Dernière des applications Microsoft à ne pas être disponible dans Windows 10 Insider Preview, Skype serait en train d’être remanié profondément et ne proposerait plus qu’une seule application sur Windows.

Skype Windows 10

Faute d’un Windows 8 populaire et d’une surcouche winRT performante, Skype est depuis quelques années proposé dans deux déclinaisons différentes sur les ordinateurs. D’un côté, il y a Skype for desktop, l’application win32 historique compatible avec Windows 7 et toujours mise à jour et de l’autre il y a l’application Skype optimisée pour les tablettes et disponible sur le Windows Store. Cette dernière est toutefois peu mise à jour.

Depuis la version 10134 de Windows 10, un lien « Get Skype » a remplacé l’application du store et redirige vers le téléchargement de Skype for desktop. Du changement semble donc avoir lieu chez Microsoft sur le sujet.

Avec Windows 10, les applications du Windows Store peuvent s’exécuter en mode fenêtré et les applications win32 se comporte comme les applications du store en mode tablette, Microsoft devrait donc être amené à ne proposer plus qu’une seule application Skype à l’avenir.

D’après TheVerge, Microsoft lancerait dans les prochaines semaines le test de la nouvelle version de Skype pensée pour Windows 10.

Skype et Skype Translator vont fusionner

Skype translator desktop

C’était une évidence et c’est maintenant officiel, l’application Skype Translator Preview va fusionner avec Skype for desktop au cours de l’été. Cette application permet, comme son nom l’indique, de traduire en temps réel une discussion entre deux intervenants parlant des langues différentes. Skype Translator repose sur le système de machine learning de Microsoft, comme Cortana, et doit donc toucher le plus possible d’utilisateurs pour s’améliorer.

L’équipe n’annonce pas de nouvelles langues prises en charge et la liste ne change donc pas, seules les personnes parlant l’anglais, l’espagnol, l’italien ou le mandarin pourront donc participer à des conversations audio. Les autres devront se contenter des quelque 50 langues prises en charge à l’écrit.