En rumeur depuis de nombreuses années, le projet d’un smartphone haut de gamme fabriqué par l’équipe en charge de Surface semble devenir de plus en plus concret, le média américain Windows Central en est convaincu.

Panos Panay 6 Octobre presentation Lumia 950 redux

On sait pour le moment très peu de choses sur ce téléphone, si ce n’est qu’il est bel et bien préparation dans les bureaux de Microsoft. Pourtant, il y a beaucoup de théories à écarter et de sujets à aborder. Dans ces colonnes, nous n’avons pas l’habitude de parler de rumeurs un peu folles, et si nous parlons aujourd’hui de ce projet, c’est que nous avons toutes les raisons de penser que Windows Central et ses sources ont vu juste.

Entre projets annulés et restructuration

Derrière le « Surface Phone » de Microsoft se cachent en réalité des mouvements dans les équipes de Microsoft et des jeux de pouvoirs entre dirigeants. En 2013, Microsoft annonce le rachat de la division mobile de Nokia qui s’occupera maintenant du développement des smartphones de la firme. L’équipe Surface n’aura donc pas le champ libre pour créer son Surface Phone.

Deux ans plus tard, Satya Nadella est maintenant CEO de Microsoft, lui qui n’était pas favorable au rachat de Nokia Mobile. Les annonces de suppressions d’emplois vont alors essentiellement viser la nouvelle division mobile de Microsoft, jusqu’au départ de Stephen Elop, ex-PDG de Nokia, et la nomination de Panos Panay, ex-chef de la division Surface, à la tête de la conception de chaque appareil Microsoft.

nokia-mercury-tablet-render

La tablette Mercury annulée par Microsoft

Au cours de cette transition, plusieurs projets disparaîtront, comme cette petite tablette conçue par les anciennes équipes de Nokia ou un téléphone prévu pour 2016 qui devait utiliser un processeur Intel, pour la première fois dans un smartphone Windows.

Le Panos Phone

Après sa nomination, Panos Panay souhaite uniformiser le design des appareils Microsoft. Pour cela, il fait débuter la conception d’un nouveau téléphone par les équipes de la division Mobile. En interne, ce téléphone est surnommé le « Surface Phone » ou le Panos Phone, et a pour mission de faire à nouveau briller la division mobile de Microsoft.

On ne sait rien de plus sur ce téléphone pour le moment. On imagine qu’il pourrait réutiliser les travaux conjoints d’Intel et Microsoft sur le téléphone avec processeur Intel annulé.

Surface book ecran

Le Surface Book, clou du spectacle le 6 octobre

Lors de la présentation du Surface Book, Panos Panay a rappelé que le but de l’équipe Surface était de toujours bouleverser un marché quand il y rentre et inspirer les autres fabricants. Difficile d’imaginer, pour le moment, ce que l’équipe Surface pourrait inventer dans le secteur déjà très occupé de la fabrication de smartphones, où chaque mois sort un nouveau flagship avec un nouveau gimmick.

Concernant la période de sortie, comme chaque flagship d’un éditeur de système d’exploitation, le Surface Phone devrait sortir avec une mise à jour majeure de Windows. Cela place donc la sortie du Surface Phone entre juin et août s’il est équipé Windows 10 Redstone ou entre après octobre s’il sort avec Windows 10 Redstone 2. Le cycle de renouvellement étant habituellement d’un an sur ce marché, nous parions plutôt pour une annonce à la fin de l’année 2016 avec une Surface Pro 4, un Surface Book 2 et une Microsoft Band 3.

L’équipe Surface peut-elle sauver Windows Mobile ?

Le Surface Phone est très attendu par les fans de Windows Phone depuis de nombreuses années. Pour répondre au critère, il doit proposer ce qui ce fait de mieux sur le plan matériel, un design très haut de gamme et différent, et également une plus-value différenciant l’appareil du reste du marché. Lorsque Satya Nadella a annoncé la nouvelle stratégie concernant Windows Phone et la réduction du catalogue de Microsoft, il pensait probablement au Surface Phone en évoquant un téléphone « fait pour nos plus grands fans ». Cela suffira-t-il pour autant à sauver Windows Mobile sur le marché du smartphone ?

surface-RT

La Surface RT, un échec majeur pour Microsoft

En effet, si la Surface Pro est aujourd’hui un grand succès aussi bien critique que commercial, au point que les concurrents de Microsoft s’inspirent des produits de la firme, on ne peut pas dire que c’est le cas de tous les produits de Microsoft. En réalité, quand on regarde tout ce que Microsoft produit, la Surface Pro fait pour le moment plus figure d’exception que de règle. Dernier exemple en date, la Surface RT, née en même temps que la Surface Pro, n’a pas pu sauver à elle seule Windows RT. L’équipe Surface doit en effet créer un objet technologique, mais est totalement dépendant du travail de l’équipe Windows. Le Surface Phone peut être le meilleur smartphone de la planète, si Windows 10 Mobile ne résout pas le manque d’application ou ne rattrape pas les fonctionnalités de ses concurrents, les efforts de l’équipe resteront vains.