Crimson Dragon : Side Story est la sortie Xbox pour Windows Phone de la semaine. Ce shoot’em up s’inscrit dans la droite lignée de la série Panzer Dragoon, une série mythique pour les joueurs qui avait fait la joie des possesseurs de Saturn et Xbox grâce à sa 3D révolutionnaire. Si la licence est nouvelle, l’univers reste dans le même credo mais se simplifie un peu pour sa venue sur smartphone. Voyons de plus près ce dragon…

Histoire

On incarnera au long de l’aventure Sara, une jeune chevaucheuse de dragon qui enquêtera sur la propagation d’une mystérieuse maladie appelée écaille pourpre sur la planète Draco. Pour cela, elle devra combattre les ennemis atteints par la maladie qui chercheront à stopper sa quête de vérité, de plus en plus coriaces lorsqu’elle s’approchera de la source de la maladie.

Gameplay

Le jeu se comporte comme un shoot’em up sur une perspective plane en 2D. Pour varier les plaisirs, on possède 6 compétences principales qui forment 3 types de gameplay différent. En fonction de l’arme, on doit alors soit rester appuyer sur une zone pour éliminer les éliminer, soit les locker en appuyant dessus ou alors on lance des boules devant soi automatiquement. Ainsi, si on ne veut pas s’embêter à viser les ennemis et qu’on veut jouer sans chercher à battre les records au score, l’attaque automatique est conseillée.

Pour le déplacement du dragon, un petit stick en bas à gauche nous permet de le contrôler sur un axe vertical, mais malheureusement il est impossible de le bouger sur tout l’écran. Le dragon reste à gauche et ne peut que coulisser en haut ou en bas, c’est mine de rien assez dommage car le scrolling fait en sorte de que les ennemis apparaissent à 95% à droite de l’écran, rendant le jeu assez facile. Plus on augmente notre niveau grâce à l’expérience gagnée au combat, plus on possède de vies (et du coup le jeu devient encore plus facile).

Avec 3 types de gameplay au choix, le jeu est finalement assez généreux et nous permet de jouer de la façon qu’on souhaite. Avec les sous-compétences, le jeu gagne encore en richesse vu qu’il faudra s’adapter en choisissant la bonne attaque secondaire en fonction des tableaux et des ennemis. Autre sous-catégorie, les compétences d’action jouent plus un rôle de soutien, permettant de détruire tous les ennemis de l’écran, de vous soigner ou bien de faire de gros dommages au boss… Avec 170 compétences qu’on débloque grâce aux joyaux obtenus en combat ou en PDLC (achat de joyaux via MS Points), la durée de vie est très conséquente.

Durée de vie

Néanmoins dans les faits, le mode histoire se finit très vite. C’est une déception avec seulement 5 mondes qu’on termine en plus ou moins 5 minutes. Heureusement, le mode mission propose de nombreux scénarios et augmente grandement la difficulté du titre. Il faudra alors beaucoup plus de temps pour finir ce mode encore plus pour débloquer toutes les compétences. Pour un euro, il n’y a pas de quoi se plaindre si on sait que le but du jeu est de faire le plus gros score possible et qu’il ne faut pas hésiter à faire et refaire les 5 niveaux.

 

Réalisation

Si le jeu est en 2D dans le gameplay, la réalisation est bien en 3D avec un rendu global assez propre, même si les textures rappellent un peu la Nintendo 64. Pour un jeu smartphone sous Windows Phone, et compte tenu le manque de puissance théorique de nos machines face à la concurrence, Crimson Dragon ne s’en sort pas si mal. On ne peut que regretter le manque de variété des mondes, avec seulement 5 tableaux et donc d’environnements différents. On aurait aimé un jeu en 3D tout comme Panzer Dragoon sur Saturn ou Xbox, mais le jeu en 2D est accessible sans être simpliste. Peut-être qu’un deuxième opus sous Windows Phone 8 nous donnera l’occasion d’avoir un jeu en 3D intégral ? Un mot sur la bande-son qui est correcte avec des musiques entraînantes, mais le bruitage lors de la navigation dans le menu prends assez vite la tête.

Conclusion

Pour un shoot-em up sur smartphone, qui plus est à 1 €, Crimson Dragon : Side Story propose une expérience très satisfaisante qui conviendra à tous les types de joueurs. Le jeu est suffisamment riche et agréable à jouer pour y revenir très souvent lorsqu’on a 5 minutes à tuer. Bref, un jeu smartphone idéal qui capte bien l’univers de Panzer Dragoon. A ce prix et pour cette qualité, pourquoi se priver ?