Lorsqu’une nouvelle version d’un système d’exploitation sort, il est toujours intéressant de regarder les différences de performances sur une même machine entre l’ancienne et la nouvelle version pour se rendre compte du travail d’optimisation que l’éditeur a pu accomplir. Avec Windows 10, Microsoft a surtout mis en avant des différences dans l’utilisabilité, comme le retour du menu Démarrer ou l’arrivée de Cortana sur ordinateur, sans parler de performances ou d’optimisation. Le géant américain a  cependant introduit une nouvelle révision du noyau NT et DirectX 12 qui promet une amélioration des graphismes à machine équivalente si le développeur a bien développé son application graphique.

Windows 10 bench performances

Protocole

Dans cet article nous allons comparer les résultats de plusieurs tests effectués sur une même machine sous Windows 8.1 et Windows 10. Dans les deux cas, les pilotes et le système étaient à jour. Voilà les spécifications matérielles de la machine sur laquelle les tests se sont déroulés :

  • Processeur : Intel Core i7 3770k
  • Carte mère : ASRock Z75 Pro3
  • Mémoire : 6 Go de RAM DDR3
  • Carte graphique : MSI Geforce GTX 770 Lightning
  • SSD SanDisk Extreme G25 120 Go
  • Disque dur Samsung HD204UI 2 To

Dans les deux cas, le système d’exploitation était installé sur le SSD et les logiciels servant pour le test étaient installés sur le disque dur, reflétant une utilisation courante d’un ordinateur.

Les tests effectués se divisent en deux types, d’une part les tests calculant les performances du processeur et d’autre part les tests rendant compte des performances de la carte graphique. Ce sont les deux composants les plus susceptibles d’être affectés par le changement de système.

Depuis Windows Vista, le système est capable d’allouer ou non de la mémoire vive à un logiciel en avance selon les habitudes de l’utilisateur. Cette technologie ne rend donc pas la comparaison de la mémoire occupée par les deux systèmes pertinente, d’autant qu’avoir un maximum de mémoire vive libre n’est pas forcément le but à atteindre pour un système, puisque de la mémoire vive libre est de la mémoire vive inutile.

Performances du processeur

Le premier test se déroule avec l’outil Cinebench qui permet d’évaluer les performances du processeur dans le domaine de la création artistique. Ce test utilise particulièrement bien tous les cœurs disponibles sur le processeur.

Cinebench R15
  • Windows 8.1 : 670
  • Windows 10 : 668

CPU-Z est un outil habituellement utilisé pour connaitre tous les détails techniques concernant son processeur comme l’architecture utilisée ou la finesse de gravure. Il propose également depuis peu un outil de mesure des performances du processeur.

CPU Z bench W8 W10

3DMark est un outil de test des performances graphique de la machine. Cependant, en utilisant la version de 2006 du logiciel, on se retrouve volontairement dans une situation dite CPU-Limited. Autrement dit, le test est tellement simple pour la carte graphique que les différences de résultats dénotent en réalité de la différence de performance du processeur.

3DMark 06
  • Windows 8.1 : 7703
  • Windows 10 : 7653

Enfin, nous avons réalisé un test un peu plus pratique, rendant compte des performances en  utilisation réelle. Pour cela nous avons compressé le mod Portal Stories Mel qui pèse plus de 7 Go et comporte plus de 2300 fichiers. Nous avons utilisé le logiciel 7-zip pour cela avec une compression en mode ultra utilisant l’algorithme LZMA2 et nous avons relevé le temps que prenait la compression.

7-zip
  • Windows 8.1 : 860
  • Windows 10 : 904

Hormis le résultat de CPU-Z sur le test en multiprocessus, Windows 8.1 est toujours devant Windows 10 dans tous les tests. Cependant la différence dans les résultats est tellement minime qu’elle pourrait être attribuée aux différences dans l’environnement de test, comme des tâches de fond que peut réaliser Windows.

Performances graphiques

Pour tester les performances de la carte graphique, nous avons fait appel à deux tests. Le premier d’entre eux est le test Fire Strike Extreme fourni avec 3DMark de Futuremark. Ce test est basé sur DirectX 11 et est pensé pour les PC dédiés au jeu en mettant en avant les derniers effets de lumière et de poussières à la mode. Le test a été exécuté plusieurs fois avec les paramètres par défaut à une définition de 2560 par 1440 pixels.

Fire Strike Extreme
  • Windows 8.1 : 3638
  • Windows 10 : 3635

L’autre test est le benchmark officiel de Final Fantasy XIV Heavensward, la dernière extension du MMO de Square Enix. Cette extension prend en charge DirectX 11 et l’outil a été réglé sur une définition de 3840 par 2160 pour mettre à bout l’ordinateur.

Final Fantasy XIV
  • Windows 8.1 : 2375
  • Windows 10 : 1860

Fire Strike démontre une nouvelle fois une équivalence des performances entre Windows 8.1 et Windows 10. En revanche, le benchmark de Final Fantasy XIV montre un avantage plus marqué pour Windows 8.1. Compte tenu du fait que c’est le seul test à avoir montré une différence notable et que Square Enix n’a pas annoncé de compatibilité officielle de son jeu avec Windows 10, cette différence peut provenir d’un bug dans le moteur du jeu. Ce résultat permet de garder à l’esprit que Windows 10 est un système jeune et que tout n’est pas encore en place pour en tirer pleinement parti.

DirectX 12 vs DirectX 11

Windows 10 introduit une nouvelle version de l’API de programmation graphique de Microsoft, DirectX 12. La principale nouveauté mise en avant est la possibilité pour les développeurs de programmer comme sur console de jeu, d’une façon très proche du métal. Cela veut dire que les développeurs peuvent, s’ils en ont les compétences, optimiser leur code d’une façon plus efficace.

Futuremark a sorti un test permettant de mettre en avant les progrès possibles avec DirectX 12. Ce test permet de générer de plus en plus d’éléments 3D à l’écran jusqu’à ce que le nombre d’images par seconde soit en dessous de 30. Le but est donc d’avoir le plus d’éléments dessinés.

Futuremark API Overhead test
  • Windows 8.1 : 2222559
  • Windows 10 : 15382079

La différence dans ce test est assez nette en la faveur de Windows 10 et permet d’imaginer les bénéfices qu’apportera la version 12 de l’API graphique à moyen terme. Il faut toutefois garder à l’esprit que ce test a été conçu pour mettre en avant cette différence. Il faudra donc renouveler cette comparaison lorsque les premiers jeux exploiteront à la fois DirectX 11 et DirectX 12.

Conclusion

Malgré l’anomalie du test de Final Fantasy XIV, le reste des tests démontre que les performances ne sont pas meilleures avec Windows 10. En réalité depuis Windows 7, les versions successives de Windows n’ont ni amélioré ni dégradé les performances des PC. Le système est depuis cette époque relativement léger et on a vu avec Windows 8 que les fabricants n’hésitaient plus à installer le système sur des tablettes avec des spécifications d’entrée de gamme.

Cela veut également dire que les joueurs, qui sont souvent soucieux de l’optimisation et des performances d’une nouvelle version du système avant de décider de mettre à jour leur ordinateur, peuvent installer la mise à jour vers Windows 10 sans crainte. D’autant que les résultats du test de DirectX 12 laissent entrevoir un futur où les performances seront meilleures sur Windows 10, DirectX 12 lui étant exclusif.