Après le développement de Microsoft Office sur iOS et Android, l’arrivée de Visual Studio sur OS X et Linux pourrait être la prochaine étape dans la stratégie multiplateforme de Microsoft.

VIsual-Studio-logo

Fin 2014, Microsoft annonçait l’arrivée de .Net sur OS X et Linux et le développement d’un émulateur Android pour aider au développement d’applications. L’idée est pour Microsoft de proposer avec .NET et Visual Studio un environnement de développement unique sur lequel on pourrait développer pour les environnements mobiles comme Android et Windows Phone, mais aussi pour les ordinateurs sous Windows, OS X et Linux.

Depuis la nomination de Satya Nadella à la tête de Microsoft, même si certains éléments étaient déjà en travaux avec Steve Ballmer, la société a mis l’accent sur une stratégie multiplateforme : les produits et les services de Microsoft doivent être disponibles sur le plus de systèmes possible surtout lorsqu’ils ont plus de parts de marché que Windows. Depuis, beaucoup d’applications et de services ont fait le chemin vers les systèmes concurrents. Ce n’était pas encore le cas de Visual Studio jusqu’à présent. Dans le cas des systèmes d’exploitation pour ordinateur, Windows a une part de marché écrasante, mais beaucoup de développeurs choisissent d’utiliser OS X ou Linux, en particulier les développeurs iOS évidement, et ce ne sont donc pas des clients potentiels de MSDN et Visual Studio tant que ce dernier n’est pas disponible sur leur système.

Beaucoup de sessions programmées pour la Build concernent le développement sous iOS et la rumeur veut que la société annonce à sa conférence l’arrivée de Visual Studio sur OS X. Que ce soit vrai ou non, nous devrions avoir la réponse dès demain à partir de 17h30.