Entendra-t-on à nouveau parler de la Surface Mini ? Non, si l’on en croit les sources du site web américain DigiTimes. La tablette de Microsoft aurait été annulée à cause de son manque de points différenciants par rapport aux autres tablettes de la même taille.

Microsoft Surface Mini

C’était la surprise du 20 mai dernier. Alors que l’on s’attendait à ce que Microsoft présente deux nouvelles tablettes, la firme de Redmond n’en a finalement dévoilé qu’une seule : la Surface Pro 3. Quelques semaines auparavant, des rumeurs persistantes faisaient pourtant état de l’annonce imminente d’une nouvelle tablette Surface, basée, toujours selon la rumeur sur une architecture ARM et dotée d’un écran d’une diagonale de 7 ou 8 pouces, une certaine Surface Mini.

Curieux, les journalistes du site DigiTimes ont interrogé leurs sources présentes dans les chaînes de production des constructeurs. Et ces dernières leur ont confirmé tout d’abord que la Surface Mini existait bel et bien en mai dernier. En fait, sa conception était même terminée, la tablette était fonctionnelle et l’appareil était prêt à passer sur les chaînes de production pour être fabriqué en masse. Microsoft aurait même déjà versé de l’argent aux usines afin qu’elles préparent les modules de développement et les équipements de production. Seulement voilà, quelques jours avant de lancer la production, Microsoft s’est aperçu que sa tablette ne possédait que peu d’arguments différenciants par rapport aux autres tablettes de 7 ou 8 pouces. Pire, les distributeurs n’ont pas réservé un accueil particulièrement chaleureux quand Microsoft leur a annoncé le lancement d’une Surface Mini. Microsoft a donc décidé de faire machine arrière et de stopper la production pour éviter le naufrage.

Toujours selon les sources de DigiTimes, Microsoft aurait été convaincu d’arrêter la production de la Surface Mini au moment où les premières rumeurs d’iPhone de 5,5 pouces ont commencé à émerger. Selon des analystes, l’arrivée d’un téléphone Apple de grande taille fera baisser les ventes de petites tablettes ; un risque que Microsoft ne veut pas prendre.

Si cette source s’avère, cela signifie que Microsoft possède tout ce qu’il faut pour lancer une Surface Mini. Si elle reste actuellement dans les cartons, rien ne dit que Microsoft ne se décide pas à relancer la production un jour ou l’autre.