Microsoft a déposé ce mois-ci un nouveau brevet concernant les stylets que la marque utilise avec ses produits Surface.

Surface Pro Stylet

Souvent mis de côté lorsqu’on parle des ordinateurs à écran détachable, le stylet est pourtant l’un des arguments de vente clés qui a fait de la Surface Pro un succès. C’est d’ailleurs sur ce point qu’Apple a décidé d’attaquer le marché avec l’iPad Pro et son Pencil. Aujourd’hui, on apprend que Microsoft a déposé un brevet concernant une technologie de rechargement du stylet.

Actuellement, le Pencil dispose d’une batterie avec 12h d’autonomie et rechargeable par un branchement étrange à l’iPad. Le Surface Pen de la Surface Pro 4 fonctionne lui avec une pile AAAA classique, mais dispose d’une autonomie d’un an.

On imagine qu’avec ce nouveau brevet, s’il est validé, Microsoft aimerait conjuguer les avantages des deux stylets sans leurs inconvénients.

Microsoft brevet stylet rechargeable

Dans ce brevet, Microsoft présente un stylet disposant d’une solution de rechargement magnétique similaire dans l’idée au Surface Connect permettant la recharge des Surface. On peut ainsi voir une bague près de la gomme qui contient le connecteur nécessaire à l’alimentation électrique.

Cette bague serait magnétique et permettrait à la fois de recharger le stylet et de l’attacher à l’appareil grâce à un aimant situé sur ce dernier. Microsoft illustre ce fonctionnement dans un autre schéma.

Microsoft brevet stylet rechargeable 2

Cette installation devrait permettre à la bague de venir se connecter au branchement électrique automatiquement. On espère que la solution sera mieux implémentée que sur les Surface Pro 1 et 2 où l’aimant attachait bien le connecteur, mais n’alimentait pas forcément la tablette. Ce problème a été résolu depuis la Surface Pro 3.

Le brevet imagine que l’appareil de recharge intégrerait un creux dans son design pour épouser la forme du stylet lorsqu’il est connecté. Le stylet de la Surface Pro 4 peut déjà s’attacher magnétiquement à la tablette, mais elle ne dispose d’aucun logement prévu pour le stylet ce qui rend l’ensemble encore fragile. On imagine que Microsoft est consciente de ce petit inconvénient et tâchera d’y travailler sur ses prochaines machines.