Il est rare que l’on mentionne les événements Apple sur ce site qui est dédié à l’actualité de Microsoft, mais la firme de Redmond s’est retrouvée au centre des débats pendant la conférence d’hier lorsque Apple a annoncé un iPad Pro, une tablette avec une couverture-clavier et un stylet optionnel.

Apple Event Microsoft scène

Première annonce matérielle de la soirée, l’iPad Pro a fait beaucoup parler de lui depuis hier soir, et de nombreux commentateurs l’ont comparé à la Surface Pro 3 de Microsoft. Il faut dire que les changements apportés par le fabricant californien rappellent beaucoup les éléments clés d’une Surface. Au niveau de la tablette elle-même, l’iPad Pro a un écran d’une diagonale de 12,9 pouces contre 12 pouces pour la Surface Pro 3. Apple a également présenté deux accessoires avec son iPad Pro, un clavier faisant également office de couverture pour sa tablette et un stylet pour dessiner ou prendre des notes.

Lumia 2520 vs iPad Pro

L’iPad Pro à gauche et la Lumia 2520 à droite

Apple débute dans la création de clavier couverture

Le clavier est pourtant assez différent de ce que propose Microsoft avec sa Surface. Premièrement, l’iPad Pro ne dispose pas d’un pied ajustable ce qui oblige le clavier à jouer le rôle du pied, à la manière de ce que Nokia proposait avec sa Lumia 2520. Cela veut également dire qu’il ne devrait pas y avoir beaucoup de degrés d’inclinaison possible pour l’iPad Pro, un point qui avait fortement pénalisé les deux premières générations de Surface avant que Microsoft ne sorte un pied totalement ajustable avec la Surface Pro 3.

Autre point différenciant, Apple a choisi de ne pas inclure de touchpad sur son clavier, iOS n’étant de toute façon pas prévu pour l’utilisation d’un pointeur. Cela signifie qu’il n’y aura pas non plus de zone pour poser la paume de ses mains lorsque l’on tape au clavier. Enfin, contrairement à Lenovo, Apple n’a pas repris la bande magnétique des Type Cover de Microsoft qui permettent de surélever l’avant du clavier en venant aimanter la bande contre l’écran de la tablette ce qui augmente sensiblement le confort de frappe. À bien des égards, le clavier d’Apple semble plutôt être à comparer aux accessoires de Logitech ou de Nokia et non aux dernières générations de Type Cover de Microsoft.

Office on ipad keynote

 

Une tablette remplaçant l’ordinateur ou le contraire ?

Concernant l’usage même de la tablette. Apple a une vision différente de Microsoft et chacun des deux acteurs est parti de sa position de force pour créer son produit hybride. Cela veut dire que lorsque Microsoft crée sa Surface Pro, c’est un ordinateur portable dans le corps d’une tablette alors qu’Apple fait le chemin inverse avec son iPad Pro qui reste une machine sous iOS. La solution de Microsoft garde pour elle une compatibilité avec les logiciels classiques tels que Photoshop ou Steam ainsi que la présence d’un port USB et un port DisplayPort pour étendre les capacités de la machine en entreprises. Du côté d’Apple, l’iPad Pro bénéficie de l’énorme store d’applications optimisées pour tablette et d’un vivier de développeurs qui n’hésiteront pas à tirer parti le plus rapidement possible de chacune des nouveautés introduites avec la tablette ou iOS 9. Côté système, Apple a d’ailleurs comblé une partie de son retard avec iOS 9 en proposant enfin la possibilité d’afficher deux applications à la fois à l’écran, une fonction qui semble essentielle pour le marché professionnel.

Cette différence de position rend selon nous les produits difficilement comparables dans un premier temps. L’iPad Pro semble plutôt se comparer avec une Surface 3 non Pro, justement orientée vers l’exécution d’applications légères venant du Store plutôt qu’une Surface Pro 3 renfermant ventilateur et core i5. Le lancement de l’iPad Pro reste cependant important à suivre, c’est le signe qu’Apple considère le marché de l’hybride comme un marché porteur, ce qui est une bonne nouvelle pour Microsoft. Il faudra regarder de près les résultats de vente aussi bien de l’iPad que de la future Surface Pro 4 pour voir les effets des deux sociétés sur le marché.

La Surface Pro 4 devrait être annoncée au mois d’octobre, avec probablement une réponse de Microsoft à la présentation d’Apple.