Nokia se lance dans l’aventure de la phablette avec son tout premier modèle baptisé Lumia 1520. S’il reprend l’optique Carl Zeiss et le capteur PureView castré de moitié par rapport au 1020, ce mobile a-t-il toutes les armes pour répondre à la concurrence ? De simple effet de mode au mobile photophone de grande taille, on vous livre notre test de ce grand smartphone.

nokia lumia 1520 1

Au moment d’aborder le test de ce nouveau Lumia 1520, il faut se poser la question du nouveau format de la phablette, ou ce super téléphone à la taille d’une cabine téléphonique. Oui, qui est intéressé par ce type d’appareils « mobile » doté d’un grand écran ?

Si les constructeurs se sont lancés dans cette nouvelle mode du smartphone de grande taille, c’est que la demande est importante. En témoigne d’ailleurs le nombre de produits lancés avec une dalle de plus de 5,3 pouces. De nombreux utilisateurs de phablettes (même si ce terme ne fait pas l’unanimité à la rédaction) vous diront que plus l’écran est grand, mieux c’est pour la consultation de page web ou encore la lecture de vidéos.

L'écran peut faire aussi le plein d'applications...

L’écran peut faire aussi le plein d’applications…

Ces usages sont en effet plus confortables avec un écran de grand taille. En revanche, le format peut aussi être déroutant au moment de le porter à l’oreille pour passer son premier appel. Certains s’en accommodent, d’autres non et des parades fleurissent logiquement pour éviter ce petit désagrément d’usage que ce soit avec les écouteurs fournis dans la boîte du produit ou encore avec les oreillettes Bluetooth.

modèleNokia Lumia 1520
Taille d'écran6 pouces
Technologie d'écranÉcran tactile super sensitif IPS
Résolution1920 x 1080
ProcesseurQualcomm Snapdragon 800 quadricœurs à 2,2 GHz
Mémoire RAM2 Go
Appareil Photo20 mégapixels avec technologie “Pureview”
VidéoEnregistrement vidéo 1080p
Caméra frontaleGrand Angle HD 1,2 mégapixels
Dimension162.8 x 85.4 x 8.7 mm
Poids209 g
Batterie3400 mAh
Stockage32 Go
NFC ?Oui
Carte SD ?Oui, jusqu'à 64 Go
4G LTE ?Oui
CouleursNoir, blanc, jaune, rouge
ParticularitésLentille d’appareil photo Carl Zeiss, technologie “Pureview” 20 Megapixels
Prix699€ sans subvention

Et comme la mode n’attend pas, Nokia s’est aussi lancé dans la bataille avec son modèle sus-nommé le Lumia 1520. Doté d’une dalle de six pouces et d’une définition Full HD pour une densité de pixels de 367 ppp, ce grand Lumia rivalise avec la concurrence, il n’y a pas de doute là-dessus. Autres caractéristiques à retenir du mobile, un châssis de 16,3 cm de haut pour 8,5 cm de large et 8,7 mm d’épaisseur, le tout pour 209 grammes dans la poche.

Si l’on ne pense pas qu’il fera des trous dans le fond de celle-ci, le Lumia 1520 rassure pourtant par sa conception massive. La solidité du produit est dans l’alignement des autres produits de la gamme Lumia. En prime, la firme finlandaise annonce que son petit dernier est fabriqué avec du plastique recyclé. Si c’est bon pour la planète, c’est encore mieux, non ?

Trêve de plaisanterie, ce Lumia 1520 est animé par un SoC Qualcomm Snapdragon 800, une puce mobile dotée de quatre coeurs cadencés à 2,2 GHz et un circuit graphique Adreno 330. Saviez-vous que Adreno est l’anagramme de Radeon ? Ceci est une autre histoire. Sur la tranche gauche de l’appareil, Nokia y cache deux tiroirs qu’il faudra retirer à l’aide de l’outil proposé dans la boîte. Le premier (en partant du bas) supporte la carte nano SIM, qu’il faudra donc échanger auprès de son opérateur tandis que le second étendra le stockage du téléphone, qui est de 32 Go, avec une carte micro SD jusqu’à 64 Go.

La rolls du Windows Phone

La partie système est connue des utilisateurs de Lumia puisqu’il s’agit de la dernière mouture de Windows Phone en version 8. Mais ce Lumia 1520 s’appuie sur une révision encore non disponible sur les autres produits de la gamme, une version baptisée Black qui inclue quelques nouveautés. Outre les optimisations d’usage, cette phablette embarque quelques applications supplémentaires du cru de Nokia comme l’application Refocus dont nous vous avions évoqué la disponibilité il y a peu.

De ce côté, il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est que le système est réactif, et truffé de bonnes idées qui changent des autres systèmes d’exploitation mobiles. Cependant, ce test n’a pas pour but de décrire une nouvelle fois ces différents aspects du système de Microsoft. Ce Lumia 1520 est tout particulièrement vendu pour la grande taille de sa dalle.

A ce titre, la dalle est protégée par un verre Gorilla Glass 2 de la société Corning avec un traitement supplémentaire permettant de le manipuler avec des gants non tactiles. D’ailleurs, on note que si l’utilisation de gants n’est pas dans vos habitudes, il est possible de régler la sensibilité de la surface tactile à un niveau « normal ». Il faut entendre par là que l’on retrouve alors l’usage d’un écran tactile classique avec une consommation un peu moindre. Malgré nos différents tests, il n’a cependant pas été possible de noter une augmentation de l’autonomie à ce sujet.

Le Lumia 1520 se met à l'aide sur le chargeur sans fil Fatboy

Le Lumia 1520 se met à l’aide sur le chargeur sans fil Fatboy

Puisque l’on parle autonomie, le grand écran de six pouces IPS et son SoC de dernière génération arrivent à bout de la batterie de 3400 mAh en pratiquement deux jours selon une utilisation classique d’un smartphone de cette dimension. On parle bien entendu de surf sur le Web, de chats sur Skype, d’emails en pagaille ou encore quelques appels. Le partage de la connexion 4G vide la batterie un peu plus rapidement. Avec un PC portable et une tablette connectés dessus, le Lumia 1520 nous dira au revoir à près de six heures de connexion non-stop. Si ce n’est pas son usage premier, il est tout de même bon de noter que le Lumia 1520 assurera la fonction pour une petite journée de travail en mobilité.

Un photophone pour géants ?

Dans un tout autre registre, celui qui nous préoccupe finalement bien plus que le reste : la photographie. Après un Lumia 1020 affichant des caractéristiques affolantes (41 millions de pixels, traitement PureView et optiques Carl Zeiss), le 1520, de son côté, les réduit de moitié. Cela se traduit par une réduction drastique de l’épaisseur de la partie capteur pour le glisser plus facilement dans la poche (sic).

Le capteur arrive à gérer l'aberration chromatique

Le capteur arrive à gérer l’aberration chromatique

Avec ses 20 millions de pixels entassés sur un capteur de 1/2,5″, le Lumia prétend donc à la photographie experte sans pour autant s’encombrer d’un appareil reflex de deux kilogrammes et demi. En plein jour, il se défend honorablement et peut donner quelques clichés intéressants à exploiter par la suite avec sa suite d’édition de photos préférée. En basse lumière, il arrive parfois que le capteur peine, notamment sur les objets à fort contraste comme les lumières de Noël sur le parvis de la Défense. Mais on n’en oublie pas pour autant que ces clichés sont pris avec un smartphone et que le résultat est tout de même très bon.

C'est honnête, mais on s'attend à un peu mieux...

C’est honnête, mais on s’attend à un peu mieux…

On note tout de même un léger temps de latence sur l’auto-focus en basse lumière. Ce temps de retard peut alors donner des photos étranges que ce soit du flou de bougé ou du flou tout court sur l’avant plan ou l’arrière plan. Autre exercice pour le Lumia 1520, le contre-jour. De ce côté, le capteur donne des résultats différents selon le sujet pris en photographie. Parfois, il propose un cliché propre et sans être sur-exposé, alors que d’autres cas le met tout simplement en défaut. Il n’est pas possible d’avoir des informations sur les zones sur-exposées comme ce panneau d’affichage dans le métro parisien (cf. la galerie). Pourtant, un autre smartphone – un HTC One X – a réussi l’exercice sans problème. Si ces tests permettent surtout de trouver les limites du capteur, on notera en revanche que ce sont des cas d’utilisation des capteurs photo de smartphone classique. Ce n’est finalement pas si extrême que cela et le Lumia 1520 aurait pu être un peu plus à la hauteur des attentes.

[nggallery id= »15″]

Justement, ce Lumia 1520 tient-il toutes ses promesses ? La partie photo est supérieure à ce que propose la concurrence, on ne peut pas dire le contraire. Mais les photos ne sont pas aussi belles que ce l’on aurait pu croire au départ. Autre défaut regrettable, et notable, le support du stylet comme sur les autres produits concurrents. Autant clarifier tout de suite le point : les stylets pour smartphones fonctionnent parfaitement sur ce Lumia. Non, ce que l’on note surtout, c’est l’absence d’applications pouvant les exploiter. Contrairement aux autres mobiles de cette taille, Nokia ne propose pas d’applications de prise de notes nativement, ni même dans le Windows Phone Store. A sa décharge, c’est ici son premier modèle de ce genre et les applications arriveront progressivement, nous n’en doutons pas.

Sans cet accessoire, l’appareil reste utilisable bien qu’à une main cela risque d’être rapidement dangereux. L’interface du système d’exploitation demande quelques manipulations difficilement atteignables avec le pouce si on le tient avec une seule main comme avec le navigateur Internet et ses options de navigation sur la tranche basse de l’écran. En revanche, le confort de lecture de pages web est là et pouvoir lire de long contenu sans avoir à défiler toutes les trente secondes est un vrai plus pour qui sait s’accommoder du format utilisable à deux mains pratiquement obligatoirement.

Un mot sur le prix : ce Lumia 1520 s’affiche en boutiques au prix de 700€ environ. Un prix pour un produit haut de gamme avec des caractéristiques dans l’air du temps, mais qui a tout de même du mal à passer. Avec son petit frère, le Lumia 1020 (un smartphone disposant d’une dalle de 4,5″ pouces mais doté d’un capteur de 41 millions de pixels) offre un peu mieux côté photo pour une taille d’écran utilisable en toute circonstance. Pour achever la comparaison, on trouve ce dernier légèrement moins cher…

[nggallery id= »16″]

Notre Verdict

autonomie
La batterie de 3400 mAh tiendra convenablement bien la charge si on n'en demande pas trop à cette phablette. Nokia et Microsoft ont tout de même encore quelques optimisations à faire pour tenir deux jours loin d'une prise électrique.
8
caméra
Bien au-dessus des autres photophones concurrents, ce Lumia 1520 pêche cependant dans certains cas que d'autres arrivent pourtant à gérer. Un souci avec l'application photo ? Probablement, mais sans correctif pour le vérifier, on se contentera de dire que les photos sont belles, dans les bonnes conditions.
8
design
Pas de doute, c'est un Lumia ! Nokia n'a donc pas changé de design sur ce grand modèle. Grande première tout de même, l'ajout d'un slot micro SD sur ce modèle est un plus notable.
8
logiciel
Windows Phone murit avec le temps et cette dernière mouture installée sur ce Lumia 1520 est bon. En revanche, on note une fois de plus que cette première phablette aurait pu mériter un traitement spécial côté applications pour utiliser sa grande dalle de six pouces.
7
performances
Ce Lumia 1520 s'offre le dernier SoC de Qualcomm, un Snapdragon 800, le plus puissant des SoC de la gamme. La partie logicielle étant optimisée au travers des différentes mises à jour, la phablette est véloce, même sur le chargement de pages web un peu lourde ou encore pour les quelques parties de jeu que l'on trouvera sur le Windows Phone Store.
8
écran
L'écran Full HD IPS du Lumia 1520 qui affiche ses pixels sur une diagonale de six pouces sur une densité de 367 ppp est bon dans l'ensemble. En revanche, le capteur de luminosité n'est pas aussi réactif et change l'éclairage de la dalle sans aucune raison.
7
10
Meilleure note
Notre avis
08/10
Le tout dernier smartphone de Nokia, ou plutôt phablette comme certains aiment à le dire, bien nommé Lumia 1520 est le premier de la gamme à afficher une dalle de cette taille. En outre, il dispose pour une seconde première fois d’un lecteur de carte micro SD. Assurément classé dans la catégorie photophone, Nokia nous propose ici deux mondes dans un seul appareil. Si la qualité du produit est bien mise en avant pour la partie « petite tablette qui fait aussi téléphone », on aurait aimé un peu moins de gâchis sur la photo, surtout au prix demandé.
autonomie
08
caméra
08
design
08
logiciel
07
performances
08
écran
07
  • L'écran pour la saisie, la consultation, etc.
  • Des photos au-dessus de la moyenne...
Pour
Contre
  • Le format si l'on est pas habitué
  • Mais qui auraient pu être mieux encore.