Microsoft abandonnerait dans l’année l’infrastructure derrière Outlook.com au profit d’une plateforme commune avec Office 365 et Outlook Web App.

Outlook Web App

Outlook Web App

Parmi les problèmes dans le marketing et la communication de Microsoft, il y a Office 365 et Outlook. L’éditeur parle régulièrement d’Office 365 lorsqu’en réalité il évoque Office 365 pour les entreprises et les professionnels et qu’il exclut les particuliers abonnés à Office 365 personnel, familial ou étudiant. Par exemple, un des produits d’Office 365 est Outlook Web App, un site web de gestion et de consultation de son courrier électronique concurrent de Gmail et de… Outlook.com.

En 2012, Microsoft a lancé Outlook.com comme une refonte graphique et ergonomique de son précédent service de messagerie grand public, Hotmail ce qui a amené Microsoft a avoir deux sites web Outlook commercialisés, Outlook.com d’un côté et Outlook Web App de l’autre.

OutlookCom

Outlook.com

 

Cette différenciation concerne aussi les applications, sur Android par exemple il existe trois Outlook différents disponibles sur le Google Play Store : Outlook.com, Outlook OWA (Outlook Web App) et enfin Outlook qui est l’équivalent du logiciel du bureau et fait suite au rachat de Acompli.

One Outlook

D’après Tom Warren du site Theverge.com, Microsoft basculerait l’ensemble des utilisateurs d’Outlook.com vers Outlook Web App, qui dispose de plus de fonctions, et ce avant la fin de l’année 2015. Comme l’éditeur l’a fait avec Windows, il n’y aura donc plus qu’un seul service de messagerie commun qui facilitera dans le futur la communication de l’entreprise et la maintenance du service. Pour le grand public, Microsoft devrait conserver Outlook.com qui sera considérer comme une version gratuite du service de messagerie d’Office 365.

On espère que le même travaille sera effectué avec Skype et ses différentes versions, Skype for Business, Skype pour bureau et Skype sur le Windows Store qui proposent toujours une expérience utilisateur assez basique et pas forcément à jour comparé aux mêmes applications sur Android ou iOS.

Microsoft continue son chantier débuté il y a quelques années de restructuration et de rationalisations de ses produits et services, il n’y avait pas forcément de justification quant à la différence entre certains produits de la marque autre qu’une gestion de la chose par différentes équipes indépendantes.