Le choix du futur PDG de Microsoft avance à grand pas. Après que la liste de candidats a été réduite à quelques noms il y a une dizaine de jours, la volonté du board de Microsoft serait de finaliser la désignation du futur dirigeant de l’entreprise d’ici à la fin de l’année. La liste des prétendants est quasiment officielle même si non-confirmée par Microsoft et on pourrait assister à une action en deux temps.

Alan Mulally

Nous disions il y a quelques jours que Kevin Turner pourrait devenir le PDG par intérim pendant quelques mois (jusqu’à 2 ou 3 ans) avant de laisser sa place à Stephen Elop. Il semble au final que Paul Mulally puisse prendre ce rôle tandis que la position de futur leader à long terme de Microsoft serait loin d’être actée.

Paul Mulally est très connu des milieux de direction car il est PDG de Ford et a grandement permis au constructeur automobile américain de rebondir après la grande dépression de 2008, alors qu’il avait touché le fond, comme General Motors. Aujourd’hui, la société est profitable et enchaîne les bons résultats commerciaux. Il pourrait donc assurer la direction de Microsoft pour quelques temps (avant une retraite ?) histoire de prendre la relève de Steve Ballmer sur le départ et d’entamer une nouvelle phase pour Microsoft. Jusqu’à maintenant, la société n’a été dirigée que par son fondateur (Bill Gates) et son suppléant de toujours et fidèle amiral, Steve Ballmer.

Aujourd’hui, Microsoft est à la croisée des chemins, et peut soit redevenir un innovateur et prendre le lead pour les dix prochaines années, soit rater la prochaine vague d’innovations et faire office de joueur de seconde zone. La tâche de Mulally serait donc d’accompagner les innovations mais surtout de former le futur futur PDG à ce poste. Mulally n’étant pas un visionnaire même s’il est très bon gestionnaire, il ne serait pas là pour rester.

Pour la suite, ce sont toujours les mêmes noms qui circulent. On a évidemment Stephen Elop (ancien PDG de Nokia) et Kevin Turner (responsable des opérations chez Microsoft) mais également Tony Bates (responsable stratégique chez Microsoft) ou également Satya Nadella (responsable dans la division entreprise de Microsoft). Certains en interne espèrent qu’on ira chercher aussi à l’extérieur de Microsoft pour le futur PDG et notamment dans le secteur des télécoms. Un nom ressort particulièrement, Paul Maritz qui a été pendant longtemps un responsable haut placé de Microsoft et qui est parti pour voler de ses propres ailes. Ce retour paraît néanmoins peu probable selon des sources proches du dossier.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, pour le moment, même si la liste de candidats est peu exhaustive, on part encore dans tous les sens et on ne semble pas tout à fait près d’une décision finale. Les choses pourraient néanmoins s’accélérer si le board veut respecter son calendrier consistant à publier son choix d’ici à la fin de l’année.