Après la vente de la division feature phone la semaine dernière à FIH Mobile, Microsoft annonce ce matin une nouvelle restructuration de la division mobile et revoit à la baisse ses ambitions sur le marché.

Microsoft Redmond

Il y a presqu’un an, Satya Nadella annonçait la suppression de 7800 emplois dans la division Microsoft Mobile en conjonction avec un changement de stratégie. Nokia Mobile, lorsqu’il était indépendant, avait pour but de gagner un maximum de parts de marché, mais ce n’est pas le cas de Microsoft. De quoi laisser de l’espace pour les fabricants tiers. La nouvelle stratégie devait se focaliser sur trois marchés, le très grand public avec un smartphone d’entrée de gamme, les fans avec un flagship, et un smartphone pensé pour les entreprises.

Aujourd’hui, Microsoft annonce une nouvelle restructuration dont elle donnera les détails au prochain bilan financier, le 19 juillet 2016, qui marquera également la fin de l’année fiscale. On sait qu’il est question de 1850 licenciements supplémentaires qui comprendront jusqu’à 1350 emplois chez Microsoft Mobile Oy en Finlande, créée avec la vente de Nokia Mobile à Microsoft. L’entreprise prévoit une perte de 950 millions de dollars dont 200 millions serviront pour la transition des employés concernés.

Microsoft n’arrête pas la fabrication de smartphone

Que signifie cette annonce pour la stratégie de Microsoft et sa position sur le marché ? La firme donne des éléments de réponses dans le communiqué de presse et dans une lettre envoyée par Terry Myerson aux employés de Microsoft. D’abord nous avons une citation de Satya Nadella, CEO de Microsoft :

Nous concentrons nos efforts là où nous nous différencions : avec les consommateurs et les entreprises qui attachent une valeur à la sécurité, la gestion et la fonctionnalité Continuum. Nous continuerons d’innover sur tous nos appareils et grâce à nos services dans le cloud, sur toutes les plateformes mobiles.

Ici, on peut comprendre que parmi les trois segments annoncés l’année dernière, Microsoft n’en gardera finalement qu’un, le marché des entreprises. La firme continuera de proposer ses produits aux consommateurs intéressés. On retrouve ici la stratégie d’HP avec le Elite X3 qui sera avant tout vendu aux entreprises, mais qui pourra être acheté par un particulier sur HP.com.

La lettre de Terry Myerson donne d’autres indications :

Nos produits Surface et Xbox atteignent des records de satisfactions client et les early-adopters d’Hololens développent de nouvelles expériences incroyables. Pourtant, notre succès dans la téléphonie a été limité aux entreprises et particuliers qui attachent une valeur à la sécurité, la gestion et Continuum. Nous devons donc concentrer nos efforts dans la fabrication de smartphone sur ce marché.

Terry Myerson répète et confirme ce que dit Satya Nadella dans le communiqué de presse. Il ajoute que Microsoft continuera bien de produire des smartphones. Plus tard dans la lettre, il précise :

Nous prenons toujours soin de nos clients et Windows Phone ne fait pas exception. Nous continuerons de mettre à jour et de supporter nos Lumia et les téléphones des fabricants actuellement sur le marché, et nous continuerons de créer de nouveaux appareils.

Cette phrase est intéressante, car elle met en opposition la gamme actuelle de téléphones Lumia, qui continuera d’être prise en charge par Microsoft, et les futurs appareils développés par la firme. Certains y voient une allusion à l’arrêt de la gamme Lumia et le développement d’un téléphone par l’équipe Surface, qui font l’objet de rumeur depuis plusieurs mois.

Ce qu’il faut en retenir

Finalement, l’annonce de Microsoft symbolise surtout l’échec que représente le rachat de Nokia Mobile. Ce rachat avait surtout été souhaité par Steve Ballmer avant de quitter la tête de Microsoft, mais pas par Satya Nadella, son remplaçant, qui y était fortement opposé.

Aujourd’hui, un journal finlandais annonce la fermeture du site de Tampere en Finlande. La firme va probablement recentrer la création de smartphones en interne à Redmond avec les équipes Surface et Xbox. Microsoft ne devrait donc plus développer de nouveau Lumia et produira, s’il sort un jour, le Surface Phone à plus petite échelle.