La Surface Pro 3 présentée hier soir par Microsoft est en précommande aux Etats-Unis, Canada mais également en Europe. Sans grande surprise, Microsoft n’a pas tenu compte du taux de change et les tarifs en dollars se sont transformés en euros sans perdre un seul centime.

Surface Pro 3

La Surface Pro 3 est la nouvelle tablette de Microsoft. On s’attendait à une Surface Mini de 8 pouces et finalement la firme de Redmond a présenté une tablette XXL dont la taille de l’écran atteint 12 pouces. L’ouverture des précommandes était prévue pour démarrer aux USA et au Canada dès aujourd’hui et ce sont finalement plus de 26 pays qui peuvent réserver la tablette de Microsoft. La livraison est prévue pour le 31 août en France, Belgique et Suisse alors que pour les Etats-Unis et le Canada, les livraisons débutent dès aujourd’hui pour la majorité des modèles. Pour la précommande, rendez-vous sur le site de Microsoft.

Niveau tarifs, pas de surprises, Microsoft n’a pas cru bon d’appliquer le taux de change en vigueur et les tarifs en dollars se sont transformés comme par magie en euros. Il faut donc compter entre 799 euros pour le premier modèle équipé d’un Core i3-4300U, de 64 Go de stockage et de 4 Go de mémoire vive. Selon les configurations, la facture peut s’envoler jusqu’à 1949 euros et sans compter les diverses options comme le Type Cover 2 vendu 129,99 euros. Dommage, aucune information détaillée sur les processeurs mis à part le Core i5.

Un concurrent au Macbook Air ?

Avec la Surface Pro 3, Microsoft souhaite remplacer l’ordinateur par sa tablette. La société compare même la Surface Pro 3 au MacBook Pro sur le store Microsoft. L’appareil d’Apple est en effet plus lourd et ne possède pas d’écran tactile mais le MacBook Air 11 pouces vendu 899 euros a le mérite de coûter moins cher que le combo Surface 3 Pro + Type Cover et possède un SSD de plus grande capacité (128 Go) ainsi qu’un processeur i5 plus puissant en lieu et place de l’i3 de la Surface et pèse seulement 25 grammes de plus. En revanche, par rapport au MacBook Air 13 pouces, la solution de Microsoft a le mérite de coûter légèrement moins cher et de peser 300 grammes de moins. La Surface Pro 3 peut donc constituer un sérieux concurrent au MacBook Air selon les usages qu’on fera de l’appareil et le besoin de puissance.

On peut se demander ce qu’adviendra de la Surface Pro 2, vendue plus cher que la Surface Pro 3 pour un écran plus petit. Microsoft devra donc revoir ses prix à la baisse ou alors supprimera peut-être la Surface Pro 2 de son catalogue, laissant la Surface Pro 3 prendre la relève.