Le téléphone haut de gamme de chez Nokia, le Lumia 900, est sortie depuis un peu plus d’un mois en France. Alors que jusqu’à maintenant, nous n’avions pu vous proposer que des informations lors de sa sortie US, nous vous proposons aujourd’hui un test complet du Lumia 900 en partenariat avec LDLC.

En effet, LDLC a organisé un jeu concours auprès de sa communauté Facebook à l’occasion de la Journée du Geek pour élire le « Geek Expert ». Le gagnant du concours se voyait remporter la possibilité de tester chaque mois un produit nomade (smartphone ou tablette) choisie par la communauté. C’est Luc qui a remporté ce concours et c’est donc lui qui a eu la chance de tester le Lumia 900. LDLC s’est associé à Humanoid pour proposer les tests de Luc sur les différents blogs du réseau (FrAndroid, FraWin, LesArdoises, FraBada) en fonction du produit testé.

Voici donc le test du Lumia 900 réalisé par Luc :

  •  I- introduction
  • II- packaging
  • III- Design et tour du propriétaire
  • IV- Ecran
  • V- Processeur et windows Phone
  • VI- Utilisation au quotidien
  • VII- Appareil Photo
  • VIII- Autonomie
  • Conclusion

I- Introduction

Disponible depuis le mois de juin en France, le Lumia 900 est le nouveau haut de gamme de la marque finlandaise. Il reprend l’essentiel des caractéristiques de son petit frère, le Lumia 800, mais avec un écran plus imposant de 4.3 pouces. L’écran est toujours de type Amoled et reste sur une résolution WVGA 800×480. Il est équipé d’un capteur photo de 8 mégapixel d’ouverture F/2.2, secondé d’un autre capteur à l’avant de 1 Mpx. Il embarque avec lui 16 Go de mémoire et une batterie de 1830 mAH. Il tourne sous Windows Phone 7.5 Tango et est équipé d’un processeur simple coeur cadencé à 1.4 Ghz avec 512 Mo de ram. Le tout pèse 160g.

 

II- Packaging

Le Lumia 900 arrive dans une jolie boite bleu similaire à celle de son frère le Lumia 800 avec un set d’accessoire classique. On retrouve donc dans la boite un chargeur secteur, le cable USB, des écouteurs, la garantie et un guide de démarrage.

 

III- Design et tour du propriétaire

Quand on regarde le téléphone, la première chose qui frappe est son grand écran de 4.3 pouces avec en dessous les 3 touches capacitives permettant de naviguer dans le téléphone : retour, home et rechercher.

Sur le dessus de la bête on retrouve la prise jack, un micro, le cache de la micro-sim et l’entrée micro-USB.

Tous les autres boutons sont répartis sur la tranche droite du téléphone avec de bas en haut : le bouton volume +/-, le bouton power, et le bouton pour l’appareil photo. A noter que les boutons répondent bien tandis que l’emplacement du bouton power est facile à atteindre.

Voyons enfin le dessous du téléphone qui contient des informations légales et le haut-parleur.

Le châssis du Lumia 900 est quasiment identique au Lumia 800. La seule différence visible concerne l’écran qui n’est pas bombé, les bords étant pour les deux téléphones biens apparents. La prise en main est excellente, rien ne craque et le poids donne une impression de qualité et de robustesse. On peut certainement remercier le design unibody avec un le châssis confectionné d’un seul bloc dans lequel vient s’insérer les différents composants. le Nokia semble très solide et le choix du polycarbonate s’avère payant : le lumia 900 est agréable au toucher, il ne glisse pas et ne prend pas les traces de doigts. La finition mate couplée à la forme rectangulaire donne un design sobre, élégant et original.

 

IV- Ecran

Comme le Lumia 800, le Lumia 900 est équipé d’un écran Amoled de Samsung avec pour seule différence l’arrangement des sous-pixels. Alors que le Lumia 800 utilise une dalle SAMOLED pentile de 3.7“, le Lumia 900 utilise une dalle SAMOLED+ de 4.3” avec une matrice RGB. Etant donné la résolution maximale supportée par WP7 (800×480), ce changement est plus que le bienvenu et permet un affichage plus net et plus précis.

Malgré cette densité de pixel un peu faiblarde, l’interface orthogonale de Windows Phone 7 aide à masquer la plupart des pixellisations et dans l’ensemble l’affichage parait net.

matrice pencil                                                                                                                  matrice RGB

 

 

 

 

 

 

 

Puisque le Lumia 900 possède un écran OLED, les noirs sont très noirs, le contraste est infini et les angles de visions sont très ouverts. Le calibrage est plutôt bon, les couleurs ne sont pas fluo et l’écran ne bleuit pas quand on le penche.

Avec une luminosité maximale aux alentours de 325 à 365 candela/m², et un taux de réflexion très bas (4,4% grâce au traitement polarisant nommé Clearblack) la visibilité de l’écran sous le soleil est excellente.

Le Traitement Clear Black de Nokia

V- Processeur et Window Phone

Comme tous les Windows Phone 7, le Nokia est équipé d’un processeur Qualcomm S2 MSM8255 (ou aussi APQ8055), un mono-cœur Scorpion gravé en 45 nm avec un Adreno 205 comme puce Graphique. Il est cadencé à 1.4 Ghz avec 512 MB LPDDR2 de Ram.

Avant d’avoir en tête ce qu’offre la concurrence et de parler de la relative ancienneté du processeur, quelques détails sur l’OS et son fonctionnement.

En commençant par le lockscreen, celui-ci affiche l’heure, la date, les sms et les appels manqués. En glissant ce lockscreen vers le haut, on se retrouve sur l’écran d’accueil, une grille verticale de tuiles qui peut être réarrangé selon vos envies. Certaines tuiles sont animées, celle des contacts montre par exemple les photos de profils de vos amis, celles des sms et emails affichent le nombre de messages non lus, celle du market affiche le nombre de mise à jour d’applications et ainsi de suite …

En swipant de droit à gauche, on va trouver la liste des applications présentes sur le téléphone, la majorité pouvant être épinglée sur l’écran d’accueil.

La plupart des applications partagent le même fonctionnement : un système d’onglets avec des transitions latérales et de gros textes qui mène vers d’autres pages. Le contenu fait office d’interface aux applications.

Pour lier tout ça, l’OS est parsemé d’animations qui sont présentes un peu partout, que soit pour accéder à une application, au multitâche ou lors des rotations d’écrans. Pour vous un montrer un exemple voici une animation que vous verrez souvent, celle utilisée lors d’un lancement d’une application depuis l’écran d’accueil (aussi visible lorsqu’on revient à celui-ci) :

Malgré ces animations, le système reste tout de même d’une fluidité hors-pair : jamais d’accrocs dans les animations et jamais de ralentissement dans une application. L’écran répond au doigt et à l’œil et les applications se lancent à une vitesse remarquable. Tout ça est rendu possible grâce au processeur du Lumia.

L’APQ8055 (Application Processor Qualcomm) n’est pas exactement ce qu’on pourrait appeler un processeur récent. Basé sur l’architecture ARM propriétaire de Qualcomm, Scorpion, c’est un Soc (System on Chip) qu’on trouvait sur le haut de gamme 2010, milieu de gamme 2011 et entrée de gamme 2012 sur Android. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’en terme de fluidité et de rapidité, le Nokia tient sans aucun problème la distance face à des concurrents équipés de Quad-cores Cortex A9 ou de dual-cores Krait (la nouvelle architecture ARM propriétaire de Qualcomm). A la différence du système de Google, sur WP7 la majorité des tâches sont effectuées par la puce graphique. Que ce soit les animations, le défilement ou le lancement d’une application, la tâche est effectuée par le GPU qui s’occupe des graphismes.

Sur le Nokia 900, la puce graphique s’appelle l’Adreno 205 et date elle aussi de 2010 même si entre temps, Qualcomm a sorti plusieurs générations de GPU plus performants.

Malgré son âge, l’adreno 205 reste suffisamment véloce pour faire tourner toutes les animations de l’interface à un flux constant de 60 ips (image par seconde) avec une résolution de 800 par 480. Grâce à ce frame rate constant de 60 ips, l’interface reste toujours fluide et rapide.

 

VI- Utilisation au quotidien

Le Lumia 900 est un vrai plaisir à utiliser au quotidien, d’une part grâce à sa fluidité et d’autre part du fait des qualités de WP7. Le design de l’OS est épuré, l’utilisation est intuitive et l’interface est très simple à prendre en mains. Les applications sont facile à appréhender puisqu’elles suivent pour la plupart le même fonctionnement. Ainsi l’application contacts, le client mail, la galerie ou le lecteur mp3 ont un fonctionnement similaire avec un design où l’interface correspond au contenu.

L’application image et photo est des plus classiques, on peut trier par date, albums etc … et l’appli met en fond d’écran aléatoirement une de vos photos.

Le lecteur Mp3 est bien fait avec un tri par albums, par artistes, ou par genre de musique mais malheureusement il n’y a pas d’équaliseur. Le son du Lumia est plutôt bon avec des écouteurs. On a peu de distorsion et un son clair. Le haut-parleur n’est quant à lui pas très puissant et les voix se déforment un peu mais c’est largement suffisant pour l’usage qu’on en fait.

Bon point pour WP7, si vous avez vos contacts sur un compte hotmail ou gmail, le transfert se fait automatiquement dès que vous ajoutez le compte, c’est très pratique.

Pour le Navigateur Web, Windows Phone utilise internet explorer mobile, un navigateur haït par un grand nombre d’utilisateurs PC même si cela s’est un peu amélioré ses dernière années. Il s’avère que sur mobile l’expérience est très agréable grâce à un navigateur performant.

En effet, grâce à l’accélération GPU, internet explorer est certainement l’un des navigateurs les plus fluides du moment, les accrocs sont quasis inexistants et le pinch to zoom fonctionne parfaitement.

Deux petits points noirs néanmoins :

  • pour accéder aux onglets il faut aller dans les options, ouvrir l’option et enfin avoir accès à ses onglets, on ne dirait pas mais si vous consultez souvent internet sur votre mobile, quelques secondes de plus sur une action assez fréquente ,au bout du compte ça fait perdre pas mal de temps.
  • le moteur de recherche par défaut est Bing, ça peut en gêner certains mais on peut télécharger une application pour utiliser Google à la place.

Même si le multitâche qu’on trouve sur Windows Phone n’est pas un « vrai » multitâche, il fonctionne correctement et les transitions entre les applications se font très vite. Si vous venez d’iOS ou d’Android, n’essayez pas par exemple de killer une application pour libérer de la mémoire, ce n’est pas possible.

Petit point négatif, certaines petites fonctionnalités bien pratiques manquent à l’appel. On peut citer flash dans le navigateur (même si on commence à s’y faire) ou dans mon cas les captures d’écrans. WP7 ne les supportent pas nativement et il n’y a aucun autre moyen d’en faire sans le débloquer (raison pour laquelle j’ai dû piquer les captures d’écrans de GsmArena :x)

Autre chose qui pourrait en déranger certains, pour accéder au stockage, il faut utiliser le logiciel Zune. Celui-ci est bien fait mais ça ne vaut pas un bon vieux stockage USB.

Mais le grand défaut de WP7 ce sont les applications tierces. Windows Phone 7 est disponible depuis 2010, soit 3 ans de retard sur Android et iOS et on sent la différence sur la qualité des applications du Market. Beaucoup d’entre elles sont peu fonctionnelles et ergonomiques, comme celles de Twitter et facebook. D’autres sont bâclées comme celle de Youtube. Il y a aussi manque de jeux sur le Market. A part quelques grands titres comme Doodle Jump, Angry birds ou Asphalt, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

 

VII- L’appareil photo :

L’appareil photo du Lumia est de 8 Mpx, avec une ouverture de F/2.2 (pour capter plus de lumière) et une lentille focale de 28 mm.

Il fait des photos très propres, que ce soit en plein jour ou dans des conditions de basse luminosité. Les images ne sont pas très bruitées et le niveau de détails est bon.

Le mode Macro marche bien, on peut faire des photos d’assez prêts sans que l’autofocus ne se dérègle.

 

VIII- Autonomie

Le Lumia 900 est équipé d’une batterie de 1830 mAh. Grâce à son processeur mono-cœur, à un écran Amoled et l’efficacité de Windows Phone, la batterie tient plutôt bien la charge. Avec une utilisation intensive qui comprend navigation internet, réseau sociaux, musique et mail, le téléphone tient facilement une journée entière, mais comme tous les smartphones, il faudra le recharger tout les soirs.

 

Conclusion

Si on devait résumer mon avis sur le Lumia 900 avec une liste , voici ce que ça donnerait :

Ce que j’aime :

  • Le design original et les finitions du mobile
  • La fluidité de l’interface
  • Le design de l’OS
  • L’APN
  • Le navigateur Web
  • L’un des meilleurs écrans pour une utilisation en extérieur

Ce que j’aime moins :

  • La résolution et la faible densité de pixel
  • Le manque d’applications de qualité
  • Le manque de jeux
  • Certaines fonctionnalités comme le capture d’écran qui manquent
  • Un processeur qui date de 2010
  • Pas de MAJ vers Windows Phone 8

Le Nokia Lumia 900 fut un véritable succès Outre-Atlantique. Annoncés au MWC en février, il était disponible chez les grands opérateurs américains le mois suivant à 99 $ avec un contrat de 2 ans, puis 49 $ il y a quelques mois – un prix très attractif pour un Smartphone performant et élégant.

Toutefois sa sortie en France s’est fait beaucoup plus tard. Il n’a pas autant été marketé qu’outre-Atlantique, de plus il n’est disponible que chez certains opérateurs low-cost et son prix nu n’est pas des plus attractif. Pour finir, sa disponibilité coïncide avec l’annonce de l’annulation de Windows Phone 8 sur les Windows Phone actuels.

Globalement, ce n’est pas vraiment le fait que le Lumia 900 n’aura pas WP8 qui est le plus gênant, puisque la grande nouveauté qu’apportera Windows Phone 8, plus que les fonctionnalités, sera le Hardware avec le support du multi-cœur, de processeurs autres que ceux de Qualcomm et la gestion de résolutions supérieures. Ce sont les nouveaux modèles à venir, avec un hardware plus récent, plus performant et qui auront nativement WP8 qui feront le plus d’ombres au Lumia 900.

Mais tempérons quand même ce jugement, peu de gens se soucient d’avoir un double, quadruple cœur, un GPU surpuissant ou un écran HD. L’important c’est d’avoir une interface fluide, rapide et simple d’utilisation, d’avoir un bon appareil photo, un design original et de bonnes finitions. Pour ça le Lumia 900 se débrouille très bien et pour la plupart des gens c’est l’essentiel.