Si le 29 juillet prochain est la date de lancement du Windows 10, c’est aussi la date que Microsoft a choisie pour ouvrir son nouvel App Store dédié aux applications universelles auprès des développeurs. Un App Store qui devrait considérablement changer la façon de concevoir des applications pour eux.

Windows 10 10074 store

Windows 10 ne va pas seulement introduire des modifications majeures pour le grand public. Si Microsoft compte bien entendu sur la nouvelle interface de son OS pour faire revenir des utilisateurs effrayés par Windows 8, il compte également séduire les développeurs avec les applications universelles. C’est pourquoi la date du 29 juillet prochain marquera non seulement le lancement officiel de Windows 10 mais aussi l’ouverture du nouveau Windows Store pour les développeurs, qui pourront y déposer leurs applications universelles. Ce nouveau Windows Store est déjà accessible depuis quelques jours pour les Insiders, mais les développeurs ne peuvent pas encore y mettre leurs applications.

Pourquoi ne pas l’ouvrir plus tôt afin d’avoir une boutique d’applications avec des applications universelles tierces dès le premier jour ? Mystère. En fait, il semble que les outils de développement des applications ne soient pas encore tout à fait prêts. Le 29 juillet prochain sera par exemple la date à laquelle Microsoft mettra en ligne la dernière version des .NET tools pour l’application de développement Windows 10 Universal Windows Platform. Visual Studio 2015, qui permet de mieux développer les applications universelles, n’a été mis à disposition des développeurs que depuis le début de la semaine. Bref, Microsoft ouvrira un Windows Store dédié aux applications universelles dénuées sauf surprise, d’applications tierces. Mais est-ce si important que cela pour le grand public ?

La réponse est certainement non et relève essentiellement de la nature des applications universelles. Rappelons que ces applications universelles ont l’avantage de tourner sur n’importe quel appareil que ce soit un PC, un smartphone, la Xbox One ou une tablette, sans que le développeur ait besoin de concevoir plusieurs versions. Une économie de temps pour le développeur et une plus grande facilité pour trouver les applications pour l’utilisateur. La journaliste Mary Jo Foley de ZDNet indique également que grâce à .NET Native, le framework et runtime de ces applications universelles, les applications universelles consommeront 15 % de mémoire en moins et seront 30 % plus rapide que par le passé. Autant d’arguments presque invisibles aux yeux du grand public le 29 juillet prochain mais qui auront une importance grandissante à moyen et à long terme.