Comme prévu, Microsoft vient de publier les résultats financiers de son quatrième trimestre fiscal (et donc du second trimestre de l’année 2014). Et si son chiffre d’affaires progresse de 18 %, son bénéfice net est lui en baisse de 7 % environ.

logo-Microsoft

Au global

Quelques jours après l’annonce d’un gigantesque plan de licenciement touchant près de 18 000 employés, Microsoft publie ses résultats financiers pour le second trimestre de l’année 2014, correspondant à son quatrième trimestre fiscal. Les chiffres sont pour le moins encourageants pour la firme de Redmond, puisque son chiffre d’affaires a atteint sur la période 23,38 milliards de dollars (environ 17,29 milliards d’euros) pour un bénéfice net de 4,62 milliards de dollars (3,41 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires est donc en nette progression par rapport à la même période de l’année dernière puisque celui-ci s’élevait à 19,86 milliards d’euros. Le second trimestre de l’année 2013 avait toutefois permis à Microsoft d’engranger plus de bénéfice, celui-ci s’élevant alors à 4,95 milliards de dollars.

Ce rapport financier est extrêmement intéressant puisqu’il contient énormément de chiffres de ventes des produits de Microsoft. On y apprend notamment que les ventes de Windows auprès des constructeurs (OEM) ont progressé de 3 % sur la période, soit une augmentation du total des ventes de 11 % par rapport à l’année précédente, preuve s’il en est que la baisse des ventes de PC tend à ralentir légèrement. La fin du support de Windows XP en avril dernier a évidemment beaucoup joué là dedans.

Nokia Devices & Services

Concernant les téléphones, Microsoft affirme avoir vendu au second trimestre de cette année 5,8 millions de smartphones de la gamme Lumia et 30,3 millions de téléphones hors de la gamme Lumia. Les téléphones ont certes généré un chiffre d’affaires de 1,99 milliard de dollars, mais une marge minuscule, de l’ordre de 54 millions de dollars. Il y a donc encore beaucoup de travail à effectuer sur la branche Nokia Devices & Services (NDS) que Microsoft a rachetée l’année dernière. Rappelons au passage que Microsoft désire désormais faire en sorte que Nokia se concentre uniquement sur les Windows Phone. Et puisque l’on est dans les objets connectés, Microsoft annonce que ses tablettes Surface ont rapporté sur la période 409 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais s’abstient pudiquement de donner le nombre d’exemplaires vendus. Son bilan financier indique également qu’il a renoncé à sortir une Surface « avec un nouveau format » pour des raisons de rentabilité.

Une réussite majeure : le cloud

S’il y a bien un point sur lequel Satya Nadella peut bien se montrer satisfait, c’est bien sur les résultats financiers des services de Cloud. Depuis son arrivée au début de l’année, le mot d’ordre du nouveau PDG de Microsoft est « Mobile-first, Cloud first » et il semble que le résultat escompté soit atteint. La branche Cloud de Microsoft a en effet vu son chiffre d’affaires augmenter de 11 % par rapport à l’année passée pour atteindre 13,48 milliards d’euros. Ces services incluent Azure (serveurs) et des services liés à Office (Office 365, Exchange, Lync).

Xbox : des résultats encourageants

Dernier point notable de cet immense rapport financier, les ventes de Xbox. Comme Sony depuis quelque temps, Microsoft a malicieusement décidé de ne plus séparer les ventes de la vieillissante (mais toujours populaire) Xbox 360 et celles de sa nouvelle Xbox One. On se contentera donc du chiffre de 1,1 million de Xbox vendus durant les mois d’avril à juin 2014. Après un petit calcul, il s’avère que le chiffre d’affaires généré sur le trimestre est de l’ordre d’environ 846,86 millions d’euros, en progression de 14 % par rapport à l’année dernière.