Il y a un an, Microsoft avait promis qu’il proposerait aux utilisateurs de Windows 7 une mise à jour de confort réunissant toutes les précédentes mises à jour. La semaine dernière, l’éditeur a respecté sa promesse, mais la mise à jour sera optionnelle.

Win7SP1-WU

 

Dans un article adressé aux responsables de parc informatique, Microsoft explique plusieurs changements concernant la politique de mise à jour de Windows 7 SP1, Windows 8.1 et Windows Server 2008 R2.

Windows 7 Service Pack 2

La première annonce d’importance est la mise à disposition d’une mise à jour de confort pour Windows 7 SP1. Cette mise à jour intègre toutes les mises à jour pour Windows 7 depuis la sortie du service pack 1 (février 2011) jusqu’au mois d’avril 2016. Les mises à jour pour Internet Explorer 11 et pour .NET ne sont pas incluses.

Habituellement après l’installation de Windows 7 Service Pack 1, l’utilisateur devait procéder à des centaines de mises à jour et la situation empirait de mois en mois. Cela fait plusieurs années que les responsables de parc informatique demandaient à Microsoft de réunir toutes ces mises à jour en un seul paquet.

Microsoft indique qu’il est possible de directement injecter cette nouvelle mise à jour (KB3125574) à une image d’installation de Windows 7 Service Pack 1, ce qui permettra d’avoir un Windows 7 à jour jusqu’en avril 2016 dès l’installation.

Cette mise à jour cumulative ne sera pas proposée sur Windows Update et il faudra la télécharger sur le Microsoft Update Catalog. Microsoft propose également la même mise à jour Windows Server 2008 R2.

Internet Explorer est nécessaire pour télécharger la mise à jour sur le Microsoft  Update Catalog à cause d’un contrôle ActiveX, mais la firme mettra à jour le site cet été pour qu’il fonctionne avec n’importe quel navigateur.

Des mises à jour cumulatives mensuelles

En plus de cette mise à jour de confort, Microsoft va également modifier le système de mise à jour de Windows 7 et Windows 8.1 (en plus de Windows Server 2008 R2 SP1, Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2).

Comme sous Windows 10, la firme ne proposera désormais qu’une mise à jour par mois regroupant toutes les modifications qui ne sont pas liées à la sécurité. À l’avenir, il sera donc plus simple de réinstaller et de maintenir à jour une machine sous Windows 7 ou Windows 8.1.

Ces nouveautés sont bienvenues alors que Microsoft semblait il y a peu concentrer tous ses efforts sur Windows 10, sortie l’année dernière.