La Surface Pro 3 vient tout juste de sortir de l’autre côté de l’Atlantique et les malicieux démonteurs du site américain iFixit n’ont pas résisté au plaisir de la désosser. Enfin… Si l’on peut parler de plaisir vu qu’elle est extrêmement difficile à réparer.

ifixit surface pro 3

Si vous êtes du genre bricoleur et que vous achetez vos appareils en fonction de leur possible « réparabilité », abandonnez tout espoir dans la Surface Pro 3. Le site américain spécialisé dans le démontage des appareils électriques iFixit a tenté de démonter la nouvelle tablette de Microsoft pour savoir si monsieur tout le monde était capable de la réparer. Et la réponse est non. Pas un « non, on ne vous le conseille pas », mais plutôt un « non, n’y pensez même pas ».

Comme pour les anciennes Surface Pro, il est tout simplement impossible de retirer la coque arrière de la Surface Pro. Pour accéder aux entrailles de la bête, le seul moyen est de décoller l’écran. Et pour ce faire, iFixit a utilisé l’un de ses outils, l’iOpener, un kit contenant contenant un rouleau que l’on passe au four micro-onde et que l’on applique sur la tablette pour faire fondre la colle qui entoure l’écran. iFixit a donc passé son rouleau sur la tablette et a tenté de le décoller précautionneusement avec des spatules, mais a brisé l’écran sur un des côtés au moment de l’enlever. Résultat, iFixit a dû recoller l’écran avec les moyens du bord (du scotch, en l’occurrence) pour éviter de le briser en morceau.

ifixit surface pro 3 2

La colle, c’est le maître mot de cette Surface Pro 3. Selon iFixit il y en a partout et elle est du genre coriace. Il y a en d’ailleurs tellement sous la batterie qu’il est impossible de la retirer sans l’abimer, elle, ou les composants qui l’entourent. Et si par bonheur on parvient à retirer l’écran et la batterie sans les abîmer, le reste n’est que connecteurs et vis propriétaires que l’on ne peut pas retirer sans les outils adéquats.

ifixit surface pro 3 3

Au final, iFixit donne la note de « réparabilité » de 1/10 à la Surface Pro 3. Les ingénieurs du site expliquent que la seule chose facile à remplacer est le disque dur SSD situé directement sous l’écran et qui n’est pas collé avec de la super-glu. Et encore, précise le site, ce SSD n’est accessible qu’en soulevant l’écran, que les très expérimentés garagistes de l’informatique de iFixit ont brisé eux-mêmes. Pour le reste, impossible de décoller les composants et de les remettre en place sans avoir un pot de colle géant à côté de soi.

Le verdict n’est pas une surprise en soi, la seconde Surface Pro avait également héritée de la note de 1/10 sur iFixit en octobre 2013. Mais ils n’avaient pas brisé l’écran à l’époque.