Stephen Elop, l’ancien PDG de Nokia et désormais responsable de la division Matériel de Redmond, a fait savoir que Microsoft n’allait pas abandonner Android sur les Nokia X et Symbian OS sur la famille Asha suite au rachat de la firme finlandaise.

lumia 630 nokia

Le rachat de Nokia par Microsoft a été définitivement entériné en fin de semaine dernière par les autorités des pays compétents. La firme de Redmond a donc bien pris possession du Finlandais pour un total de 5,44 milliards de dollars dont 1,65 milliards de droits d’utilisation des brevets. Nokia sera incorporé petit à petit au sein de Microsoft même si on ne connait pas encore les détails. Stephen Elop, actuel PDG de Nokia, tiendra demain une conférence de presse et devrait apporter pas mal de réponses à toutes les questions qu’on se pose suite à ce rachat. Parmi celles-ci, on se demande notamment ce que deviendra la ligne Nokia X sous Android face aux Windows Phone. Stephen Elop a déjà donné quelques éléments de réponses.

 

Un support assuré pour les Nokia X et Nokia Asha

L’ex-PDG de la firme finlandaise a en effet annoncé que Microsoft allait assurer le support des Nokia X sous Android ainsi que des Nokia Asha sous Symbian OS. En revanche, il n’a pas précisé si Microsoft allait continuer de développer des terminaux équipés de systèmes d’exploitation concurrents à Windows Phone. Microsoft tentera-t-il d’imposer son OS maison comme il le fait avec les ordinateurs depuis plus de 20 ans ? Ou la firme de Redmond ira-t-elle plutôt dans le sens de l’ouverture vers son grand concurrent Android ? Ce dernier scénario ferait de Microsoft un constructeur de smartphones un peu particulier, mixant un OS maison avec un OS concurrent. On en saura plus demain, lors d’un questions-réponses organisé avec Elop, et dans les prochaines semaines. Et ce même si Microsoft est dans une situation beaucoup moins idyllique dans le domaine de la mobilité avec une part de marché assez faible par rapport à iOS et Android, ce qui pourrait laisser présager une ouverture. Mais les mises à jour successives de Windows Phone rendent l’OS de Microsoft de plus en plus compétitif face aux deux mastodontes du domaine.