Jeudi dernier, Microsoft a invité la presse Windows et vidéoludique pour une présentation à huis clos de sa nouvelle stratégie gaming. L’éditeur en a profité pour annoncer l’arrivée d’une version light de Forza Motorsport 6 sur Windows.

forza-motorsport-6-5

Grâce à un article du Seattle Time publié un peu trop tôt, nous avons appris le contenu de la conférence organisée par Microsoft. Comme nous nous en doutions, la firme n’a fait aucune annonce majeure, mais a simplement clarifié sa nouvelle stratégie tout en annonçant un nouveau jeu.

L’arrivée de Quantum Break le laissait présager, Microsoft va désormais publier des jeux aussi bien sur Xbox que sur le Windows Store de Windows 10. Comme sur mobile, l’idée est d’être présent partout où le client sera, peu importe la machine qu’il utilise.

Contrairement à Windows Phone où l’éditeur est très minoritaire, la situation de Microsoft sur le jeu vidéo est bien plus favorable et il n’est donc aucunement question de publier des jeux sur les consoles de Sony ou Nintendo.

L’éditeur va plutôt se servir de ses licences comme Quantum Break ou Forza Motorsport pour promouvoir l’utilisation du Windows Store, le nerf de la guerre face à iOS et Android. Plus les joueurs utiliseront le Windows Store pour télécharger un jeu AAA sur leur PC, plus ils seront susceptibles de l’utiliser aussi pour télécharger des applications universelles et plus Microsoft aura des jolis chiffres d’utilisation à montrer aux développeurs.

Forza Motorsport 6 : Apex

Lors de cette conférence, Microsoft a annoncé l’arrivée surprise d’un jeu Forza sur Windows 10 dès le printemps 2016. Le jeu de course, bien connu sur Xbox, aura le droit à une version light sur Windows, mais disponible gratuitement, sans plus de précision.

Comme Quantum Break, ce jeu devrait servir de vitrine et montrer les possibilités laissées aux développeurs par Microsoft.

Aucune révolution pour les joueurs Xbox

L’arrivée des exclusivités Xbox sur Windows ne doit pas miner le moral des joueurs console. En réalité, la situation ne change pas vraiment. Les joueurs avec un PC assez puissant pour le jeu pourront profiter de ces jeux jusqu’à présent réservés à la Xbox. Les autres joueurs qui préfèrent le confort d’une console ou son prix ne verront aucun changement et les licences de Microsoft resteront des exclusivités vis-à-vis des consoles concurrentes.

Microsoft est en train de replacer la Xbox comme un PC de jeu, très bon marché, dont l’expérience utilisateur est beaucoup mieux contrôlé que sur PC et orienté pour le salon. L’éditeur devrait continuer à clarifier cette stratégie tout au long de l’année, notamment à la Game Developer Conference et à l’E3.