Avec la récente build 10049 de Windows 10 Technical Preview, Microsoft a mis à dispositions des testeurs son nouveau navigateur : Project Spartan. Nous avons donc pu tester ce qu’il propose pour le moment, mais il faut bien sûr garder à l’esprit que, comme avec Windows 10, le navigateur devrait encore bien évoluer avant son arrivée dans un produit commercialisé.

spartan frawin home

Ce qui change en premier lieu lorsqu’on compare Project Spartan à son ancêtre Internet Explorer c’est son interface, beaucoup plus proche des autres navigateurs comme Google Chrome ou Mozilla Firefox. Finis donc la barre d’onglet sur la même ligne que la barre d’adresse et la barre de titre plein format, la barre d’onglet dans Project Spartan remplace la barre de titre comme il est possible maintenant pour les applications du Windows Store dans Windows 10.

À l’usage le navigateur se comporte comme on peut s’y attendre pour un navigateur moderne, je n’ai pas rencontré de gros problème et les sites web s’affichaient normalement. On retrouve d’ailleurs la rapidité d’Internet Explorer 11 dans le chargement et l’affichage des pages ainsi que sa fluidité dans le défilement, aidée par l’accélération graphique. J’ai par contre rencontré le même problème avec Project Spartan que je rencontrais avec Internet Explorer 11 sur d’autres machines, lorsque le navigateur finit de charger la page, il faut attendre un petit temps avant de pouvoir la faire défiler, la page apparaît comme figée l’espace d’un instant. Espérons que ce problème sera réglé d’ici la version finale. Autre problème, mais qu’on imagine momentanée, le navigateur ne tourne pas en tache de fond. Par exemple, une vidéo Youtube s’arrêtera si vous réduisez le navigateur dans la barre des tâches, ce problème semblant être lié à la gestion actuelle du multitâche des applications du Windows Store par Windows 10.

Et la concurrence ?

Benchmark/NavigateursGoogle Chrome 41Mozilla Firefox 37Internet Explorer 11Project Spartan
HTML5Test.com (score)523449348375
ECMAScript642 %64 %15 %73 %
Sunspider264,5 ms202,3 ms136,5 ms118,5 ms
Octane 2.0 (score)25329242681581320430

Dans les tests que nous avons faits, Project Spartan réussit mieux que son prédécesseur et parvient même à dépasser la concurrence sur certains points. Le test HTML5 qui mesure quelles sont les fonctions du protocole implémentées dans le navigateur, sans tenir compte de la qualité de cette implémentation, ne donnent pas un bon score à Project Spartan qui arrive à 375 quand Google Chrome culmine à 523 dans sa version actuelle. Le test ECMAscript qui lui rend plutôt compte de la prise en marche de JavaScript démontre par contre le travail effectué par l’équipe de développement. La où Internet Explorer était bon dernier, Project Spartan passe en tête et de loin. Ce n’est pas une surprise dans la mesure où l’équipe a justement annoncé qu’elle voulait que Spartan prenne en charge ECMAScript6 à 100%. Même s’il reste du travaille à faire pour Microsoft, ses résultats sont plutôt de bon augure, mais pour concurrencer Chrome et Firefox, Spartan devra faire la différence sur les fonctionnalités proposées à ses utilisateurs.

Des nouvelles fonctions pas forcément disponibles

Microsoft a mis en avant avec Project Spartan, trois grosses nouveautés : l’annotation des pages web, la liste de lecture et l’intégration de Cortana. L’interface est pour le moment très sommaire et il est un peu difficile de retrouver ses différentes fonctions, l’ajout d’article à la liste de lecture se retrouve par exemple dans le menu d’ajouter au favori. Malheureusement, l’intégration de Cortana dans Spartan ne fonctionne pas pour le moment en France, mais nous reviendrons dessus lorsque ce sera le cas.

Spartan note2

L’annotation des pages web utilise une interface violette rappelant OneNote, le service de prise de note de Microsoft. Il est d’abord possible d’utiliser le crayon ou le surligneur pour prendre des notes directement sur la page, cette fonction est bien sûr compatible avec le stylet de la Surface, on imagine mal prendre des notes de cette façon avec un souris. Pour ce cas d’utilisation, Microsoft propose un outil d’ajout de commentaire au clavier à n’importe quel endroit de la page. Ces notes peuvent être ensuite sauvegardées ou partagées sous la forme d’un fichier HTML sur lequel on pourra lire vos annotations. Malgré quelques bugs, cette fonction marche d’ores et déjà plutôt bien.

Spartan lecture hors ligne

L’autre nouvelle fonction disponible en France c’est l’ajout d’articles à une liste de lecture. L’intérêt de cette fonction est double, d’abord vous pouvez réunir à un endroit les articles qui vous ont intéressés sans forcément créer un nouveau favori pour chaque. Ensuite, Microsoft a annoncé qu’il serait possible de retrouver ses articles sans connexion internet. Malheureusement comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran, cette fonctionnalité n’est pas encore implémentée.

Cette version de Project Spartan est donc un bon premier jet pour Microsoft qui a besoin d’un navigateur moderne et performant. Cela reste un premier jet, l’interface du navigateur étant encore basique, les extensions sont toujours absentes et les fonctionnalités ne marchent pas encore parfaitement. L’éditeur a annoncé que son navigateur serait mis à jour très régulièrement, comme le fait la concurrence et il faudra maintenant suivre cette évolution. Il compte également sur ses utilisateurs pour lui faire des retours pour que cette évolution se passe au mieux. Project Spartan pourrait signer le retour dans la course de la firme de Redmond, et il faudra attendre de voir les retours des utilisateurs de Windows 10 lorsqu’il sortira cet été.

Ce test a été réalisé avec une Surface Pro 3 équipée de la build 10049  de Windows 10 dans sa version française.