Microsoft a annoncé ces premiers résultats financiers sous l’ère Satya Nadella, remplaçant de Steve Ballmer au poste de CEO, et ils s’avèrent plutôt bons. Ils s’expliquent par la nouvelle stratégie de Microsoft.

Satya nadella

Le journal Le Monde nous apprend aujourd’hui que la firme de Redmond a annoncé ses premiers résultats financiers de 2014, comme toutes les entreprises cotées en bourse le font à chaque trimestre. Microsoft annonce avoir dégagé un bénéfice net de 5,66 milliards de dollars au troisième trimestre fiscal (différent des trimestres civils) mais qui reste malgré tout en baisse de 6,5 %. La raison : les revenus des logiciels PC qui s’affaiblissent. Malgré tout, ce n’est pas vraiment inquiétant puisque ceci confirme les prévisions. Et en parlant de prévisions, le chiffre d’affaires est légèrement au-dessus que celui prévu (14,8 milliards d’euros) et le bénéfice net par action est de 49 centimes alors que les actionnaires tablaient sur 46 centimes.

Une légère réussite qui est surtout due aux appareils connectés et à la Xbox plus qu’aux ventes de PC. Microsoft a annoncé avoir écoulé 1,2 millions de Xbox One dans le monde, même si la Playstation 4 reste plus répandue. La firme, concentrée pendant longtemps sur le monde professionnel, a tourné ses activités vers le grand public et cela se ressent : le chiffre d’affaires y est en hausse de 12% et atteint 8,3 milliards de dollars.

Un chiffre qui n’étonne guère puisqu’on a assisté aux grandes manœuvres de Microsoft ces derniers temps. La firme a entre autres annoncé la gratuité de la licence Windows Phone pour les appareils de moins de neufs pouces, poussant ainsi les constructeurs à opter pour ce système d’exploitation. Constructeurs avec lesquels elle a notamment conclu des partenariats récemment. Bref, tout ne va plus si mal pour Microsoft.