Aujourd’hui sort Windows 10, la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft. Vous hésitez à le télécharger sur votre machine compatible, vous ne savez qu’en penser ? Nous l’avons testé pour vous. Voici donc ce qu’il faut en retenir.

Windows 10

Aujourd’hui sort Windows 10, le nouveau système d’exploitation développé par Microsoft qui représente également le début d’une nouvelle ère pour l’éditeur. Malgré un marché de l’ordinateur personnel en déclin, Windows reste le système d’exploitation encore présent sur prêt de 90 % des ordinateurs fixes et portables dans le monde. Chaque nouvelle version de Windows est donc un évènement majeur pour l’industrie. Microsoft affiche de grandes ambitions avec Windows 10 et on peut facilement qualifier la sortie du système comme l’un des moments les plus importants de l’histoire de la division Windows jusqu’à présent. Pour qu’il soit un succès, Windows 10 doit, réunir les utilisateurs de Windows XP et Windows 7, mais aussi ceux de Windows 8. Il doit également jouer le rôle de locomotive pour les dérivés du système, Windows 10 Mobile dans le secteur des smartphones ou Windows 10 IoT dans le secteur de l’Internet des objets. Enfin, Windows 10 doit également être le début de l’ère du « Windows en tant que service » (Windows as a Service), un système continuellement mis à jour avec de nouvelles fonctionnalités à l’image de ce qui se fait dans le secteur des technologies mobiles ou des navigateurs. Bref, Windows 10 a l’obligation d’avoir les épaules solides et surtout de ne pas faillir.

Pour tenter d’atteindre ces objectifs ambitieux et surtout éviter la levée de boucliers ayant eu lieu à la sortie de Windows 8, Microsoft a décidé de tenter quelque chose de différent en ouvrant dès le 1er octobre 2014 un programme « Insider » qui permet aux professionnels et utilisateurs enthousiastes de tester des versions de Windows 10 pendant son développement. Ce programme continuera après la sortie du système pour tester les mises à jour en avance sur un grand nombre de PC, et vérifier qu’elles ne posent aucun problème aux utilisateurs finaux.

Huit mois après l’ouverture du programme, Windows 10 est-il capable, selon nous, de réussir à atteindre de ces objectifs ? Réponse dans le test.

L’alliance de Windows 7 et Windows 8

Windows 10 Menu démarrer

Le menu Démarrer, nouvelle génération

Le point probablement le plus important pour Microsoft concernant Windows 10 est cette volonté de réunir les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8 sous une seule et même bannière et de partir de la base qu’est Windows 10 pour construire le futur de Windows. Cette alliance s’illustre principalement par deux nouveautés de Windows 10, la réécriture de la barre des tâches et du menu Démarrer d’une part et le mode continuum d’autre part.

Le retour du menuDémarrer et l’expérience « bureau »

Microsoft propose avec Windows 10 le « retour » du menu Démarrer. Ce menu a été réécrit en XAML, une base plus moderne qui permettra à l’éditeur de le mettre à jour très simplement. Comme dans Windows 8, il est hautement personnalisable et peut être agrémenté de tuiles, dynamiques ou non, qui permettront de lancer une application, un logiciel classique ou d’être un raccourci vers un élément particulier d’une application (une boite mail spécifique, par exemple). Pas grand-chose à dire de plus sur ce menu qui rassurera surtout les utilisateurs des précédentes versions de Windows qui s’étaient retrouvés perdus entre deux mondes avec Windows 8.

Windows 10 list apps 3

La liste d’application ne permet plus le tri

Notons tous de même que la partie « toutes les applications » censée lister l’intégralité de la logithèque installée n’est plus basée sur le dossier « %appdata%\Microsoft\Windows\Start Menu » comme c’était le cas jusqu’à Windows 8. Cela signifie qu’il n’est plus possible de personnaliser cette partie du menu et que l’on peut parfois rencontrer des problèmes, notamment des applications manquant à l’appel. Il n’est plus possible de trier la liste des applications par date d’installation ou par fréquence d’utilisation comme c’était le cas dans Windows 8.1 et il faudra donc se contenter du tri par ordre alphabétique.

menu démarrer 4

La recherche rapide, disponible depuis Windows Vista, est toujours présente dans Windows 10 et reste le moyen le plus rapide de trouver une application. Le système est capable de comprendre ce qu’on l’on souhaite trouver en quelques lettres. Elle permet également de rechercher des fichiers sur l’ordinateur ou de lancer une recherche Bing sur le web. Les paramètres du panneau de configuration sont également indexés par le moteur de recherche. La rechercher « Comment modifier la résolution de l’écran » renverra par exemple vers le réglage du bon paramètre.

Applications fenêtre

Les applications du store sont maintenant des fenêtres comme les autres

Nouveauté de Windows 10, les applications sont désormais utilisables en mode fenêtré sur le bureau au côté des logiciels classiques. Nous reviendrons plus tard sur ces applications « universelles » qui doivent maintenant totalement s’adapter à un usage clavier et souris, aussi bien qu’à un usage tactile. L’avantage d’utiliser ces applications reste le même qu’avec Windows 8, elles sont complètement gérées par le Windows Store qui peut les mettre à jour automatiquement et, une fois désinstallées, qui ne laisseront aucune trace dans le registre ni sur l’ordinateur.

nouveau bureau

Enfin, Microsoft a glissé une petite exclusivité au mode bureau puisque ce n’est que dans ce mode que nous retrouverons les fameux bureaux virtuels. Ces bureaux font pour la première fois leur apparition officielle dans Windows 10 (ils étaient déjà pris en charge depuis Windows 2000 mais non disponibles pour l’utilisateur final par défaut) . Il s’agit de pouvoir dupliquer le bureau Windows autant de fois qu’on le désire pour y trier toutes les fenêtres d’applications en cours d’utilisation. On imagine par exemple faire un bureau « travail » avec Word, Excel et son navigateur, et à côté un bureau « loisirs » avec Groove Musique, Reddit et Steam. Les fonctions de base sont bien là : on peut facilement créer des bureaux, les déplacer, déplacer des fenêtres d’un bureau à l’autre, etc. Il manque en revanche des fonctions avancées comme la possibilité de renommer les bureaux ou les personnaliser avec un fond d’écran unique.

nouveau bureau 2

Le mode Continuum et l’expérience utilisateur sur tablette

Windows 8 proposait deux interfaces : d’un côté, le bureau classique avec les logiciels de Windows 7 et de l’autre, l’écran Démarrer, le store, les applications Modern UI et la charm bar. C’était un pari risqué pour Microsoft qui souhaitait percer au plus vite dans le marché des tablettes. Un pari raté quand on sait le rejet que l’éditeur a rencontré, mais un pari nécessaire qui posera les bases de la fonction Continuum.

Cette fonction est une approche un peu plus intelligente du même concept. Lorsque vous détachez le dock clavier/souris de votre tablette, Windows vous propose automatiquement d’activer le « mode tablette ». Ce mode ne doit pas être résumé au seul remplacement du menu Démarrer par un écran Démarrer grande taille. Il change également l’apparence de la barre des tâches, transformant la zone de recherche en icône Cortana et faisant apparaître un bouton « Précédent » similaire à celui que l’on trouve sur Windows Phone. Cela conduit d’ailleurs à une certaine confusion sur les petites tablettes où l’ordre des boutons est différent de Windows Phone. On se retrouve ainsi avec les boutons Home, Précédent, Recherche, Multitâche au lieu de Précédent, Home, Recherche. Les applications changent également de comportement. En mode tablette, elles prennent obligatoirement tout l’espace disponible, donc s’affichent en plein écran pour une application, ou sur la moitié de l’écran si on affiche deux applications côte à côte. On regrettera tous de même qu’il ne soit plus possible d’afficher plus de deux applications simultanément à l’écran. Il n’est donc par exemple plus possible d’afficher son fil Twitter, une vidéo et une page web en même temps.

Continuum sur petite et grande tablette

L’écran démarrer sur une petite tablette, à gauche, et une grande tablette, à droite.

La principale amélioration en mode tablette comparé à Windows 8 est la prise en charge complète des logiciels de bureau classique comme l’explorateur, Chrome, Steam ou encore Word qui pourront prendre la moitié de l’écran d’un simple geste et qui se fermeront tout aussi simplement avec la même gesture de fermeture que les applications du Windows Store dans Windows 10 et Windows 8.

Dans ce mode tablette, la vue multitâche fait disparaître les bureaux virtuels et se rapproche d’une vue multitâche que l’on retrouve sur les systèmes mobiles avec une petite fenêtre pour chaque application lancée. En revanche,  il n’est pas possible de fermer les applications autrement qu’en appuyant sur la petite croix ; un glissement vers le bas aurait pourtant été préférable.

Windows 10 Test Clavier Virtuel multitache

La vue multitâche et le clavier virtuel

Autre point faible du mode tablette, le clavier virtuel n’a eu le droit à aucune amélioration comparé à Windows 8. Les suggestions de mots sont très rares et le clavier ne propose pas de saisie de type « swype » comme c’est le cas sur Windows Phone 8.1 depuis l’an dernier. Contrairement à Android, notons que ce clavier n’est pas remplaçable par des solutions alternatives et se doit donc être exemplaire.

le centre de notifications et le reste du système

La charm bar de Windows 8 disparaît dans Windows 10 au profit d’un centre de notifications comprenant également une liste de raccourcis : les actions rapides. Similaire à ce qu’on l’on trouve déjà sur Windows Phone 8.1, et sur la plupart des systèmes d’exploitation modernes, le centre de notification récupère les notifications des applications et des logiciels et les actions rapides permettent d’un clic d’activer ou de désactiver les fonctions principales de l’appareil (WiFi, Bluetooth, etc.) et de régler la luminosité.

Windows 10 test notifications 2

Si ces dernières sont d’ores et déjà très utiles, surtout sur les appareils mobiles, le centre de notifications reste plutôt vide. Il faudra attendre l’arrivée d’applications développées spécifiquement pour Windows 10 pour savoir si elles en tirent mieux parti. Aucun des logiciels installés n’a proposé des notifications actionnables (par exemple la possibilité de répondre à un mail), mais Windows 10 en laisse bien la possibilité aux développeurs.

Système

Hormis ces grandes nouveautés, peu de choses à se mettre sous la dent dans le reste du système d’exploitation, l’explorateur, le gestionnaire des tâches ou les autres éléments du système sont restés inchangés par rapport à Windows 8, mais ils apparaîtront inédits pour les ex-utilisateurs de Windows 7. Un défaut dans la gestion du gestionnaire des tâches sur Windows persiste, il ne sait toujours pas prendre la main par-dessus un logiciel en plein écran ne répondant plus. Il n’est en effet pas rare d’avoir des difficultés à appeler le gestionnaire des tâches lorsqu’un jeu vidéo rencontre une erreur.

À force de ne pas revoir des éléments de son système datant d’anciennes versions de Windows, Microsoft accumule des incohérences dans l’interface utilisateur, comme l’illustre le tweet si dessus. Certains menus contextuels datent de Windows 8, d’autres ont été créés pour Windows 10 (mais ne se ressemblent pas tous) quand certains ont toujours l’esthétique de Windows 7. Pour assurer une compatibilité maximum avec les écrans à haute résolution, l’éditeur a quand même revu en profondeur son jeu d’icônes. Quelques-unes datent encore des anciennes versions de Windows, mais elles sont plutôt rares. Malgré tout, Microsoft serait bien avisé de continuer son travail d’uniformisation de l’interface dans les prochaines mises à jour de Windows 10.

Windows 10 10147 icons

Cortana

Cortana est l’assistante numérique proposée par Microsoft et concurrente de Siri d’Apple ou Google Now. Face à ses concurrents, Cortana est une solution hybride, à la fois agent conversationnel comme Siri et véritable assistant prédictif comme Google Now. C’est également la première à être disponible nativement sur un système d’exploitation pour ordinateurs, Siri étant absente d’OS X.

Windows 10 test cortana

Pour le moment, Cortana est toujours en version alpha en France et son savoir est plus limité qu’aux États-Unis. Mais elle est déjà capable de quelques actions intéressantes. L’assistante proposera à l’utilisateur d’apprendre sa voix pour être capable de répondre à la commande « Hey Cortana », permettant de l’appeler sans clavier ni souris. La reconnaissance vocale fonctionne parfaitement, contrairement à l’interprétation de la commande une fois retranscrite, et les réponses de Cortana sont également très naturelles et ne donnent pas du tout l’impression d’être émises par une voix de synthèse. Sa voix peut encore faire des pauses un peu étranges dans ses phrases, mais l’intonation française est bien là. Dans nos tests, Cortana a surtout été capable d’ouvrir des applications ou d’enregistrer des rappels intelligents basés sur le lieu, la date, la personne qu’on appelle. Les fonctions plus avancées comme la rédaction d’un mail avec indication du destinataire et de l’objet ne sont pas encore implémentées, mais l’assistante elle-même promet que cela arrivera avec une future mise à jour.

Cortana home parametre et erreur

L’assistante est capable d’afficher les dernières actualités ou vos prochains rendez-vous prévus dans l’agenda, à la manière du système de cartes de Google Now. Elle pourra même vous rappeler l’heure à laquelle partir pour ne pas manquer votre rendez-vous en fonction de la distance et du trafic routier. Toutes ces fonctions sont paramétrables dans le carnet de notes de Cortana. Google, pour proposer Google Now, se sert des données qu’il connaît déjà au travers de ses différents services comme Gmail ou Google Maps. Microsoft de son côté a fait le choix de garder, pour le moment, un cloisonnement entre ses services et un plus fort réglage de l’accès aux données personnelles de l’utilisateur par Cortana.

OneDrive, une expérience désastreuse sur tablette

D’après Satya Nadella, nous sommes maintenant dans un « Cloud first, Mobile first world ». Difficile d’y croire en testant OneDrive sur Windows 10, en particulier sur une tablette.

Premièrement, OneDrive dans Windows 10 ne propose plus les « placeholders » comme cela était le cas avec Windows 8.1. Cette fonctionnalité affichait dans le dossier Onedrive l’intégralité des fichiers stockés dans le cloud, même ceux qui n’étaient pas synchronisés avec la machine. Cela permettait d’avoir une vue d’ensemble de son dossier Onedrive, sans se connecter au site web, et de télécharger les fichiers dont on avait besoin à la demande. Avec Windows 10, nous revenons aux fonctionnalités de Windows 8.0 où il est seulement possible d’indiquer, comme avec Dropbox, quels dossiers il faut synchroniser ou non.

Onedrive sync

Lacune la plus importante pour les tablettes, en particulier celles de petite capacité, il n’est plus possible de déplacer le dossier de synchronisation OneDrive sur une carte SD. Dommage quand on sait que Microsoft offre au moins 1 To d’espace de stockage avec son abonnement Office 365.

À cet inconvénient s’ajoute un autre : l’éditeur ne propose plus d’application native OneDrive pour Windows 10. Cette application aurait pu permettre de consulter les fichiers en ligne sans forcément les télécharger. Contrairement aux autres applications Windows 8.1, l’application OneDrive pour l’ancien système que l’on peut encore trouver dans le Windows Store ne peut pas être installée sur Windows 10, laissant les utilisateurs dans une impasse.

Microsoft prévoit de régler ces problèmes avec un nouveau moteur de synchronisation et une nouvelle application universelle, prévus pour le dernier trimestre de l’année.

Les nouveaux paramètres simplifient la configuration

Depuis Windows 8.0, Microsoft a entamé la création d’un nouveau panneau de configuration pour son système. Mieux trié, plus ergonomique avec une barre de recherche et pensé à la fois pour les ordinateurs et les tablettes, ce nouveau menu a été amélioré dans Windows 8.1 puis dans Windows 10. Avec ce dernier, on retrouve les paramètres les plus importants, qui représenteront probablement plus de 90 % des besoins des utilisateurs.

Windows 10 test paramètres

Le panneau de configuration historique continue d’exister pour les paramètres les plus avancés ou les plus anciens, comme la restauration de données Windows 7 ou la configuration d’un modem. Dans le cas où un paramètre ne serait pas proposé directement dans la nouvelle application, Microsoft a eu la bonne idée de malgré tout proposer un lien vers l’option correspondante dans l’ancien panneau de configuration.

Windows 10 test Paramètres 2

Windows Update, au cœur de « Windows as a service »

Microsoft l’annonce depuis longtemps, Windows 10 sera considéré comme un service et, en tant que tel, il sera mis à jour en permanence par les équipes de développement. On attend déjà une mise à jour « Threshold Wave 2 » pour le mois d’octobre et la première partie de la mise à jour Redstone pour le printemps 2016. Le système de mise à jour de Windows se doit donc d’être robuste pour prendre en charge ce changement de stratégie dans le développement de Windows, or il semble que Microsoft n’ait ici pas pris le temps de revoir Windows Update en profondeur.

Windows 10 test Windows Update

Hormis un déplacement depuis l’ancien panneau de configuration vers la nouvelle application Paramètres et l’arrivé d’un mode permettant de télécharger des mises à jour par d’autres sources que Microsoft (l’ordinateur ira chercher sur le réseau d’autre PC ayant déjà installé la mise à jour comme sources), l’éditeur n’a pas apporté de grande nouveauté à son système de mise à jour. Il n’est plus possible de choisir quelle mise à jour installée ou non et ceux, quelle que soit l’édition choisie, il sera simplement possible, pour les éditions Professionnel, de retarder l’installation de la mise à jour. Pendant la période de preview, chaque build de Windows 10 demandait à l’utilisateur de télécharger 2 Go de fichiers d’installation, l’utilitaire téléchargeait en réalité une image disque d’installation de Windows pour faire la mise à jour. Il faudrait que Microsoft implémente la notion de « delta update » où Windows Update ne téléchargerait que le code ayant changé, les nouveautés donc, ce qui réduirait énormément l’empreinte de consommation de donnée du système.

Depuis la mise à disposition de la version RTM aux Windows Insiders, Microsoft a déployé de nombreuses mises à jour pour que Windows 10 soit fin prêt pour le 29 juillet et certains utilisateurs ont rencontré des problèmes. Certaines mises à jour, notamment sur la Surface, refusaient de s’installer et il a fallu attendre une autre mise à jour correctrice pour que tout rentre dans l’ordre. Enfin la plupart des mises à jour demandent toujours un redémarrage de la machine entrecoupé de deux phases (à l’extinction et à l’allumage) « d’installation des mises à jour », un processus qui nous semble long et laborieux pour un système d’exploitation qui doit être considéré comme un service.

Les applications universelles

universal plateform

Maintenant que les applications sont aussi bien disponibles sur tablettes en mode plein écran, que sur ordinateur en mode fenêtre et à terme sur Windows 10 Mobile en fin d’année et sur Xbox l’an prochain, Microsoft les appelle applications « universelles » (pour les différencier des applications universelles Windows 8.1, les développeurs emploi souvent le terme d’UWP ou d’app UWP pour Universal Windows Platform). Le Windows Store n’est ouvert aux développeurs que depuis aujourd’hui, mais Microsoft propose déjà plusieurs applications universelles préinstallées avec le système.

Microsoft Edge

Dire que Microsoft Edge est une application universelle serait un peu mensonger pour le moment. L’application n’a jusqu’à présent pas été mise à jour par le Windows Store, mais seulement par Windows Update, signe que le nouveau navigateur de Microsoft est toujours dépendant du système. Du reste, le navigateur affiche des performances de premier ordre, mais pèche pour le moment par un manque de fonctionnalités. Pour en apprendre plus, vous pouvez lire notre test complet de Microsoft Edge.

Edge image une

Films, Séries et Groove Musique

Même si Windows Media Player est toujours inclus dans Windows 10, Microsoft propose deux applications universelles pour la gestion de sa bibliothèque multimédia : « Films et séries TV », qui remplace Xbox Vidéo, et Groove Musique, remplaçant de Xbox Musique.

Film serie groove music

Le premier est le plus intéressant des deux, Films et séries TV va à la fois parcourir la bibliothèque Vidéo de Windows et sera le lecteur de vidéo par défaut de Windows 10, et dans le même temps vous proposer un catalogue de contenu en vidéo à la demande. Deux modes sont proposés, soit la location de vidéos, soit l’achat dématérialisé. Enfin, quelques nouveaux formats sont maintenant gérés nativement par Windows comme le conteneur MKV ou le codec HEVC qui succède au H.264 pour la lecture des vidéos 4K UHD.

Windows 10 Test Lecteur video compatible MKV

Groove Music est quant à lui un peu plus décevant. Il ne s’agit en réalité que d’un renommage marketing de Xbox Music, aucune nouvelle fonctionnalité n’est présente (par rapport à Xbox Music pour Windows 8.1), hormis une adaptation de l’interface au design de Windows 10 et au mode fenêtre. L’éditeur propose toujours son abonnement à 9,99 euros par mois qui permet d’écouter en streaming ou de télécharger de la musique librement depuis le catalogue de Microsoft et synchroniser automatiquement ses appareils. Il est également possible d’ajouter ses propres morceaux sur son compte OneDrive et les retrouver sur les appareils où l’application est compatible avec cette fonction (Windows et Windows Phone pour le moment, Android et iOS bientôt). Cette dernière fonction est gratuite et ne demande pas l’abonnement Groove Music.

Groove music pass

Point étrange, Microsoft fait une différence entre le catalogue complet à l’intérieur de l’application et la section musique du Windows Store. En effet, si vous possédez un abonnement Groove musique, le seul moyen d’écouter de la musique en streaming ou de la télécharger est de chercher le morceau, l’album ou l’artiste dans le moteur de recherche de l’application. Il est dommage de ne pas pouvoir passer par le Windows Store pour cette opération puisqu’il est mieux trié et plus ergonomique. Ce dernier ne vous proposera que d’acheter de la musique, même si vous avez un abonnement. On se retrouve donc à flâner dans le Windows Store et à devoir retrouver chaque morceau qui nous intéresse par une recherche dans l’application.

Groove music monstre a deux tête

Courrier et Calendrier

Si l’application Courrier est toujours de très bonne qualité, c’est l’application Calendrier qui fait le plus gros bond en avant. Il faut dire que l’application Calendrier pour Windows 8.1 n’était vraiment pas convaincante.

Windows 10 test Courrier et Calendrier

L’application Calendrier est compatible avec les agendas venant de comptes Outlook.com, Exchange, Google et iCloud. L’application Courrier y ajoute une prise en charge des comptes Yahoo! Mail, POP et IMAP. Les deux applications sont fortement liées puisqu’un raccourci dans le menu de chaque application permet de lancer l’autre. Courrier propre maintenant des gestures permettant le tri rapide du courrier, comme c’est à la mode sur d’autres applications. Un glissement vers la gauche vous proposera de supprimer le mail et un glissé vers la droite vous proposera de poser un indicateur. Ces actions sont personnalisables dans les options, il également possible de déplacer rapidement un mail ou de la marquer comme lu/non lu.

Windows 10 test Courrier saisie 2

Le panneau de saisie du courrier a également été revu et ressemble à ce qu’on peut trouver dans Microsoft Office avec une navigation en ruban. L’application ne semble pas être tout à fait compatible avec les comptes Outlook.com, un comble ! Il est en effet impossible de choisir une adresse d’expéditeur autre que l’adresse par défaut alors qu’Outlook.com est capable de gérer plusieurs alias de compte. L’application courrier de Windows 8 en était pourtant capable.

Windows 10 test calendrier évenement

Calendrier propose une interface bien mieux pensée que l’équivalent pour Windows 8.1, par défaut il propose une vue à la semaine, la capacité de choisir les agendas à afficher et une vue du mois. Le panneau de saisie du nouvel événement peut être ouvert dans une nouvelle fenêtre, ce qui permet de vérifier en même temps le reste de son agenda, une bonne idée, qui démontre en plus la capacité des développeurs dans Windows 10 à créer des applications utilisant plusieurs fenêtres.

Photo

L’application photo a elle aussi été revue et a toujours pour but de cataloguer votre bibliothèque de photos, de proposer quelques retouches et d’être le lecteur de fichiers images par défaut. Présentée longuement en janvier par Microsoft, c’est probablement l’une des applications les plus décevantes.

Windows 10 test Photos

En l’état, l’application photo ne propose que d’afficher votre bibliothèque en triant les photos chronologiquement, aucune autre option de tri n’est proposée. Les albums sont créés automatiquement par l’application, qui réunit bêtement les photos par date avec un album par jour. Impossible de rechercher une photo en particulier ou les photos prises dans un lieu particulier dans ces conditions. L’application affiche les photos provenant de OneDrive et de la bibliothèque image de Windows. Dans les paramètres, elle propose bien de modifier les sources, ce qui en réalité modifie les sources de la bibliothèque Windows, mais la fonctionnalité n’est pas bien implémentée et reviendra aux paramètres par défaut à chaque lancement de l’application. L’application est également très mal pensée pour l’utilisation d’un clavier et d’une souris, impossible de sélectionner un groupe de photo d’un coup avec Maj+Clic comme dans l’explorateur, il faudra cliquer sur chaque photo individuellement.

Windows 10 test Photos paramètres

Le module de retouche des images est en revanche une réussite. Les paramètres sont nombreux, faciles d’accès et instinctif à utiliser. Il sera soit possible de procéder à des corrections automatiques et laisser faire l’application, ou faire soi-même les retouches avec les outils permettant de rogner, faire pivoter, redresser, modifier les couleurs ou la lumière ou encore appliquer un focus sélectif sur l’image.

Windows 10 test Photos focus selectif

Le focus sélectif, une fonction simple et puissante

Actualité, Météo, Sport et Finance

Si Microsoft a annoncé récemment l’arrêt de plusieurs applications comme Santé & Forme ou Cuisine & Vin, les autres applications du groupe MSN restent bien en place et ont le droit à une refonte pour Windows 10.

Windows 10 test Actualité Finance et Sports

Comme sur les autres systèmes, ces applications sont toutes très bien réalisées. Actualité, Finance et Sport sont basés tous les trois sur les mêmes principes, un flux d’actualité au premier plan avec des fonctions secondaires dans l’application spécifique à son sujet. L’application Sport vous permettra par exemple de suivre une équipe en particulier ou vérifier les statistiques d’un joueur. L’application finance, elle, permettra de suivre la bourse, la valeur d’une action ou de convertir des devises. Elle propose même de simuler un prêt immobilier.

Windows 10 test météo

 

L’application météo est également plutôt bien faite, elle vous donnera les prévisions pour votre ville et de nombreux détails sur la journée (heure de coucher du soleil, indice UV ou vitesse du vent). Météo propose également de suivre plusieurs cartes en temps réel (températures, précipitations  et notamment une impressionnante vue satellite de la couverture nuageuse du pays.

Contact et Skype

Promise lors de l’événement de janvier, l’application de messagerie avec intégration des services Skype est aux abonnés absents pour le moment. Microsoft promet de sortir une version preview de plusieurs applications avant la fin de l’été.En attendant, il faudra se contenter du logiciel Skype qui ne gère, entre autres, toujours pas les écrans haute résolution. L’application Contact, qui semble être prise en charge par la même équipe, paraît elle aussi bien en retard dans son développement.

Windows 10 test contacts

Comme les applications Calendrier et Courrier, Contacts permet d’ajouter de lister ses contacts depuis un compte Microsoft (Outlook.com, Live.com, Hotmail, MSN etc), mais également depuis des comptes Exchange, Google ou iCloud. Faute d’applications compatibles, Contacts n’est pour le moment pas capable d’aller chercher des informations en rapport avec vos contacts sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. Microsoft a ici fait le choix de s’appuyer sur les applications externes plutôt que tout intégrer aux systèmes, ce qui s’était révélé difficile à maintenir avec Windows 8.

L’application Xbox et les jeux

Depuis la nomination de Phil Spencer à la tête de la division Xbox, l’équipe s’est réapproprié la marque qui ne correspond plus à toute la division loisirs de Microsoft, mais bien seulement les jeux vidéos et les joueurs. Avec le lancement de Windows 10, l’éditeur a choisi d’intégrer une application Xbox qui se veut à la fois compagnon de la console et également assistant numérique du joueur.

Windows 10 test Xbox

Concrètement, l’application Xbox propre de suivre l’activité et discuter avec ses amis Xbox Live, enregistrer et partager des moments de jeu avec Game DVR et enfin de jouer à ses jeux Xbox One sur son appareil Windows 10. Les bases sont là, l’application va allez chercher les jeux installés sur votre ordinateur et collecter les succès réalisés sur les jeux du Store compatibles avec le Xbox Live. Contrairement à la Xbox One, aucun abonnement n’est requis pour profiter des fonctionnalités de l’application.
Windows 10 app Xbox bar

Une fois dans un jeu, le système nous proposera de faire apparaître la barre de jeu Xbox par le nouveau raccourci Win + G, il est alors possible de sauvegarder une capture d’écran, d’enregistrer une séquence de jeu ou de sauvegarder les dernières minutes de jeu. L’application est en effet capable d’enregistrer en permanence ce qui se passe, comme sur Xbox One, pour vous permettre d’enregistrer une action déjà réalisée. Ce service utilise les puces d’encodage directement intégrées aux dernières cartes graphiques pour ne pas consommer de ressources.

Les autres applications

Enfin, Microsoft a également revu plusieurs applications historiques de son système comme la calculatrice, l’enregistreur vocal ou les réveils qui deviennent des applications universelles et sont prêtes à être utilisées sur Windows 10 Mobile. L’application lecteur, qui permettait de lire les PDF, n’a pas été mis à jour pour Windows 10 et ces documents s’ouvrent maintenant dans Microsoft Edge par défaut. L’application Scanneur n’a pas non plus été mise à jour.

Windows 10 les autres applications

 

L’assistant mobile est l’une des nouvelles applications mises en place par Microsoft pour pousser l’utilisation de ses services sur les systèmes concurrents. L’application ne fait pas grand-chose d’autre que de vérifier le stockage disponible sur l’appareil iOS ou Android relié et vous proposer de faire de l’import de photos dans l’application ad hoc. Le reste est une vitrine vous expliquant comment installer OneDrive, OneNote ou Cortana sur votre appareil, quitte à vous envoyer demander votre adresse mail.

Le Windows Store

Hormis les applications de Microsoft, impossible donc de trouver pour le moment d’autres applications pensées pour Windows 10. Parce que les développeurs ne peuvent pas soumettre leurs applications, et parce que Microsoft n’a pas pensé à créer une catégorie Windows 10 sur le Windows Store.

Windows 10 test Windows Store

 

L’interface du nouveau Windows Store est beaucoup plus claire que les précédentes tentatives de l’éditeur. Il faut dire qu’il est maintenant en charge de faire découvrir les applications, mais également des jeux, de la musique, des films et des séries TV. Le téléchargement des applications a été grandement amélioré et était beaucoup plus fiable dans nos tests que sur Windows 8.1. Sur l’ancien système, il n’était pas rare de rencontrer plusieurs messages d’erreurs ou de voir une petite application mettre beaucoup de temps à être téléchargée.

De l’aveu même de Microsoft, le Windows Store est cependant en retard lui aussi. Plusieurs informations, comme la date de dernière mise à jour, manquent à l’appel sur les fiches des applications. Les applications déjà installées remontent inutilement dans les résultats de recherche. L’éditeur promet d’y remédier bientôt sans toutefois s’engager sur une date de sortie des correctifs.

Windows 10 est-il bien terminé ?

À l’issue de ce test, il est clair que Microsoft a décidé de sortir Windows 10 en juillet pour ne pas rater la rentrée des classes et non parce qu’il était entièrement terminé. La période « back to school » est une période cruciale pour la vente d’ordinateurs et il était important pour Microsoft d’avoir un maximum de machines sous Windows 10 dans les rayonnages. Comme nous le disions en préambule de ce test, le but de Microsoft avec Windows 10 et de faire basculer tous les utilisateurs de Windows sur une seule et même version, mise à jour en permanence.

redstone2

La première mise à jour majeure, RedStone, arrive l’an prochain

Windows 10 est à l’heure actuelle une très bonne base pour l’éditeur qui pourra proposer des mises à jour dans les mois et les années à venir pour corriger ce qui doit l’être et continuer d’améliorer son système. Il ne fait aucun doute que Windows 10 soit un bien meilleur système d’exploitation à la fin de l’année ou dans un an, après quelques mises à jour majeures.

Windows 10, à conseiller ?

Le nouveau système de Microsoft réunit beaucoup de bonnes idées, ce qui en fait sans aucun doute une très bonne évolution de Windows 7 et Windows 8. Le système est stable, ergonomique et intègre de vraies nouveautés comme la biométrie par Windows Hello ou l’assistante Cortana. Mais, à beaucoup d’égards, nous avons constaté qu’il n’est pas totalement terminé. Rien de grave ne manque à l’appel et le système est déjà prêt à l’emploi pour le grand public, mais le tout manque un peu de finitions.

Dans son état actuel, nous conseillerons aux utilisateurs d’un ordinateur portable classique ou d’un PC fixe de basculer lorsqu’ils le souhaiteront vers Windows 10, sous couvert que leur machine soit prise en charge par le fabricant. Sauf exception, il ne semble pas y avoir de bonne raison de rester sous Windows 7 ou 8 dans ces cas précis.

La situation est en revanche plus délicate pour les utilisateurs de tablettes ou de convertibles. L’impossibilité de déplacer les applications ou le dossier OneDrive sur une carte SD, l’interface tactile moins convaincante de Microsoft Edge ou de Windows, comme l’impossibilité d’ancrer plus de deux applications à la fois, sont autant de raisons qui nous poussent à déconseiller l’installation de Windows 10 sur ces machines. D’autant que les pilotes ne semblent pas encore parfaitement optimisés et qu’il y a un risque, pour le moment, de perdre en autonomie et de gagner en chauffe en faisant la mise à jour.