Microsoft multiplie ses accessoires pour concurrencer le Chromecast de Google. Lors de l’IFA, la firme de Redmond avait présenté le HD-10, un combo Miracast / NFC sous forme de mini boîtier HDMI. Avec le Wireless Display Adapter, Microsoft lance son dongle HDMI à proprement parler.

Wireless display microsoft

Le Wireless Display Adapter ressemble beaucoup au Chromecast de Google. Un dongle HDMI qui vient se connecter derrière la télévision et un câble USB pour alimenter l’appareil. La conception est donc plus simple que le HD-10 qui prend la forme d’un mini boîtier HDMI déporté et qui intègre une puce NFC pour un appairage plus rapide. Le Wireless Display Adapter reprend toutefois la même norme de diffusion sans fil : le Miracast, mais abandonne le NFC.

HD-10

Le HD-10 et son disque NFC

Le principe reste toutefois le même. Il est possible de déporter la totalité de l’affichage (et du son) d’un appareil (smartphone, tablette ou PC) compatible Miracast (Windows 8.1 ou Android 4.2.1) vers l’écran sur lequel le dongle HDMI est branché. Par exemple : envoyer l’affichage et le son d’un smartphone vers une télévision sur laquelle on branche le dongle HDMI. Vraiment pratique et plus complet que le Chromecast qui se limite à quelques applications compatible et un affichage déporté supporté par seulement quelques appareils. En revanche, que ce soit pour le Miracast ou pour le Chromecast, il est inutile de penser pouvoir déporter l’écran pour jouer à des jeux. La latence est en effet trop élevée entre le moment où vous appuyer sur un bouton et le moment où l’action se réalise à l’écran.

Le Wireless Display Adapter peut déjà être précommandé sur le site US de Microsoft pour 59,95 dollars. On peut donc tabler sur un peu moins de 60 euros pour la France et c’est moins cher que le HD-10 vendu 79 euros par Microsoft. L’absence de NFC permet donc d’économiser 20 euros.