Acer et Asus ne sont pas les seuls à annoncer des choses lors du Computex 2016, Microsoft profite du salon en tant qu’éditeur pour parler de la plateforme Windows Holographic qui anime Hololens.

Windows-Holographic-1280x620

Hier soir, nous apprenions que Microsoft avait programmé un second salon WinHEC dédié aux fabricants cet automne et qu’il serait centré autour de la réalité mixte et Hololens. Lors d’une conférence au Computex 2016, Microsoft a officialisé cet événement et l’éditeur est revenu sur les évolutions de Windows Holographic dans les mois à venir.

Windows Holographic était jusqu’à présent le nom donné au système qui équipe le casque Hololens présenté il y a un peu plus d’un an par Microsoft. Ce système devient aujourd’hui une véritable plateforme et Microsoft invite les fabricants à construire des PC, des écrans, des accessoires et des appareils autour de Windows Holographic.

Parmi les premiers partenaires de Windows Holographic, on compte quelques grands noms du secteur comme AMD, Qualcomm, Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, MSI et surtout HTC. Avec Windows Holographic, Microsoft veut proposer une plateforme commune pour les appareils de réalité augmentée, de réalité mixte, mais aussi de réalité virtuelle. En cela, HTC qui a déjà lancé le Vive avec Steam VR est un partenaire qu’il est important d’avoir.

D’après Terry Myerson qui s’occupe de la division WDG (Windows and Devices Group), les premiers appareils utilisant Windows Holographic « arriveront dans les prochains mois et non dans les prochaines années ».

Pour le moment, tous les projets de réalité virtuelle ou de réalité mixte utilisent des plateformes indépendantes (Oculus, Windows Holographic, Steam VR) qui sont incompatibles entre elles. Microsoft aimerait jouer le même rôle qu’il a joué avec Windows et DirectX sur PC en proposant une plateforme commune de développement. Selon Terry Myerson, Windows 10 intègre Windows Holographic et propose l’interface, le modèle d’interaction et les API (analyse d’image, interaction avec l’environnement…) nécessaires pour convaincre tous les acteurs du secteur.

Comme nous l’expliquions hier, Microsoft adopte la même stratégie avec Hololens que ce qui lui a déjà réussi avec Surface. Il proposera un appareil bien conçu et essayent de repoussant les limites techniques, mais ce ne sera qu’un appareil de démonstration qui n’aura pas vocation à être vendu en masse. Ce sera aux fabricants de compléter le marché en proposant une gamme d’appareils. Une stratégie également utilisée par Google avec les gammes Nexus et Pixels sur Android et Chrome OS.