Les rumeurs disaient donc vrai, Microsoft va mettre en place le plus grand plan de licenciement de toute son histoire. Satya Nadella, le PDG de Microsoft a annoncé aujourd’hui que la société américaine allait se séparer de 18 000 employés au cours des 12 prochain mois.

logo-Microsoft

Comme attendu, Microsoft va procéder dans l’année à un plan de licenciement massif. Dans un long email adressé aux salariés de l’entreprise, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a expliqué que la société allait se séparer de 18 000 collaborateurs (sur 127 000 dans le monde), soit environ 14 % des effectifs totaux. Sur ces 18 000 licenciements, 12 500 proviendront de la branche Nokia Devices and Services, que Microsoft a complètement acquise en avril dernier pour la somme de 5,4 milliards d’euros. Le rachat de la société finlandaise aurait en effet amené environ 32 000 employés supplémentaires au sein de Microsoft, et selon Satya Nadella, la moitié de ces effectifs serait en doublon avec les salariés déjà présents. Ces 12 500 licenciements toucheront à la fois des cadres et des employés d’usine. Satya Nadella se veut également le plus rassurant possible quant aux conditions de licenciement. Les départs seront indemnisés et des plans de reclassement seront prévus dans certains pays.

On ne sait en revanche pas quelles autres branches de Microsoft les 5500 autres licenciements toucheront. Selon les premières informations de Bloomberg publiées en début de semaine évoquaient des départs dans la branche marketing de la division Xbox. Ce plan de licenciement devrait être détaillé la semaine prochaine lors de l’annonce des résultats financiers du quatrième trimestre fiscal, qui permettra en outre de mieux connaître les futures ambitions de Microsoft après cette restructuration. Gageons qu’il sera question de cloud, le domaine de prédilection de Satya Nadella, le successeur de Steve Ballmer à la tête de Redmond.