Hier, Microsoft mettait à disposition la version 2016 de sa suite aux abonnées Office 365 sous OS X, mais en a quand même profité pour faire des annonces concernant Windows.

Office universelle

Disponibles en version preview depuis le début du mois de février, les applications universelles Word, Excel, PowerPoint et OneNote sortiront en version finale le 29 juillet en même temps que la sortie de Windows 10. Ces nouvelles versions des logicielles de la suite Office se distinguent des logiciels classiques (Word 2016, Excel 2016, PowerPoint 2016 et OneNote 2016) par leurs optimisations pour les écrans tactiles et une utilisation simplifiée. Ces versions sont équivalentes à ce que l’on connaît déjà sur Android ou iPad, et propose moins de fonctions que leurs homologues « 2016 ». Elles sont en revanche proposées gratuitement, que ce soit pour la lecture de documents ou leur édition.

Office code source architecture

Cela fait plusieurs années que Microsoft travaille sur une nouvelle génération d’applications pour sa suite Office. L’intérêt pour l’éditeur est d’avoir un maximum de code source en commun entre les versions, ce qui facilite grandement le développement et permet de proposer les mêmes fonctionnalités et de respecter la mise en page des documents, quelles que soient les variantes de Microsoft Office utilisées. Même la nouvelle version classique, Office 2016, disponible sur OS X depuis hier, est né de ce travail qui permettra à Microsoft de ne plus proposer des versions d’Office pour OS X en retard comparées à leur équivalent Windows.

Office code source commun

Ce travail a permis à Microsoft de développer la version universelle de PowerPoint en utilisant 98,6 % de code en commun, si l’on exclut le code en XAML qui sert à décrire les interfaces des applications.