Le CES 2016, le plus gros salon de l’électronique grand public, est maintenant terminé. Il s’agit d’un salon particulièrement important, car il préfigure souvent des technologies qui seront disponibles dans l’année à venir. Véritable foire, il est aussi le lieu de nombreuses annonces. Voici en quelques mots ce qu’il fallait retenir de l’édition 2016. 

5952260004_f7fa6db04f_o

Le retour du PC

FraWin oblige, nous allons commencer par le marché de l’ordinateur. Cette année, il a d’ailleurs été particulièrement présent. Les années précédentes, d’autres marchés comme celui de la tablette, avaient eu le droit à plus d’attention de la part des industriels et des journalistes. Le marché du PC se retrouvait souvent relégué au dernier plan.

Samsung Galaxy TabPro S annonce 1

Nous retiendrons deux choses ici. Premièrement l’émergence forte de la technologie OLED qui a été intégrée à plusieurs ordinateurs ou moniteurs de bureau. Elle promet des écrans plus fins, avec un temps de réponse instantané et des contrastes bien meilleurs.

Deuxièmement, c’est l’engouement de certains fabricants comme Samsung qui signe son retour sur le marché mobile Windows avec pour la première fois un produit de la gamme Galaxy. On peut également citer Alcatel OneTouch et sa tablette Windows 10 Mobile ou Acer et son smartphone haut de gamme Jade Primo.

 

La réalité virtuelle arrive cette année

L’annonce d’Oculus s’est faite en marge du salon en tant que tel, mais le temps de l’annonce n’était pas dû au hasard. Il arrive souvent que des sociétés profitent des projecteurs du CES pour faire des annonces importantes.oculus-rift

Le fabricant a lancé la semaine dernière les précommandes de la version commerciale du casque de réalité virtuelle. Les livraisons sont prévues à partir du mois d’avril pour les premières commandes. Ce qui a le plus surpris, c’est sans doute le prix de vente de l’appareil, comptez 740 euros en France en comptant les taxes et les frais de port.

HTC était lui directement présent au CES où il a annoncé le Vive Pre, une nouvelle version de son casque de réalité virtuelle développé avec Valve.

Les drones

On termine ce tour d’horizon par d’autres annonces qui ont marqué le salon, même si elles concernent moins le monde du PC ou Microsoft.

parrot-disco-1-sur-2

On a noté avec la présence importante des entreprises françaises au CES avec l’initiative French Tech, et en particulier le fabricant Parrot. Le spécialiste des drones a donc profité du CES pour présenter le Parrot Disco, un drone grand public qui abandonne le design quadricoptère pour un design ressemblant plus à un oiseau.

les objets connectés

Casio Introduces new Smart Outdoor Watch WSD-F10 at CES 2016 (PRNewsFoto/Casio America, Inc.)

Du côté des objets connectés, le marché qui a toujours le vent en poupe est celui de la montre connectée ou aucun acteur n’est encore ressorti comme le vainqueur incontesté. La marque japonaise Casio a annoncé sa première smartwatch sous Android Wear qui a la particularité d’être particulièrement résistante à la poussière, aux vibrations et à l’eau.

L’autre tendance qui se poursuit cette année est celle de la santé connectée avec la présentation de nombreux produits promettant de surveiller notre santé.

biostamp-rc-1

Ici nous avons retenu les annonces de MC10, une société spécialisée dans ce secteur, qui a notamment présenté le BioStamp RC, un pansement connecté capable de mesurer l’activité électrique générée par des muscles.

L’automobile

Le CES est depuis quelques années aussi le salon de la voiture de demain, en particulier parce qu’on imagine qu’elle sera de plus en plus connectée et autonome. Nvidia a ainsi présenté sa plateforme Drive PX 2 équipée de puces basées sur la nouvelle architecture Pascal.

La Volvo XC90 est équipé du Nvidia Drive PX2

La Volvo XC90 embarque le Nvidia Drive PX2

Le but est de proposer une solution tout-en-un aux fabricants automobiles pour leurs futures voitures autonomes. Ces voitures vont en effet avoir besoin de beaucoup de puissance pour analyser en temps réel l’environnement du véhicule et lui permettre de réagir sans délai.

Netflix est disponible partout dans le monde

Pour la première fois dans l’histoire du salon, c’est Netflix qui a organisé l’une des conférences d’ouverture du CES. Le célèbre service de streaming par abonnement y a annoncé son arrivée dans le monde entier, à l’exception de quatre pays.

netflix-helloworld

Jusqu’à présent, le service arrivait au compte-gouttes dans de nouveaux pays, mais maintenant qu’il propose une importante bibliothèque de contenu exclusif, dont il n’a pas besoin de négocier les droits régionalement, il peut s’étendre sans problèmes.

Si le CES est annonciateur des grandes tendances de l’année, Netflix et ses nombreuses productions devraient sans doute marquer 2016.