Si par le passé Windows Mobile était très proche de Windows dans sa construction  (menu démarrer, …), avec la sortie de Windows Phone 7, Microsoft avait fait le choix de repartir de zéro pour réaliser un produit plus adapté au mobile. Entre temps, le développement des tablettes aidant, Windows s’est retrouvé dans une position délicate car inadapté à ce type d’usage.

Windows et Windows Phone

Microsoft a donc entamé le développement de Windows 8 se voulant être un système aussi bien utilisable sur ordinateur que sur tablette. C’est alors que ce que l’entreprise avait réalisé sur Windows Phone s’est avéré utile. Microsoft a repris l’esprit métro, les tuiles et un certain nombre de fonctionnalités pour Windows 8. En complément, Windows Phone 8 a été développé qui peaufinait le système mobile de Microsoft. 

On le voit bien, l’imbrication des deux systèmes est donc extrêmement forte, sans parler des applications qui se portent facilement d’un système à l’autre. Cela n’est pas prêt de changer puisque d’après le SDK de Windows Blue qui est sorti ce weekend, d’autres éléments de Windows Phone vont faire la migration vers Windows Blue. C’est le cas par exemple du glisser vers le bas pour mettre hors tension, la présence d’une taille de tuile supplémentaire (la minuscule), l’upload automatique des photos et vidéos vers SkyDrive et la présence de plus de thèmes.

Dans le même temps, d’autres fonctionnalités de Windows Blue pourraient également arriver vers Windows Phone Blue comme Quiet Hours.

Il ne faut aucun doute que cette imbrication la plus forte possible de Windows et Windows Phone a pour but de créer un effet halo de Windows vers Windows Phone. Les deux systèmes se ressemblant énormément, passer de l’un à l’autre serait très simple sans nécessiter un apprentissage supplémentaire : de quoi augmenter la part de marché de Windows Phone très facilement à condition que Windows soit un succès et apprécié mais ça, ça reste une autre histoire.

Source