Les actionnaires de Nokia ont voté ce mardi la vente de la division mobile du constructeur à Microsoft. Avec 99,7 % des voix, le rachat du groupe finlandais pour 5,44 milliards de dollars vient donc d’être approuvé officiellement. 

Nokia chief executive Stephen Elop welcomes Microsoft chief executive Steve Ballmer with a handshake at a Nokia event in London

Nokia sera bien racheté par Microsoft. Sauf événement exceptionnel, la division de téléphones portables du groupe finlandais passera sous la coupe du Redmond au début de l’année prochaine. Les actionnaires de Nokia viennent en effet de voter avec une large majorité (à 99,7 % des voix) en faveur de cette transaction à 5,44 milliards de dollars lors d’une assemblée générale tenue ce mardi à Helsinki. La division mobile du Finlandais passera donc sous la direction de Microsoft d’ici quelques mois alors que Nokia conservera une activité d’équipementier télécoms. Et la transaction devrait être officielle, une fois que la Commission Européenne aura également donné son aval, d’ici le 4 décembre prochain à en croire Reuters.

Avec ce rachat, Microsoft espère augmenter la force de frappe de son système d’exploitation mobile Windows Phone. Et ce, particulièrement dans un contexte marqué par la domination des systèmes Android et iOS. En intégrant à son groupe la construction des téléphones Nokia, marque porte-drapeau de Windows Phone avec sa gamme Lumia, la firme américaine pourrait bénéficier d’une plus grande flexibilité pour son développement dans le secteur mobile.

Cependant, Microsoft ne semble pas compter sur le seul concours de la marque finlandaise pour le développement de Windows Phone. Il y a quelques semaines, plusieurs médias affirmaient que le groupe s’attelait à convaincre HTC mais aussi Huawei et Samsung d’intégrer Windows et Windows RT à certains de leurs terminaux Android.