Microsoft compte investir massivement dans le Windows Store en portant, entre autres, ses meilleurs jeux Xbox sur la plateforme. Pourtant, la boutique ne semble pas prête techniquement pour ce changement de stratégie.

Windows Store Rise of the Tomb Raider probleme

Rise of the Tomb Raider, bien qu’il ne soit pas développé par Microsoft, a été le premier jeu à gros budget à sortir sur le Windows Store. Contrairement aux autres jeux Xbox, prévus pour arriver bientôt sur Windows, Rise of the Tomb Raider n’est pas une exclusivité Windows Store. Le jeu est sorti simultanément sur Steam il y a un mois.

Cette sortie simultanée nous permet de comparer les versions Windows Store et Steam. Les deux versions ont leurs avantages, comme la possibilité de retrouver ses succès Xbox et augmenter Son gamerscore sur la version Windows Store. La version Steam propose elle, bien sûr, les succès Steam.

Malheureusement la version Windows Store montre vite ses limites techniques.

Une plateforme trop fermée

Les problèmes de la version Windows Store viennent essentiellement du contrôle de Microsoft sur sa plateforme d’application universelle. Si ce contrôle peut convenir aux petites applications et aux jeux mobiles, elle pose problème sur les jeux plus ambitieux.

Par exemple, sur Windows 10, il n’est pas vraiment possible d’accéder au dossier d’installation des applications. Elles sont installées dans un dossier « WindowsApps » caché et contrôlé par le système pour, on le comprend, garantir un certain niveau de sécurité, similaire à ce qu’on retrouve sur iOS par exemple.

steam workshop cities skyline

Or, cette impossibilité d’accéder aux fichiers empêche les joueurs de pouvoir régler manuellement d’éventuels bugs dans le jeu, mais aussi, et surtout, de modder les jeux. Les mods sont de plus en plus populaires sur PC et permettent à des développeurs d’ajouter des éléments de gameplay ou d’améliorer un jeu. Steam a mis en place une plateforme, le workshop, pour faciliter l’édition et l’installation de mods. Le Windows Store ne propose aucun équivalent et bloque toute possibilité de modder un jeu. Aujourd’hui, certains jeux comme Skyrim ou Cities Skylines basent une partie de leur business model sur la communauté de moddeurs.

Citons d’autres problèmes causés par cette protection :

  • l’impossibilité d’accéder à l’exécutable .exe empêche l’ajout du jeu à Steam ce qui le rend incompatible avec le Steam controller ou le streaming local
  • Les logiciels tiers ne peuvent afficher aucune information en overlay. On pense à Discord, Teamspeak ou Fraps qui affichent les membres d’une conversation ou le nombre d’images par seconde.
  • Les macros personnalisées configurées sur les souris de jeu ne fonctionnent pas.

Quelques lacunes graphiques corrigibles

Cette version du jeu semble également poser des problèmes aux développeurs. A sa sortie, le jeu n’était pas compatible avec le SLI et le CrossFire permettant d’utiliser deux cartes graphiques ensemble. Des paramètres graphiques sont également bloqués dans les menus du jeu.

Rise of the Tomb raider paramètres

Par exemple, on ne peut pas désactiver la synchronisation verticale et on ne peut choisir ni le mode fenêtre ni le mode plein écran. Le jeu s’affiche obligatoirement en mode plein écran sans bordures.

Un Windows Store qui manque encore de finitions

Enfin, mentionnons en deux mots les problèmes du Windows Store encore présent aujourd’hui, plus de 6 mois après la sortie commerciale de Windows 10.

Windows Store Rise of the Tomb Raider

La page de téléchargement et d’installation des applications manque encore de détail. Ça ne pose pas de problème pour une mise à jour de 2,6 Mo comme, ici, « Courrier et calendrier », mais on aimerait connaitre la vitesse de téléchargement quand le Windows Store souhaite télécharger les 26,1 Go nécessaires pour « Rise of the Tomb Raider ».

Il arrive encore trop souvent que l’installation d’applications ou de mises à jour soit la source de messages d’erreur divers et variés, et rarement très explicites.

Windows Store Rise of the Tomb Raider 4

Surtout, depuis Windows 10 1511, Microsoft permet enfin de régler un autre stockage comme emplacement d’installation des applications. Le tout manque encore de granularité, nous aimerions pouvoir choisir l’emplacement d’installation de chaque jeu comme on le fait sur Steam. Il arrive également que les applications refusent de s’installer ailleurs que sur le disque système.

Conclusion

Tous les problèmes évoqués dans cet article sont corrigibles par Microsoft et la firme devra mettre la main à la pâte si elle souhaite réellement concurrencer Steam.

La plateforme de Valve règne aujourd’hui sur le monde du jeu PC et aurait sans doute besoin d’un concurrent fort comme Microsoft pour pousser l’innovation. Un marché sur lequel EA, avec Origin, et Ubisoft, avec Uplay, ont échoués à prendre une part significative.

L’ambition de Microsoft est donc salutaire, mais devra s’accompagner d’un gros investissement technique. Nous suivrons l’avancement de la plateforme de près.