constructeurs pour promouvoir la plateforme tout en n’en faisant rien, tout ça pour faire en sorte que Windows Phone 8 ne décolle pas ou décolle le moins possible. L’idée est que Samsung aurait la volonté de faire de son propre système (Tizen, fusion de Bada et MeeGo) un acteur important du marché des smartphones et si Windows Phone s’imposait, la tâche serait bien plus difficile pour Samsung.

Il ne faut pas sortir de Saint Syr pour avoir cette idée car c’est l’explication qui paraissait de toute façon le plus plausible. Mon point de vue est un peu différent. Je pensais jusqu’à maintenant que Samsung a fait le service minimum en se disant que si ça marchait, il serait prêt et pourrait réagir rapidement.