Microsoft annonçait avant-hier sa Surface 3, sa nouvelle tablette entrée de gamme prête pour Windows 10 et mettant définitivement fin aux tablettes sous Windows RT. Son prix, assez élevé en France suite à la chute de l’euro et du fait de nos nombreuses taxes, en a surpris plus d’un. En réalité, que vaut cette Surface 3 face à la concurrence du côté des tablettes ? Nous l’avons confrontée à d’autres produits équivalents.

Surface 3 VS Les autres

La Surface 3 est vendue, comme toutes les Surface, sans Type Cover, c’est donc en premier lieu une tablette. Vendue à 599 euros dans sa version 64 Go, la Surface 3 est clairement considérée comme une tablette « haut de gamme » par son fabricant et nous la comparerons donc aux autres tablettes haut de gamme du marché. L’Apple iPad Air 2, la Samsung Galaxy Tab S 10.5 et la Sony Xperia Tablet Z4.

modèleXperia Tablet Z4Galaxy Tab S 10.5Surface 3iPad Air 2
Xperia Z4 tablet smallGalaxy tab S 10.5 smallSurface 3 smallIpad air 2 small
Taille et format de l'écran10,1" 16/10 10,5" 16/1010,8" 3/29,7" 4/3
TechnologieIPS Super AMOLED IPS ClearTypeIPS
Définition2560 x 16002560 x 1600 1920 x 12802048 x 1536
Densité de pixels299288214264
ProcesseurQualcomm Snapdragon 810Samsung Exynos 5 Octa 5420Intel Atom X7 Z8700Apple A8X
RAM (en Go)332 ou 42
Stockage (en Go)321664 ou 12816,64 ou 128
Lecteur micro SDouiouiouinon
Connecteursmicro USBMicro USB (charge et host) compatible MHLUSB 3.0 standard, mini DisplayPort, micro USB (charge et host)Lightning
Wifi et Bluetooth802.11 a/b/g/n/ac et Bluetooth 4.0802.11 a/b/g/n/ac et Bluetooth 4.0802.11 a/b/g/n/ac et Bluetooth 4.0802.11 a/b/g/n/ac et Bluetooth 4.0
ParticularitéWaterproof et dust tight (IP65/IP68)Lecteur d'empreinteBéquille à trois positionsLecteur d'empreinte
Appareils photo arrière8,1 mégapixels8 mégapixels8 mégapixels8 mégapixels, f/2,4
Appareil photo frontale5,1 mégapixels2,1 mégapixels3,5 mégapixels1,2 mégapixels, f/2,2
Autonomie annoncée17 heures de lecture vidéoJusqu'à 10 heures en lecture vidéoJusqu'à 10 heures en lecture vidéo10 heures en usage mixte
Dimensions254 x 167 x 6,1 mm247,3 x 177,3 x 6,6 mm267 x 187 x 8,7 mm240 x 169,5 x 6,1 mm
Poids389 g465 g622 g437 g
Prix conseillé559 euros499 euros599 ou 719 euros499, 605 ou 705 euros

Comme vous pouvez le constater, la Surface 3 reste plus lourde et plus encombrante que la concurrence, ce sont deux caractéristiques très importantes pour une tablette que l’on veut pouvoir utiliser où l’on veut chez soi ou en déplacement. Cette épaisseur permet quand même à la Surface 3 d’avoir un port USB au format standard, ce qui permettra aux utilisateurs de brancher toute sorte de périphériques sans qu’ils aient été pensés pour, on pense par exemple aux imprimantes qui n’ont pas le WiFi. En terme d’autonomie, on peut encore constater le progrès accompli par Intel puisqu’une machine avec un Windows 8 x86 complet arrive, d’après Microsoft, à tenir les mêmes 10 heures d’autonomie que les concurrentes avec processeurs ARM.

frawin

 

 

La Surface 3 au même prix que l’iPad ?

Du côté du prix, le modèle de base de la Surface 3 est directement équipé de 64 Go ce qui place son prix automatiquement au-dessus des tablettes Android qui n’ont que 16 et 32 Go de stockage. Cette Surface 3 64 Go se retrouve donc au même prix que l’iPad Air 2 64 Go ce qui peut sembler raisonnable puisque Microsoft positionne sa tablette comme une tablette haut de gamme, mais il y a plusieurs points à prendre en compte dans cette comparaison. D’abord le stockage disponible n’est pas réellement de 64 Go sur aucune des deux tablettes, sur la Surface 3 il devrait être de 37 Go, c’est la place disponible sur la Surface Pro 3 64 Go alors que l’iPad dispose de 55,6 Go d’espace libre. La situation devrait s’améliorer avec Windows 10, mais pour le moment la tablette dispose de Windows 8.1.

Screenshot Spartan

Le système parlons-en, la différence entre les deux tablettes vient surtout de son système, d’un côté l’iPad est fourni avec iOS 8, le système avec le meilleur écosystème d’applications pour tablette sur le marché, alors que la Surface 3 est fournie avec un Windows Store beaucoup plus maigre. Ce Windows Store dispose quand même de quelques applications exclusives comme StaffPad et, la Surface ayant un processeur Intel, les utilisateurs peuvent installer des logiciels classiques sur le bureau, même s’ils ne seront pas forcément optimisés pour le tactile. Steam et sa bibliothèque de jeux, souvent compatibles avec une manette, sont par exemple installables sur la Surface 3.

Son processeur graphique n’est pas une foudre de guerre, mais il y a maintenant beaucoup de jeux disponibles sur Steam qui ne demandent pas beaucoup de performances. Au niveau du système en lui même, Windows 8 a pour lui la possibilité d’afficher plusieurs applications à l’écran en même temps, de gérer plusieurs sessions utilisateurs et a une panoplie complète de pilotes pour des périphériques divers et variés. Ces fonctions supplémentaires et cette possibilité d’installer des applications classiques viennent au prix d’un ordinateur qui pourrait s’encrasser de logiciels intrusifs (des barres d’outils par exemple) et d’une complexité à l’usage comparé à un iPad connu pour être simple d’emploi.

Côté tablette, la Surface 3 a donc un prix d’appel assez élevé à cause de l’absence d’une version 32 Go et son store d’application tactile sera probablement son plus gros défaut. Le pari que ses futurs acquéreurs devront faire est celui du succès de Windows 10 auprès des développeurs d’applications, si ce n’est pas le cas, la tablette continuera d’être plus efficace lorsqu’elle devient un PC portable avec son Type Cover, vendu à 149 euros, mais pourrait décevoir sans.

Nous reviendrons justement dans un prochain article sur une comparaison entre la Surface 3 et le marché des ultraportables, nous devrions surtout parler du catalogue d’Asus qui pourrait bien faire de l’ombre à la nouvelle machine de Microsoft.