Microsoft a certes racheté la branche téléphonie de Nokia mais a dû attendre de nombreuses autorisations avant de boucler l’affaire. C’est maintenant chose faite.

nokia

Après une très longue attente, Microsoft a enfin pu boucler le rachat de la branche téléphonie du constructeur finlandais Nokia. Un rachat onéreux puisque l’affaire s’est conclue pour une somme de 5,44 milliards d’euros comprenant 1,65 milliard en droits d’utilisation des brevetsLa firme américaine a longtemps dû attendre des autorisations manquantes en provenance d’Asie. C’est en début de mois que les autorisations sont finalement arrivées, transmises par Nokia : « le processus d’approbation réglementaire a impliqué un examen approfondi des pratiques de licence de brevets de Nokia par plusieurs autorités de la concurrence à travers le monde. Au cours de ce processus, aucune autorité n’a contesté la conformité de Nokia à ses engagements FRAND concernant ses brevets standard (licences à des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires) ni demandé que Nokia apporte des modifications à ses programmes ou termes de licences. »

Dans un communiqué, Satya Nadella, le PDG de Microsoft, a fait part de ses sentiments quant à cette prise de contrôle : « Nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui l’activité Devices et Services de Nokia, dont le savoir-faire en matière de mobilité accélérera notre transformation.Conjointement avec nos partenaires, nous poursuivons notre objectif d’innover encore plus rapidement dans un environnement mondial « Mobile-first, Cloud-first » ». On apprend également que Stephen Elop, ancien PDG de Nokia, deviendra Vice-Président exécutif de la division Microsoft Devices.

L’affaire semble à première vue une bonne chose pour les deux entreprises qui ont l’habitude de travailler ensemble. Malgré tout, comme le rapporte Le Point, l’inquiétude semble régner du coté des 40 000 employés de la firme. Il faudra attendre un peu pour faire les premiers constats.