Après les chiffres des parts de marché de Windows Phone et des différents constructeurs proposant des produits, voici les données pour le marché du PC en Europe et en France. Les données ne viennent pas d’IDC mais de Gartner et ils confirment une tendance depuis quelques mois : c’est la crise du PC. Windows 8, les tablettes et la guerre des prix ont eu raison de la croissance du marché. Conclusion : –  20 % en Europe et en France.

garnter PC

On parle pour l’Europe de l’ouest d’une baisse de 19,8 % sur le trimestre. HP domine toujours le marché avec 20,8 % de part de marché mais une baisse de 17,4 %. Seul Lenovo arrive encore à gagner des parts de marché, il passe derrière 3e suivant une tendance qui est valable depuis quelques trimestres déjà. Lenovo est donc 3e avec 11,5 % de part de marché (+ 18,9 %) tandis qu’Acer est 2e (11,9 %, – 44,7 % sur un an) Cette baisse serait due selon Gartner à une volonté pour Acer de se concentrer sur les tablettes, une stratégie qui n’aurait pas porté ses fruits. On retrouve ensuite Dell (10,7 %) et Asus (7,8 %). Dell est celui qui, chose surprenante, s’en sort le mieux parmi les constructeurs qui baissent. Cela alors même que le constructeur essaye de redevenir privé sous l’impulsion de son PDG fondateur. On remarque aussi qu’Asus a arrêté sa croissance.

gartner france PC

En France, la situation est la même que dans les autres pays même si la situation de chaque constructeur n’est pas la même. Dell arrive même à croître sur le marché français (+ 0,8 %) tout comme Lenovo (+ 11,4 %). Les ordinateurs portables représentent 64 % du total. Seul le segment des ultraportables continue de croître (+ 13 %), les autres s’effondrant. Le marché grand public baisse fortement (22 %), celui des professionnels allant un peu moins mal (- 15 %). C’est ce qui ferait que Dell aurait réussi à maintenir sa position.

Gartner s’attend à un 3e trimestre faible en France malgré l’introduction de nouveaux ordinateurs sous Haswell et Atom et la sortie de Windows 8.1. Cette situation devrait être un peu meilleure dans les autres pays d’Europe même si les anticipations semblent difficiles à établir.