Selon les très sérieux sites américains Bloomeberg et The Verge, Microsoft serait sur le point de procéder à la plus grande vague de licenciements de son histoire. Entre 5 et 10 % de ses effectifs seraient en effet visés.

logo-Microsoft

Avec le rachat de Nokia, Microsoft a atteint une taille critique en termes d’employés. Selon le dernier recensement effectué au 5 juin dernier, la société de Redmond a en effet largement dépassé les 100 000 employés pour atteindre le chiffre de 127 104 salariés. Ce qui est visiblement beaucoup trop pour le nouveau patron de Microsoft, Satya Nadella, qui désire que l’intégration de Nokia au sein de la société américaine se fasse de manière plus efficace. Il faut comprendre par là que les postes en doublon au sein de la nouvelle entité vont rapidement être supprimés.

Un plan de licenciement de grande envergure devrait donc être annoncé dès cette semaine par Microsoft. Le chiffre exact n’est pas encore connu, mais les sites américains Bloomberg et The Verge indiquent qu’entre 5 et 10 % de la main-d’œuvre de l’éditeur de logiciels pourraient être licenciés. Ce sera dans tous les cas beaucoup plus que lors de la dernière vague de licenciement de Microsoft, qui date de 2009, et qui avait vu le départ de 5800 salariés. Des licenciements qui, d’après les rumeurs, concerneraient plusieurs départements dont la branche marketing de la division Xbox, des employés de feu Nokia ainsi que des ingénieurs de Microsoft. La société américaine devrait dans tous les cas donner des détails concernant ce plan de licenciement un peu plus tard dans la semaine, soit quelques jours avant l’annonce de ses résultats financiers du quatrième trimestre fiscal.