Windows 10 n’a pas été uniquement l’occasion pour Microsoft d’introduire un nouveau menu Démarrer, un centre de notification ou un nouveau navigateur web. C’est aussi le premier système d’exploitation de Microsoft à succomber à la mode de l’assistante vocale en introduisant Cortana. Une assistante à la fois très proche et très différente de ce que l’on peut trouver chez Google ou Apple. Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de Cortana, cet outil placé au centre de Windows 10.

Cortana

Une bonne synthèse de ce que l’on retrouve chez la concurrence

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous semble nécessaire de rappeler d’où vient Cortana. Les assistants vocaux (ou plutôt assistantes, puisqu’il s’agit très souvent de voix de femmes) ont réellement été lancés par Apple en octobre 2011 avec Siri. L’objectif pour Apple était alors de permettre à l’utilisateur de pouvoir faire des recherches avec son téléphone sans avoir à le prendre en main et uniquement par le biais de la voix. Lors de son lancement, Siri était alors relativement basique : il permettait d’envoyer des SMS, de prendre des rappels ou de réaliser une recherche sur le web. Mais ce qui impressionnait le plus était sans conteste sa capacité à pouvoir discuter “naturellement” avec l’utilisateur. L’assistante vocale d’Apple avait un semblant de personnalité, un peu d’humour et un certain sens de la répartie. Et tant pis si l’ensemble semblait un peu artificiel, le grand public a rapidement compris l’intérêt de la chose.

Google de son côté a rapidement tenté de rattraper son retard sur le terrain des assistants personnels avec Google Now. Chez Google, il est moins question d’un assistant vocal que d’un assistant capable de reconnaître la voix d’un utilisateur. Si l’on peut lui poser des questions, les réponses sont souvent très impersonnelles. Son indéniable avantage vient plutôt du fait que Google Now est capable d’aller fouiller dans les autres applications Google pour trouver des informations en relation avec l’utilisateur. Il est ainsi possible de créer des rappels liés à l’agenda, de demander quand arrivera un colis dont le suivi se trouve dans Gmail ou encore de donner l’état du trafic pour rentrer chez soi en voiture.

Cortana-600x372

Pour Cortana, Microsoft s’est placé à mi-chemin de ces deux assistantes vocales. Cortana, c’est d’abord une personnalité. Et pas n’importe laquelle, puisque son nom fait référence à l’intelligence artificielle Cortana qui épaule MasterChief dans le jeu vidéo Halo. C’est peut-être d’ailleurs l’une des particularités les plus agréables de Cortana : il est facile de tenir une « conversation » avec elle. Cortana connaît des blagues, sait reconnaître des références de la popculture et surtout dispose d’une voix artificielle… qui ne fait pas artificielle. En français, sa voix de synthèse dispose d’un rendu très naturel : les mots ne sont pas découpés dans les phrases et les intonations sonnent juste. Une très belle prouesse de la part de Microsoft. Rappelons pour finir que Cortana est la première assistante personnelle à voir le jour sur PC, Apple n’ayant jamais déployé Siri sur OSX.

Une assistante personnelle respectueuse de la vie privée

Cortana n’est pas uniquement présente au sein de Windows 10 simplement pour le plaisir de la causette. Elle est surtout présente pour servir d’assistante. Une fois correctement configurée, il suffit alors de lancer dans son micro « Hey Cortana » pour celle-ci réagisse et demande ce qu’elle peut faire pour l’utilisateur. Il est également possible de configurer Cortana de telle façon à ce qu’elle prenne la place du moteur de recherche intégré à la barre des tâches de Windows. Une fois activée, il est ensuite possible de poser une question à Cortana, de la plus simple à la plus compliquée.

cortana-pc

En France, Cortana est toujours en version alpha et ne dispose pas d’autant de fonctionnalités que la version américaine. Ce qui ne l’empêche pas de répondre à des questions très simples : « quelle est la capitale du Mali ? », « Combien valent 10 dollars en euros », « Quel temps fera-t-il demain ? ». À ces questions Cortana va automatiquement chercher la réponse sur Internet et les afficher (ou les énoncer) dans le menu Démarrer. Dans le cas où elle ne trouverait pas la réponse, elle va ouvrir un navigateur Internet avec une recherche sur Bing.

Comme Google Now, Cortana peut également faire office de véritable assistante. Il est possible de lui demander de lancer des applications, de prendre des rappels, de lire un agenda ou encore de signaler à l’utilisateur qu’il est temps de partir pour arriver à un rendez-vous à l’heure en prenant en compte l’état du trafic. Toutes ces fonctionnalités peuvent être correctement configurées et adaptées grâce au carnet de notes, qui permet à Cortana de savoir quels sont les centres d’intérêt et les rappels de l’utilisateur.

Contrairement à Google, Microsoft ne permet pas (encore ?) de réaliser des recherches dans d’autres applications ou programmes pour aider l’utilisateur. Pas question ainsi pour Cortana de fouiller dans les mails de son propriétaire ou un agenda d’une application ou d’un logiciel tiers pour lui rappeler un rendez-vous professionnel. Ce que perd Microsoft en praticité, il le gagne en respect de la vie privée.

Comment configurer Cortana ?

Par défaut, Cortana n’est pas activée sur Windows 10. Pour l’activer, il suffit de cliquer sur le rond présent dans le menu démarrer près de la zone de recherche Windows. Il est alors nécessaire de se connecter avec un compte Microsoft. Ce compte est important, puisque c’est lui qui va synchroniser toutes les informations retenues par Cortana sur les différents appareils sous Windows 10. C’est d’ailleurs l’un des avantages de cette assistante vocale, Cortana se souvient des préférences et des rendez-vous de son propriétaire, quel que soit l’appareil sur lequel il est connecté.

Cortana Windows 10 illustrations configuration

Une fois Cortana activée, il est nécessaire de configurer la commande vocale. Tapez donc « paramètres voix » dans le moteur de recherche de Windows, puis configurez correctement votre microphone. Lorsque cela est fait, il est maintenant possible d’activer Cortana par la voix. Pour se faire, rendez-vous dans les paramètres de Cortana pour activer la fonction « Hey Cortana ». Il est d’ailleurs possible de la configurer en mode « écoute » ou en l’activant manuellement. Gardez bien en tête que le mode écoute consomme plus de batterie que l’activation manuelle de Cortana.

Dernier point de la configuration de Cortana, le Carnet de Notes est ce qui permet de rendre l’assistante vocale plus pertinente. Outre son identité et ses différents domiciles et lieux de travail, le Carnet de notes permet d’entrer ses centres d’intérêt (actualité, films, météo…) ainsi que ses rappels et ses prochaines réunions. Autant d’informations que Cortana mettra ensuite en avant dans son flux lorsque l’on fera appel à elle.

Cortana Windows 10 illustrations Carnet de note

La fonction Rappel est de loin la plus intéressante que propose Cortana. Il est possible de créer des rappels manuellement du type « sujet » + « jour » + « date » + « récurrence » (exemple : Acheter le dernier single d’Alizée aujourd’hui à 18 heures, sans répétition), mais aussi de dicter des rappels à Cortana. Cortana demande encore de s’habituer à son mode de prise de note. Il faut ainsi faire des phrases très concises pour qu’elle prenne en compte le rappel. Dans notre cas, il faudrait énoncer : « acheter single Alizée ce soir à 18 heures ».

Cortana Windows 10 illustrations Rappel

Voici une liste non exhaustive des différentes commandes auxquelles est capable de répondre Cortana sur la version de bureau de Windows 10 :

  • Ouvre Chrome ou [nom d’un programme] : demande à Cortana de lancer Chrome ou tout autre programme installé sur le PC
  • Recherche [titre de la recherche] : demande à Cortana d’effectuer une recherche sur Bing
  • Écouter Alizée : demande à Cortana de lancer une chanson d’Alizée via l’application Groove Musique
  • Quel temps fera-t-il demain : affiche la météo du lendemain
  • Itinéraire vers [adresse] : demande à Cortana de lancer un itinéraire depuis sa position jusqu’à l’adresse demandée via l’application « Cartes » (nécessite un appareil doté d’un GPS).
  • Définir le sens du mot [mot] : demande à Cortana de définir un terme à l’aide son dictionnaire intégré
  • Que puis-je dire : demande à Cortana d’afficher les principaux sujets de demande à Cortana

Cortana Windows 10 illustrations Chrome

Comment Microsoft va faire évoluer Cortana

Nous le disions un peu plus haut, Cortana n’en est encore qu’à ses premiers stades de développement. Les équipes de Microsoft ont beaucoup d’ambitions pour leur assistante vocale. Il y a quelques jours, elles annonçaient par exemple que Cortana s’adaptait à la culture du pays où elle se trouve. C’est justement ce qui explique pourquoi la version française de Cortana ne peut pas faire autant de choses que la version américaine. Impossible pour l’instant de lui demander d’écrire un email ou de consulter le cours de la bourse pour des actions sur les marchés français. Des fonctionnalités qui arriveront plus tard, nous promet Microsoft.

À terme, Cortana devrait se retrouver sur les principaux appareils de Microsoft. L’assistante vocale est déjà présente sur les Windows Phone, où elle s’intègre déjà très bien dans l’écosystème de Windows Phone 8.1. Elle sera ensuite intégrée plus profondément à Windows 10 Mobile, le nouvel OS mobile de Microsoft, d’ici la fin de l’année. Microsoft se veut ambitieux et compte d’ailleurs sortir Cortana sur Android, où elle est déjà capable de remplacer Google Now. Une version bêta de Cortana peut déjà être testée et la version finale sortira à la fin de l’année prochaine.

Cortana sera également présente dans la Xbox One, la console de salon de Microsoft. Elle devrait y être intégrée avant la fin de l’année. Elle remplacera à terme la reconnaissance vocale déjà présente dans la console de salon. Il sera toujours possible de l’interpeller via un « Hey Cortana » et de lui demander d’enregistrer la dernière minute de jeu pour ensuite la partager à ses amis, ou encore de lui demander d’envoyer des messages ou des demandes d’amis sur le Xbox Live. Ses fonctionnalités de reconnaissances vocales devraient également être utilisées dans les jeux Kinect.

Comme pour Siri ou Google Now, Cortana va devenir un élément clé de Windows 10, que l’on s’attend à retrouver sur l’ensemble de l’écosystème de Microsoft. Si elle a été introduite sur Windows 10 cette année, elle sera au centre des préoccupations de Microsoft durant les prochaines années et devrait avoir un rôle de plus en plus important au sein des différents OS, qu’ils soient bureautique ou mobile, de Microsoft. Une assistante vocale déjà très efficace, qui n’a vraiment pas à rougir face à la concurrence et qui devrait encore s’améliorer avec le temps.