D’après des documents boursiers, Bill Gates, le fondateur de Microsoft, n’est désormais plus le premier actionnaire individuel du groupe. C’est son ami Steve Ballmer qui détient le plus de titres.

Clinton Global Initiative Annual Meeting In New York

La Securities and Exchange Commission (SEC), organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, a publié les derniers documents concernant les titres de Microsoft. Et on y constate que Bill Gates n’est plus l’actionnaire individuel majoritaire du groupe avec environ 330 millions de titres détenus. C’est désormais Steve Ballner, ancien PDG de la firme lui aussi, qui en détient le plus : environ 333 millions (ce qui représente 4,03 % du capital total de Microsoft).

En effet, Bill Gates a depuis quelque temps émis le souhait de se distancer de Microsoft. Lui qui a occupé le poste de PDG pendant 30 ans n’est maintenant même plus au conseil d’administration, puisqu’il a démissionné du poste de président, et réduit son taux de participation petit à petit. Au dernier pointage, il cédait encore 4,6 millions d’actions, ce qui lui valait donc d’être rétrogradé en deuxième position. Il conserve toutefois le statut aussi vague qu’emblématique de conseiller technologique au sein de la firme.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul à vouloir s’émanciper un peu de la firme. Il y a quelques temps, Steve Ballner avait confié être indécis sur son avenir dans une interview accordée au Wall Street Journal. Les deux amis d’université suivent finalement le même parcours, laissant maintenant le nouveau Microsoft incarné par Satya Nadella prendre le pouvoir.