D’après des sources de ZDNet.com se trouvant parmi les employés de Canonical, les deux sociétés auraient travaillées ensemble sur le sous-système Linux pour Windows.

Microsoft Love Linux

Comme nous le pensions, l’arrivée de Bash sur Windows cache une fonctionnalité plus grosse que la simple arrivée d’un interpréteur de commande.

D’après les sources de Steven Vaughan-Nichol du site ZDNet.com, Microsoft devrait annoncer à Build 2016, l’intégration d’Ubuntu directement dans Windows 10. Cela permettra d’exécuter nativement dans Windows des logiciels pour GNU/Linux. En particulier on pense justement à des outils pour la ligne de commande Bash comme emacs.

L’article va même jusqu’à penser qu’il serait possible d’installer et de lancer un environnement de bureau alternatif comme KDE ou GNOME, mais que ce ne serait, bien entendu, pas le but de Microsoft.

L’annonce étant faite à une conférence de développeur, il s’agirait surtout d’aider les développeurs qui aujourd’hui privilégient Linux pour sa vaste bibliothèque d’outil de développement. Par exemple, l’outil Git en ligne de commande est mieux intégré sous GNU/Linux que sous Windows.

L’article ne parle pas de la compatibilité de Windows avec les systèmes de fichiers utilisés sous Linux, pourtant il serait temps que le système soit capable de lire des disques durs avec des partitions ext3 ou ext4.

L’un des responsables de la session «Running Bash on Ubuntu on Windows!» est Russ Alexander qui travaillait sur le projet Astoria. Ce projet consistait à intégrer une machine virtuelle Android (AOSP) directement dans Windows 10 Mobile. Le projet Astoria a depuis été abandonné, mais on imagine que le travail a été réutilisé pour l’intégration d’Ubuntu sur Windows.

Nous en apprendrons sans doute plus sur ce partenariat lors de la conférence d’ouverture de Build qui aura lieu dès 17h30 et qui sera à suivre sur @FraWindows.