Sortie vendredi soir, avec quelques heures de retard, la build 10051 de Windows 10 dans sa version mobile apporte beaucoup de nouveauté au prix d’une instabilité de l’ensemble. Faut-il pour autant s’inquiéter alors que ce n’est qu’une pré-version du système ?

W10 mobile nouvelle apps.

J’ai pu tester cette nouvelle version pendant le weekend sur mon Lumia 920. Comme beaucoup, c’est la première fois que je peux tester Windows 10 sur mobile. Cette nouvelle version est compatible avec la quasi-totalité des modèles de Lumia contrairement à la précédente qui n’était compatible qu’avec quelques modèles. Je vais d’abord revenir sur les nouveautés que l’ont peut tester dans cette nouvelle version avant de parler de mon ressenti sur la stabilité générale. Selon moi, la nouveauté principale de ce Windows 10 ne vient pas du système en lui-même, mais des applications universelles. Dans cette build on retrouve Project Spartan, l’application Contacts, Outlook Calendar, Outlook Mail et cartes en plus des applications déjà présentes dans la précédente build comme Paramètres ou Calculatrice. L’écran démarrer n’a pas changé, hormis cette possibilité de mettre un fond d’écran sur la totalité de l’écran, et la barre de notification n’a eu le droit qu’à quelques raffinements ergonomiques. Les applications universelles, elles, abandonnent l’interface Modern UI pour un nouveau langage qui semble encore se chercher, oscillant tantôt entre une esthétique proche d’iOS avec des icônes très fines et une interface plus proche d’Android avec des avatars ronds et les menus sandwich typiques de Lollipop. On aime ou on n’aime pas, l’interface a quand même le mérite de se renouveler un peu et de changer de l’habituelle écriture blanche sur fond noir de Windows Phone.

Les nouvelles applications

Project Spartan en version mobile ressemble exactement à la version actuellement en test sur Windows 10 Desktop, cependant ni Cortana ni la prise de note ne sont inclus dans cette version. La liste de lecture est présente, mais n’a pas l’air d’être synchronisée avec la version de bureau. L’historique reste vide. Comparée à Internet Explorer mobile, la barre de navigation passe en haut de l’écran ce qui la rend difficilement atteignable sur les grands écrans, un choix assez étrange de la part de Microsoft.

Ces nouvelles applications sont pour le moment très basique, elles représentent un premier jet de la part de Microsoft pour commencer à recueillir les retours des utilisateurs. Par exemple, la gestion des groupes dans l’application Contacts ne fonctionne plus. Les deux applications les plus réussies pour le moment sont Outlook Calendar et Outlook Mail, ça tombe bien, ces deux applications étaient assez basiques dans Windows Phone et elles n’avaient pas eu le droit à beaucoup de mises à jour.

W10 mobile courrier saisie

L’application Outlook Mail dispose d’un nouveau module de composition des mails emprunté à Word, il propose beaucoup plus d’options de création et de personnalisation. C’est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle version de l’app bar, ce module que l’on retrouve habituellement en bas dans les applications Windows Phone avec l’icône trois petits points. Avec cette nouvelle version, les développeurs auront, semble-t-il, beaucoup plus d’options de personnalisations de ce menu. L’application ne propose toujours pas d’utiliser les alias Outlook comme adresse d’expédition, on espère que cela viendra dans une prochaine version.

Windows 10 mouse bluetooth

Toujours au chapitre des nouveautés, la possibilité d’utiliser des périphériques externes sur Windows Phone avec en premier lieu la possibilité de connecter une souris un clavier. Connecter, par Bluetooth, et non brancher car on ne peut pas pour le moment brancher le périphérique par USB au moyen d’un d’adaptateur OTG. Je ne sais pas si la fonction est déjà implémentée, mais si le Lumia 920 n’a pas un port micro USB Host ou si la fonction arrivera plus tard ou il est nécessaire d’attendre une mise à jour du firmware. L’interface de Windows Phone n’a clairement pas été pensée pour l’usage d’un clavier et d’une souris, mais la fonction pourrait être très pratique pour la rédaction de documents ou de courrier, surtout lorsqu’on sait que cette version de Windows équipera les appareils avec un écran allant jusqu’à 7,99 pouces.

Windows 10 mobile navigation

Windows 10 Mobile est encore instable

Contrairement à la version de bureau qui a toujours été relativement stable depuis sa première version, Windows 10 Mobile a toujours été instable. Cette version n’échappe pas à la règle, il est très courant de voir une application planter ou ne plus démarrer voir même forcer le téléphone à redémarrer. Sur un Lumia 920 il y a également de longs temps de chargements lorsqu’on change d’applications par le multitâche. Mon premier contact avec cette build a été un plantage complet du téléphone, parce que j’essayais de rentrer mon code PIN m’obligeant à forcer le redémarrage de l’appareil, je conseille donc de désactiver le code PIN de votre carte SIM avant d’installer Windows 10. Microsoft donne le détail sur son blog des problèmes connus, le seul que j’ai rencontré pour le moment est l’impossibilité d’ouvrir OneNote et ma liste de course.

En réalité, comme Microsoft, je déconseille d’installer Windows 10 sur votre téléphone principal ou de l’installer si vous ne savez pas ce que vous faites. C’est la première fois qu’une entreprise de la taille de Microsoft déploie aussi tôt dans leur développement des mises à jour. Au vu de sa stabilité, cette preview est plus proche d’une version alpha qu’autre chose. Ce n’est pour le moment pas un problème, il serait injuste de reprocher à Microsoft l’instabilité de cette preview alors qu’il ne fait que proposer, avec de multiples messages d’avertissement, cette version aux intéressés. C’est même un point positif de voir une entreprise qui fut aussi lente et sclérosée s’ouvrir à un mode de développement plus dynamique et prenant en compte ses utilisateurs dans la boucle. Pour autant, cette build sort au mois d’avril, pour une sortie du système prévue cet été, avant le 21 septembre ce qui laisse donc 5 mois à Microsoft pour finir d’implémenter les nouveautés de son système et les déboguer, si la build qui sortira après la conférence Build dans un mois ne commence pas à dessiner la voie vers une version finale, je pense que l’on pourra commencer à s’inquiéter. L’autre problème que l’on sent en filigrane de cette prise en main, c’est le manque de cap de la part de Microsoft. L’éditeur semble savoir exactement où il va sur Windows 10 Desktop, mais on ne peut pas en dire autant de la version mobile. Dans son état actuel, le système semble presque être aux mains de plusieurs équipes ne discutant pas entre elles. À l’éditeur de prouver que j’ai tort en sortant cet été un système mobile cohérent et bien fini.