Lors de la période de sortie de Windows 10, nous avions réalisé un test complet du système avec un ordinateur de bureau et une Surface Pro 3. Du matériel haut de gamme donc, avec lequel Windows 10 est supposé être particulièrement à son aise. Nous avons décidé de tester le nouveau système avec une configuration plus répandue à base d’Intel Atom et de mémoire flash eMMC. Des composants que l’on retrouve par exemple dans l’Asus Transformer T100 qui s’est beaucoup vendu sous Windows 8. C’est également l’occasion de faire un point sur le système après quelques semaines de mises à jour.

asus-t100

La configuration entrée de gamme qui était la plus répandue durant l’ère Windows 8 était sans nul doute ce mélange Intel Atom de générations Bay Trail, 2 Go de RAM, 32 Go de mémoire flash eMMC, le tout dans une tablette d’une diagonale de 10 pouces avec une définition de 1368 par 768 pixels. C’est sur cette base qu’était vendu l’Asus Transformer T100 et sur lequel d’autres fabricants ont ensuite travaillé en apportant leur touche, soit en augmentant le nombre de pixels, soit en augmentant le stockage interne. C’est donc une configuration très intéressante à tester avec Windows 10, puisque ce sont également des machines récentes qui devraient donc être bien prises en charge par leurs fabricants.

Test de performances

Cet article vise à commenter l’expérience utilisateur obtenue sur Windows 10 avec une tablette située dans l’entrée de gamme et vendue sous Windows 8. Nous avons tout de même souhaité procéder à un test permettant d’évaluer les différences de performances entre Windows 8 et Windows 10 sur cette machine.

Pour cela nous avons utilisé PCMark 8 qui lance une série de tests mettant à l’épreuve tous les composants de la machine pour obtenir une note globale évaluant les performances de la machine.

PC Mark 8 Home
  • Windows 8.1 : 1216
  • Windows 10 : 1200

On constate avec ce test une légère diminution des performances avec Windows 10. Le système n’est probablement pas encore aussi optimisé que ne l’était Windows 8 ,et il probable que les pilotes ne soient pas encore aussi aboutis. La différence de performances reste cependant minime, trop faible pour constater une différence en pratique.

Windows 10 en pratique

Après avoir testé les performances de la machine sous Windows 10, nous avons pris en main la machine pendant plusieurs jours pour vous faire part de notre ressenti sur l’utilisation de l’Asus T100 au quotidien avec le nouveau système. La mise à jour s’est d’ailleurs très bien déroulée, la machine est prise en charge officiellement par Asus et Windows Update propose plusieurs mises à jour de pilotes.

Asus T100 Windows 10 Welcome app

Le fabricant propose d’ailleurs une application d’aide avec Windows 10 qui utilise le nouveau modèle d’interface, avec un menu hamburger sur la gauche. Asus Welcome, affiche le contenu du site d’Asus dédié à Windows 10 qui propose une découverte des nouvelles fonctions du système ainsi qu’une foire aux questions sur l’offre de mise à jour gratuite.

Nous n’avons pas rencontré de problème de performances ni de souci d’autonomie lors de notre test, comme cela peut être le cas sur d’autres machines. L’expérience est ici plutôt fluide, et certains travers que nous avions trouvés à Windows 10 ne posent pas problème sur l’Asus Transformer T100 avec par exemple l’impossibilité d’afficher plus deux applications à la fois. L’écran d’une définition de 1368 par 768 pixels empêchait déjà sous Windows 8 d’utiliser plus de deux applications.

Continuum aux abonnés absents

Asus T100 Windows 10 Continuum absent

L’une des grandes nouveautés de Windows 10, qui vise en particulier les modèles hybrides comme l’Asus T100, est la fonction Continuum qui doit normalement détecter le détachement  (ou la connexion) du clavier et proposer à l’utilisateur de passer automatiquement au mode tablette. Pour que cette fonction de Windows 10 marche, il faut que le fabricant la prenne en compte dans les pilotes de la machine pour que le système soit capable de détecter le détachement ou non du clavier. Asus ne semble pas l’avoir intégré pour le moment et continuum est donc absent sur l’Asus T100 sous Windows 10. Concrètement, cela veut dire que l’utilisateur devra lui même passer en mode tablette dans la barre d’action rapide et n’aura pas l’option d’adapter automatiquement l’interface. L’absence de cette fonction est le plus gros manque que nous avons constaté pendant le test de Windows 10 sur cette machine.

OneDrive à l’étroit

Comme nous l’avions constaté lors de notre test de Windows 10, le dossier de synchronisation de OneDrive ne peut pas être déplacé sur une carte SD externe. Cela pose problème sur une Asus T100 dont le stockage interne est limité à 32 Go, avec seulement 17 Go de libres en comptant l’installation de Windows 10. Heureusement, une astuce existe pour malgré tout pour pouvoir déplacer le dossier OneDrive.Asus T100 Windows 10 Onedrive

Une fois cette opération réalisée, OneDrive n’utilise plus de l’espace de stockage sur la mémoire interne, malgré ça, le service de stockage dans le cloud reste moins simple à utiliser que sous Windows 8.1. Les fichiers sont seulement accessible par l’explorateur de fichier qui n’est pas vraiment pensé pour le tactile et il n’y a pas d’application OneDrive disponible dans le Windows Store. De plus, Microsoft a choisi de ne plus implémenter la fonction smartfile qui permettait d’avoir accès à la liste complète des fichiers de son stockage OneDrive, même lorsque ces fichiers n’étaient pas synchronisés pour une utilisation hors-ligne. Une fonction très utile sur les tablettes avec un petit espace de stockage.

Conclusion

L’utilisation de Windows 10 sur l’Asus Transformer T100 s’est révélée plutôt concluante. Le système tourne bien, aucun problème de performance n’a été constaté. Il y est plaisant à utiliser, l’interface ne rencontrant pas de problème majeur. La question qui se pose est pourtant la suivante : Windows 10 est-il meilleur que Windows 8 sur une Asus Transformer  T100, et est-il est conseillé de faire la mise à jour ? À ces deux questions, nous répondrons par l’affirmative.

Premièrement, Windows 10 va amener de nouvelles fonctions comme Cortana ou le centre de notifications qui améliorent immédiatement l’expérience utilisateur. Deuxièmement, avec la nouvelle plateforme d’application universelle universelle de Microsoft et le succès, déjà acquis, de Windows 10, la boutique d’application ne devrait cesser de grossir. On a déjà constaté que quelques acteurs étaient intéressés et avait lancé une application universelle pour Windows 10. Troisièmement, Microsoft va continuellement mettre à jour son système, et plusieurs lacunes, comme OneDrive ou Microsoft Edge, devraient être corrigées au fil des mois.

Pour ces raisons, et parce que l’expérience utilisateur est déjà suffisamment bonne, nous conseillerons aux utilisateurs de tablette sous Windows 8 de mettre à jour leur machine vers Windows 10 pendant l’année de gratuité. Cependant, si vous pensez que Windows 10 n’est pas suffisamment mature pour être installé sur votre machine, nous vous conseillerons d’attendre la première mise à jour prévue en novembre ou même l’annonce de Redstone, la première mise à jour majeure du système qui sortira pendant l’année de gratuité.