Plus de six mois après avoir sorti la Surface 2, Microsoft revient avec une nouvelle itération de sa tablette : la Surface 2 4G. N’y allons pas par quatre chemins, c’est exactement la même Surface qu’il y a 6 mois, mais elle est dotée cette fois-ci d’un port carte SIM et d’un prix « un peu » plus conséquent. Est-ce que cette Surface 4G est une bonne affaire ? C’est ce que nous allons essayer de voir.

Surface 2 4g bon 9

Fiche Technique

ModèleSurface 2 4G
Système d'exploitationWindows 8.1 RT
ProcesseurNvidia Tegra 4
Mémoire2 Go
Stockage64 Go uniquement extensible par une microSD
Écran10,6 pouces
Définition/Résolution1920 × 1080 / 207 ppp environ
Ports1 port microHDMI
1 port combiné sortie casque/entrée micro
1 port USB 3.0
1 port carte micro-SD
1 port carte micro-SIM
1 connecteur pour clavier Microsoft Touch ou Type Cover
Webcamarrière : 5 millions de pixels (vidéo 1080p)
avant : 3,5 millions de pixels (vidéo 1080p)
Sans filWi-Fi 802.11a/b/g/n
Bluetooth 4.0
CapteursCapteur de luminosité ambiante
Accéléromètre
Gyroscope
Magnétomètre
Type d'alimentation électriqueAdaptateur alimentation secteur 24 W avec connecteur propriétaire aimanté
Type de batterieBatterie Li-Ion
Dimensions (L x P x H)274,5 × 173,0 × 8,89 mm
Poids676 grammes
Couleur produitGris aluminium
Dans la boîteAlimentation 24 W
Guide de démarrage rapide
Documents de sécurité et de garantie
Un code pour activer 200 Go de stockage en ligne sur One Drive durant deux ans
Un code pour activer un forfait Unlimited World de 1 an sur Skype
Garantie2 ans de garantie matérielle
Prix659 €
Ça n’aura pas échappé à ceux qui possèdent déjà une Surface 2, la fiche technique de cette Surface 2 4G est identique en tout point à celle sortie en octobre dernier. Trois petites différences sont présentes : la Surface 2 4G n’est disponible qu’avec une mémoire interne de 64 Go, elle dispose d’un port carte SIM (support 4G oblige) et son prix est plus élevé que la version 64 Go de base : 659 euros au lieu de 539 euros.

Design : le port carte SIM à 120 euros

Le design a toujours été le point fort de la tablette de Microsoft. Et on retrouve tout ce qui fait le charme de la Surface 2 dans cette version 4G. La coque est recouverte d’un alliage de Vapor Mg toujours aussi solide et agréable au toucher. Les finitions sont irréprochables et la béquille inclinable en deux positions reste à ce jour la meilleure idée d’ergonomie de Microsoft. Enfin, l’écran est toujours aussi beau et réactif : c’est un véritable plaisir de travailler en face ! Surface 2 4g bon 11   Surface 2 4g bon 4 La particularité de cette Surface 2 4G est bien sa connectique. Outre les traditionnels port mini HDMI (pour brancher un second écran ou un rétroprojecteur), le port carte mini-SD, le port jack ou le très pratique port USB 3.0 (pour brancher un clavier, un HUB ou une clé USB), on retrouve sur le côté gauche de l’appareil le port carte micro-SIM. Une petite pression sur la fente permet de la faire sauter et d’y insérer son accès à Internet. C’est pratique quand on ne possède pas la petite épingle que l’on retrouve sur beaucoup d’appareils de ce type ! Surface 2 4g bon 13 Surface 2 4g bon 12 On terminera ce rapide tour du propriétaire en rappelant qu’il est plus que jamais nécessaire d’investir soit dans les coûteux accessoires officiels (les très bons claviers Type Touch ou Type Cover) soit dans une housse digne de ce nom pour la protéger efficacement. La boîte de la Surface 2 est bien chiche en contenu. Pour le prix, on aurait apprécié une chiffonnette ou une protection légère.

Logiciel : Windows RT, hélas…

Faut-il revenir une fois de plus sur le piteux Windows RT ? Nous avions évoqué son cas plus en détail lors du récent test de la Lumia 2520 et notre avis n’a pas changé en deux semaines. Non, Windows RT n’est toujours pas au point. Son store dédié manque toujours cruellement d’applications phares capables de différencier l’OS de la Surface des tablettes tournant sur des OS concurrents. Il n’y a pas d’application YouTube, afficher des sous-titres sur un film est une véritable gageure et Spotify répond toujours absent. Les quelques supporters de l’OS souligneront toutefois qu’il est possible de passer par IE 11 et son support de Flash pour combler les nombreuses lacunes de Windows RT. C’est quand même terriblement dommage de passer par un navigateur pour accéder à des usages précis lorsqu’on est censé utiliser un OS basé sur des applications tierces. On ne s’attardera de toute façon pas beaucoup plus sur Windows RT, on attendra que Microsoft mette en place les applications universelles pour commencer à revoir notre opinion sur le sujet. surface 2 4g win rt On notera toutefois que la Surface 2 4G – comme la Surface 2 classique d’ailleurs – est vendue avec un pack Office pré-installé, deux ans d’espace de stockage sur One Drive (200 Go) et un an d’appels gratuits avec Skype (Unlimited World). Pour un usage professionnel, c’est parfait.

Connectique : la tablette la plus complète du marché

On n’insistera jamais assez sur ce point, la Surface 2 est un petit bijou niveau connectique. Elle dispose d’un véritable port USB 3.0 capable d’accueillir n’importe quel clavier ou clé USB. Pour le branchement sur le second écran, un port mini HDMI est présent. Enfin, derrière la béquille, se trouve le discret port carte micro-SD. Très honnêtement, on peut difficilement faire mieux pour une tablette de cette génération. surface 2 4g interface La « grosse » nouveauté de cette tablette concerne surtout le port micro-SIM sur le côté droit. Une fois la carte insérée dans l’appareil, celui-ci va scanner les réseaux jusqu’à trouver la bonne bande de fréquence et se connecter automatiquement. L’interface réseau est par ailleurs exemplaire : il est possible de savoir en temps réel sa consommation de data, de télécharger l’application compagnon liée à l’opérateur (quand elle existe) et de gérer les paramètres de sa carte SIM (changement de code PIN par exemple). Nous ne nous sommes pas aventurés en pleine campagne pour tester la capacité de la Surface 2 4G à accrocher le réseau, mais durant nos essais parisiens elle n’a jamais mis plus de 30 secondes avant de trouver le réseau d’Orange. Rien à redire sur cette connectivité 4G, donc, si ce n’est que ce simple support du réseau data des opérateurs n’est franchement pas donné : il coûte 120 euros de plus que la Surface 2 64 Go qui ne dispose, elle, que du WiFi. Très honnêtement, nous ne sommes pas convaincus que cette connectivité vaille aussi cher. Surtout pour une tablette tournant sous Windows RT… surface 2 4g interface réseau data

Des performances encore honorables

Pour sa version 4G, Microsoft n’a pas jugé utile de remplacer le « vieux » Tegra 4 de la Surface 2. À vrai dire, ce n’est pas très grave puisqu’en utilisation classique, les ralentissements sont pratiquement inexistants. On aura beau ouvrir plusieurs applications sur l’interface Modern UI et lancer dans le même temps Word ou Outlook, la Surface 2 ne bronche jamais. En revanche, elle chauffe toujours autant. Lorsque nous avons réalisé nos tests de benchmark avec 3D Mark la tablette était très chaude. Un défaut assez pénible quand on l’utilise de façon prolongée et qu’on la tient sur les genoux. benchmark 3dmark surface 2 4g Évidemment, les performances brutes du Tegra 4 ne parviennent pas à distancer le Snapdragon 800 de la Lumia 2520 (score de 17353 effectué sur cette dernière lors de notre test). Mais encore une fois, la Surface n’a pas vraiment été conçue par Microsoft comme un appareil dédié au loisir. Pour une utilisation bureautique classique en revanche elle fait parfaitement l’affaire ! carac surface 2 4g Terminons cet aspect technique par l’autonomie. Une fois de plus et sans surprise, c’est identique à la Surface 2. La tablette de Microsoft est capable de tenir entre 8 et 10 heures pour peu qu’on ne joue pas toute la journée avec. C’est dans la norme, ni plus, ni moins.

Notre Verdict

design
La Surface 2 est une perle en termes de finitions. Ce n’est peut-être la plus belle tablette du monde mais c’est en tout cas l’une des mieux finies du marché. La qualité de ses matériaux sont excellents et sa connectique est exemplaire. Mention spéciale au port carte SIM qui ne nécessite pas de trombone pour être ouvert.
9
écran
C’est exactement le même écran que la Surface 2 classique. Il est donc toujours aussi bon, beau et réactif. Sa luminosité est même suffisamment importante pour travailler dehors. Un sans-faute !
8
logiciel
Windows RT 8.1 a beau être un OS accessible et doté d’un design soigné, il est toujours aussi limité par son faible nombre d’applications tierces. Il fait vraiment pâle figure face à Android et iOS. C’est le gros point faible de cette tablette en dépit d’une interface de gestion de la data en 3G ou 4G vraiment réussie.
5
performances
Microsoft a conservé le Tegra 4 des Surface précédentes sur sa Surface 2 4G. Et le processeur de Nvidia est amplement suffisant. Les ralentissements sont très rares et les quelques jeux disponibles sur le Windows Store tournent tous très convenablement. Seul point négatif : la tablette à tendance à chauffer très vite !
7
autonomie
Comptez 8 à 10 heures d’autonomie en usage classique sans trop tirer sur la luminosité. C’est dans la norme.
7
caméra
Les deux appareils photos font le minimum syndical. Comprenez par là qu’ils suffisent amplement pour faire de la visio conférence ou prendre un tableau de note en photo. Mais vous ne gagnerez jamais un concours de photo avec ces appareils là.
5
10
Meilleure note
Notre avis
06/10
D’un point de vue purement matériel la Surface 2 4G est toujours une excellente tablette : elle dispose de tout ce dont on peut rêver sur un appareil de ce genre. Sa connectique est exemplaire, son écran est d’excellente qualité et sa finition est irréprochable. Microsoft a même poussé le vice jusqu'à rendre la trappe de la carte SIM très facilement accessible. Non, vraiment, il faudrait être de très mauvaise foi pour trouver quelque chose à redire à ce sujet.

Ce qui est beaucoup plus critiquable, c’est le prix auquel Microsoft vend sa tablette. Commercialisée 659 euros, la Surface 2 4G est 120 euros plus chère que la Surface 2 classique 64 Go ! L’ajout d’un port carte SIM et d’un modem vaut vraiment aussi cher ? J’en doute très fortement. La vérité est plus prosaïque, Microsoft a tout simplement aligné le prix de sa tablette sur les autres tablettes 4G, et plus particulièrement sur l’iPad. Difficile de la recommander quand la concurrence possède bien plus d’atouts que la tablette de Microsoft

Ce prix vraiment élevé nous fait d’autant plus tiquer que nous sommes désormais beaucoup moins indulgents avec Windows RT que nous l’étions il y a 6 mois. L’OS mobile - pour ne pas dire tronqué - de Microsoft manque toujours autant d’applications pratiques et parvient très mal à se différencier en bien des OS des concurrents. Alors, certes, il y a Office, Skype Premium et un abonnement de deux ans à One Drive et on apprécie l’effort. Mais c’est encore loin d’égaler la versatilité d’Android ou la solidité de l’App Store. On en reparle avec l’arrivée des applications universelles ou, mieux, le jour ou Microsoft installera un véritable Windows 8 sur ses tablettes.
design
09
écran
08
logiciel
05
performances
07
autonomie
07
caméra
05
  • Une tablette aux finitions quasi-parfaites
  • Le support de la 3G et 4G, très bien intégré
  • Des performances honnêtes
  • Un très bel écran
Pour
Contre
  • Windows RT 8.1, un OS anémique
  • Le prix de 659 euros beaucoup trop élevé
  • Une tendance à la chauffe assez marquée