Les utilisateurs de Skype devront prochainement passer sous la dernière version de l’application pour l’utiliser sans problème, et ce en raison d’un changement d’infrastructure.

Skype

L’équipe de Skype a fait savoir qu’elle retirera bientôt les anciennes versions de son application, et que les utilisateurs vont devoir faire la mise à jour la plus récente pour pouvoir continuer à utiliser le client de VoIP. La raison, c’est que les développeurs ont changé l’infrastructure de l’application qui est maintenant connectée à un serveur central, alors qu’il fonctionnait avant en peer-to-peer. Ces travaux, débutés en octobre dernier, ont été achevés, et Skype a fait savoir qu’il faudrait donc prochainement se mettre à jour. « Nous encourageons tous les utilisateurs à passer aujourd’hui sur la dernière version afin de pouvoir faire usage de Skype sans discontinuité », ont-ils expliqué, forçant ainsi le passage vers la version la plus récente.

À terme, les anciennes versions seront donc supprimées une par une. Il faudra alors être au minimum sur la version 6.14 pour s’y connecter depuis Windows, et la 6.15 pour l’utiliser depuis un Mac. Skype met en avant les nouvelles fonctionnalités des dernières versions pour appâter le chaland, et on y trouve « l’envoi et la réception de messages en mode hors ligne », « la visualisation de l’historique complet sur n’importe quel appareil », et « la synchronisation du statut des messages (lu ou non lu) quel que soit l’appareil ». Des développements qui n’ont en effet été possibles qu’avec l’adoption d’un serveur central.