Et si Kinect n’était plus réservé aux consoles de jeu de Microsoft, ni aux PC sous Windows ? C’est l’impression qui se dégage des rumeurs entourant les prochains smartphones de la firme, sous la marque Nokia. Les gestures propres à l’univers des smartphones devraient ainsi être à l’honneur, avec un accent mis sur la convergence des produits signés Redmond.

Nokia

Real Motion ou 3D Touch, voilà le nom que pourrait porter l’ensemble des fonctionnalités incluses au smartphone McLaren, lequel permettrait à l’utilisateur de limiter le nombre de clics sur son écran. D’après les informations rapportées par The Verge, le prochain terminal estampillé Nokia (et prévu du moins aux USA pour le deuxième semestre) serait bardé de capteurs pour mieux simplifier la vie de son utilisateur. Au crédit de la marque, une forme d’exclusivité, la technologie semblant partie pour être réservée aux Windows Phone de Nokia.

Si l’idée de Microsoft est intéressante, elle n’est pas entièrement nouvelle. Dans le monde d’Android, les gestures permettent chez la plupart des constructeurs de répondre à un appel en portant le téléphone à l’oreille, de couper la sonnerie en le retournant, ou encore, chez Samsung, de réaliser une capture d’écran en balayant l’écran de la tranche de la main. Chez Motorola, la puce dédiée à cet effet chez le Moto X se charge d’écouter l’utilisateur en permanence pour détecter un éventuel « OK Google » inaugurant une commande vocale; toujours chez le Moto X, saisir l’appareil permet d’en réveiller l’écran. Autant d’idées dans lesquelles Redmond semble avoir picoré pour mieux équiper son McLaren.

Des gestes en pagaille

La voiture de course telle que nous la décrivent les sources de The Verge pourra donc décrocher à un appel lorsque le smartphone sera approché de l’oreille, poser le téléphone sur une table activera le haut-parleur, de même que la sonnerie sera coupée si l’utilisateur recouvre son terminal de la main ou d’une feuille. Mieux, on parle également de la détection de la saisie : malin, le smartphone saurait s’il est tenu à la verticale ou à l’horizontale, évitant les rotations intempestives lorsque l’on utilise l’appareil en étant couché. Balayer la tranche du téléphone pourrait permettre de zoomer dans une photo. Une sorte d’Air View permettrait, en cliquant dans les airs au-dessus d’une vignette, d’ouvrir les sous-tuiles relatives à cette même application.

Pour Microsoft, qui tente de grignoter des parts de marché avec son OS Windows Phone, il s’agit désormais de n’être plus suiveur du marché, mais bien initiateur, ce qui pourrait être le cas avec ce McLaren. Encore faudra-t-il que les futurs flagships Android, l’iPhone 6 ou même l’Amazon Phone ne viennent pas lui couper l’herbe sous le pied.