On a appris la semaine dernière que la firme de Redmond n’investirait finalement pas dans Cyanogen. Cependant, le premier fournisseur de ROM custom basées sur la version open source d’Android souhaite s’émanciper de Google et proposer une véritable alternative. Un article du très sérieux Forbes indique que Cyanogen et Microsoft seraient sur le point de signer un accord dans ce but.

Cyanogen 2015

En août 2014, Satya Nadella rendait visite aux dirigeants de Cyanogen. Suivait alors la rumeur d’une participation de Microsoft à la levée de fonds de l’entreprise : ce ne sera finalement pas le cas, mais les entreprises seraient bien en discussion.

Un article de Forbes paru cette semaine révèle en effet que les deux entreprises seraient sur le point de finaliser un accord dans le but d’inclure les applications et les services de Microsoft à la distribution commerciale de la ROM. Cyanogen a depuis de nombreux mois la volonté de créer une alternative à l’Android de Google, mais pour réussir à proposer cette alternative aux fabricants de terminaux, la société doit parvenir à remplacer les services de Google intégrés à Android par d’autres services tout aussi convaincants. Consciente qu’elle n’a pas probablement pas les épaules assez larges pour remplacer autant d’applications, la société ce serait tournée, entre autres, vers Microsoft pour fournir ces services.

D’après l’article, Bing remplacerait Google comme moteur de recherches intégré au système, Cortana remplacerait Google Now, OneDrive prendrait la place de Google Drive et Outlook celle de Gmail. Skype serait également de la partie et Kirt McMaster, le cofondateur de Cyanogen, imagine que l’application pourrait être intégrée jusque dans le pavé de numérotation du téléphone. L’arrivée de Cortana sur Android dont on a entendu parler récemment, pourrait être due à la volonté de Microsoft de passer ce genre d’accord et d’être prêt à fournir ce service.

La marque Blu, qui vend aux États-Unis des téléphones fabriqués sous marque blanche, serait une des premières à vendre un téléphone sous Cyanogen dès cette fin d’année. La marque indique que le téléphone pourrait utiliser des services d’autres entreprises comme Spotify pour la musique ou Amazon pour la boutique d’application en plus des services de Microsoft. Xbox Music n’aurait pas été retenu comme lecteur audio par défaut, probablement à cause du manque d’offre de lecture gratuite et parce que l’application est moins convaincante que d’autres dans le catalogue de Microsoft. Cyanogen souhaite probablement également ne pas mettre à nouveaux tous ses œufs dans le même panier, le but de l’entreprise est de créer un système dont l’intégralité des services ne vient pas d’une seule entreprise. Il aurait été dommage de fuir Google pour refaire la même erreur avec Microsoft.

Microsoft pourrait-il à l’avenir, choisir de proposer un smartphone sous Cyanogen ? Depuis le rachat de la division mobile de Nokia, la société est devenue un fabricant de téléphones à part entière. Aucune rumeur ne fait mention d’une telle intention pour le moment et il est peu probable que cela arrive prochainement. D’abord, Microsoft s’est empressée de tuer la gamme Nokia X que Nokia avait lancée sous une version dérivée d’Android. Plus encore, la société s’apprête à lancer Windows 10 sur smartphones et choisir de lancer une autre gamme de smartphones sur un système concurrent, même s’il intègre ses services maison, enverrait un très mauvais signal à ses partenaires fabricants.

C’est en tout cas une semaine chargée pour Microsoft sur Android, cette révélation survenant la même semaine que l’annonce d’un accord conclu avec Samsung et 11 autres fabricants pour intégrer ses applications à leurs appareils sous Android.