Dès le 31 octobre prochain, Microsoft ne fournira plus de versions OEM de Windows 7 aux constructeurs de PC. Ces derniers devront obligatoirement installer Windows 8.1. Une décision que ne concerne par les professionnels.

windows 7

Dès le 31 octobre prochain, les constructeurs de PC ne pourront plus se réapprovisionner en licences OEM de Windows 7 auprès de Microsoft. Ce dernier ne fournira en effet plus de clé pour son avant-dernier OS de bureau. Les constructeurs de PC continueront certainement à proposer des PC installés sous Windows 7 durant quelques mois, le temps d’écouler leur dernier stock, puis ils seront ensuite forcés de proposer des PC sous Windows 8.1.

Cela ne concernera toutefois que les PC destinés au grand public, c’est à dire ceux installés sous Windows 7 versions Familiale, Basique, Premium et Intégrale. Pour la version pro de Windows 7, Microsoft n’a pas encore annoncé de date précise de fin de réapprovisionnement. Il y a fort à parier que Microsoft ne désire pas se mettre à dos de nombreuses entreprises qui doutent beaucoup (et souvent à raison) de Windows 8 et que l’éditeur de logiciel annonce une date de fin de commercialisation peu après l’annonce de Windows 9. Ce dernier OS devrait en effet bénéficier d’une meilleure image que Windows 8, dont les débuts ont été houleux.

Pour autant, la fin des PC installés sous Windows 7 en OEM ne signifie pas encore la fin du support de l’OS par Microsoft. Pour rappel, Microsoft réalisera encore des mises à jour pour Windows 7 jusqu’au 31 janvier 2015. Passé cette date, Microsoft se contentera simplement de publier des mises à jour de sécurités, et ce, jusqu’au 14 janvier 2020.