L’universalité de Windows 10 est le cœur de la stratégie de Microsoft pour Windows. L’éditeur annonce partout qu’il n’y aura plus qu’un seul Windows pour tous les types d’appareils. Bien que ce ne soit pas entièrement vrai, cela amène une question à laquelle Microsoft répond aujourd’hui. Il serra possible d’installer un mobile sous Windows dans un dock pour en tirer une expérience proche d’un PC de bureau.

Windows 10 dock

Dans une partie de sa documentation adressée aux fabricants, Microsoft revient sur l’implémentation du docking dans Windows 10. Avec Windows 10, en particulier la version à destination des machines 2 en 1 et des ordinateurs classiques, le système d’exploitation propose deux modes. Un mode bureau, où les applications sont en mode fenêtré, les boutons sont petits et le menu démarrer ne prend qu’une partie de l’écran, ce mode est optimisé pour l’utilisation d’un clavier et d’une souris, et un mode tablette ou les applications sont en plein écran et l’écran démarrer prend la place du menu démarrer, un mode semblable au fonctionnement de Windows 8.

Avec le docking, Windows 10 pourra intelligemment passer d’un mode à l’autre. Cela concerne bien sûr les ordinateurs convertibles comme les Lenovo Yoga ou les Surface Pro qui changeront de mode lors de la détection de leurs claviers, mais aussi les plus petits appareils comme le montre l’image ci-dessus. Il sera possible pour les fabricants d’accessoires de concevoir un dock prêt à accueillir une petite tablette sous Windows qui pourra alors étendre son affichage sur un plus grand écran de bureau, se brancher au réseau en filaire, mais aussi accueillir des périphériques comme un clavier, une souris ou une manette de jeu.

La connexion

Pour assurer la connexion, Microsoft conseille aux fabricants de se reposer sur l’USB Type-C, le nouveau format du standard que l’on a vu apparaître dans la tablette de Nokia ou le nouveau Chromebook Pixels. Ce nouveau format permet d’assurer la transmission des données, du courant électrique et d’un flux vidéo, ce qui le rend idéal pour ce genre de solutions.

Pour les connexions sans-fil, Microsoft annonce la prise en charge des standards Miracast et WiGig en plus du Bluetooth pour assurer la connexion entres les différents périphériques. Le WiGig (802.11 ad) est une nouvelle version de transmission sans fil qui offre beaucoup de débit avec très peu de latences et à très courte portée sur une fréquence de 60 GHz qui n’entrera pas en interférence avec le Bluetooth, le WiFi ou les réseaux mobiles. Là encore, cette technologie semble idéale pour la prise en charge du docking.

Microsoft ne parle pour le moment du docking qu’avec la version de Windows 10 à destination des tablettes avec un écran inférieur à 7 pouces, mais on peut noter la présence d’un téléphone sous Windows 10 mobile sur l’image, ce qui amènerait à penser que cette fonction sera également disponible sur les smartphones et petites tablettes. Sur ces petites machines, l’environnement devrait quand même être limité à l’exécution d’application universelle venant du Windows Store, même sur le bureau.

Windows 10 WinHEC docking slide

Mise à jour : la page de MSDN a disparu, une copie complète a été ajoutée ci-dessous.

Docking - Windows 10 hardware dev-page-001

Docking - Windows 10 hardware dev-page-002

 

Source : MSDN via @h0x0d