Le compte Twitter Asymco a publié une infographie faisant été des marges opérationnelles des 4 grands groupes de la téléphonie mobile. Et surprise, Microsoft que l’on croit en baisse de régime depuis quelques années parvient tout de même à dégager une marge d’exploitation plus importante que ses concurrents Google, Apple et Samsung.

BW2QgNrIAAA9AVc

 

Microsoft garde une marge opérationnelle supérieure à 30 %. Cela signifie que le résultat d’exploitation dégagé par la firme, qui correspond à la somme tirée de sa production hors événements exceptionnels, représente près d’un tiers de son chiffre d’affaires. Cela donne une idée de la valeur économique de Microsoft à long terme, en dehors de toute considération boursière ou encore d’achats et de ventes d’actifs.

Or la marge d’exploitation de Microsoft a été fortement amputée sur l’exercice de 2012 puisqu’elle est passée de plus de 35 % au début de l’année 2012 à près de 1 % au troisième trimestre de la même année. Cela s’explique certainement par le ralentissement de son chiffre d’affaires lié à ses ventes de PC, mais aussi par une charge de 6,2 milliards de dollars entrainée par la dépréciation des actifs de la division des services publicitaires en ligne en 2012.

Microsoft conserve une marge opérationnelle supérieure à ses concurrents

Si les marges d’exploitation de Microsoft, Apple et Google sont en baisse sur l’année 2013, le ratio de Microsoft reste supérieur. Tandis que le résultat d’exploitation de Google et Apple est descendu sous la barre des 30 % par rapport à leur chiffre d’affaires respectif, la marge opérationnelle de Microsoft reste légèrement au-dessus. Il s’agit d’un signe encourageant pour la pérennité économique de la marque qui s’appuie sur des ventes massives de licences Windows et de sa suite Microsoft Office. Cette bonne santé économique laisse encore quelques années à la firme pour tenter de s’imposer sur le marché des smartphones et des tablettes.